English   Español   Français


If you wish to receive regularly the news from the Jesuit Curia, send an email with the subject "Subscribe"


Newslink


  • Versione Italiana
  • Archive of newsletters before March 2009
  • Headlines from the Social Apostolate


  • Jesuit news online


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Mirada Global online review

    politics, economy, culture and religion from a Latin American perspective. More »


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XV, N. 13 20 juin 2011

    Le Père Général

     

    Lettre sur le FACSI. Le 12 juin, fête de la Pentecôte, le Père Général a écrit une lettre sur la solidarité à l'intérieur de la Compagnie, à travers le FACSI (Fonds apostolique et caritatif), créé par le Père Arrupe en 1976. Après avoir rappelé le sens de la Pentecôte, le Père Nicolas écrit : « Au cours des trente-cinq années passées, un signe évident du partage de notre mission fut le Fonds apostolique et caritatif de la Compagnie (FACSI, créé par le Père Pedro Arrupe) par lequel la Compagnie toute entière prend sur ce dont elle dispose pour aider financièrement les œuvres qui en ont besoin. En cette grande fête de la Pentecôte, je saisis l'occasion de nous remettre en mémoire cette dimension de notre vie et le moyen choisi pour la réaliser : la solidarité avec chacun dans la mission. 

    Après avoir fait référence à « la générosité de la Compagnie, inspirée par Ignace, (qui) nous surprend toujours par sa magnanimité », le Père Général conclut : "Cette générosité, je vous le demande, sera le véritable motif pour nous tous d'assister nos frères qui recourent à notre aide (...). J'encourage chacun de vous à renouveler l'élan et la solidité de ce fonds de solidarité, en union à l'œuvre de l'Esprit qui nous enflamme encore aujourd'hui".


    A la Curie

     

    Pour la première fois, tous les membres du Réseau Ignatien Mondial d'advocacy (GIAN) vont se réunir du 18 au 23 juin à Loyola, dans la maison de retraites proche du lieu de naissance de Saint Ignace. Les cinq responsables et vingt membres des équipes centrales des réseaux mondiaux pour l'Ecologie, le Droit à l'Education, les Migrations, la Paix et les droits de l'homme, et la Gouvernance des ressources naturelles et  minérales vont passer six jours à se former à l'advocacy et au travail en réseau, et à discerner comment faire progresser leurs réseaux. Toutes les Conférences de Provinciaux sont représentées à la rencontre, qui aura le soutien du Secrétariat pour la Justice sociale et l'Ecologie, de deux experts et de l'équipe compétente d'Alboan, l'ONG jésuite du pays basque. A la suite de l'atelier à Loyola sera établie la carte des institutions jésuites à travers le monde qui sont engagées actuellement dans une activité d'advocacy. Vous êtes invités à suivre la rencontre sur le site internet du GIAN : http://www.ignatianadvocacy.org


    Nominations

     

    Le Père Général a nommé :

     

    -  le Père Paul Martin Supérieur Régional de Guyana. Le Père Paul, jusqu'ici coordinateur des ministères dans les Pakaraimas du Sud (diocèse de Georgetown) est né en 1960, est entré dans la Compagnie en 1984 et a été ordonné prêtre en 1996.

     

    -  le Père Michael J. Garanzini, de la Province de Missouri (USA), Secrétaire pour l'Education Universitaire, succédant ainsi au Père Ronald J. Anton. Cette nomination entrera en vigueur le 1er Septembre 2011. Le Père Michael, Président de Loyola University Chicago, est né en 1948, est entré dans la Compagnie en 1971 et a été ordonné prêtre en 1980. « Entre autres tâches, le Père Garanzini veillera à la création et au suivi de réseaux de recherche et d'action commune entre les institutions universitaires Jésuites partout dans le monde, à la promotion de l'identité Jésuite dans ces institutions, ainsi qu'aux moyens de partager davantage les connaissances et la recherche des universités Jésuites avec ceux qui ont un accès limité à l'éducation ».


    Dans les Provinces

     

    AMERIQUE LATINE : Corresponsables dans la mission

    Du 17 au 21 mai dernier, 18 Provinciaux et Supérieurs régionaux d'Amérique latine et des Caraïbes se sont réunis à Porto-Rico, pour la XXIIème assemblée de la CPAL (Conférence des Provinciaux d'Amérique latine). Dans le communiqué final, nous lisons, entre autres choses : "Nous avons consacré la plus grande partie du temps à mettre un point final au Projet Apostolique Commun 2011-2020 (PAC). Après un temps de discernement auquel ont participé jésuites et collaborateurs des différentes Provinces, le Projet a été finalement approuvé. Avec ce Projet apostolique commun, intitulé Corresponsables dans la mission, nous souhaitons donner vie à des synergies qui augmenteront l'impact de notre action et qui, en outre, nous pousseront à grandir comme unique corps apostolique. Une fois approuvé par le Père Général, le Projet sera publié, distribué et mis en oeuvre, et constituera un instrument de premier ordre pour la mission de la Compagnie en Amérique latine et dans les Caraïbes pendant les prochaines années (...). Une autre partie fondamentale de nos travaux a été le discernement pour la nomination du nouveau Président de la CPAL (...).  Pendant l'assemblée, nous avons pu aussi mieux connaître la situation en Haïti, en Amazonie et à Cuba, que nous avons adoptée comme priorité. Les informations données par leurs Supérieurs régionaux respectifs nous ont fait réentendre clairement l'appel de Dieu à nos Provinces pour qu'elles répondent aux besoins des populations de ces régions".

     

    ESPAGNE : Tribunal pour le massacre d'El Salvador

    Après deux ans d'enquêtes, la magistrature espagnole a rouvert une des pages les plus noires de l'histoire récente du Salvador, en ordonnant l'arrestation et l'incarcération de 20 militaires et anciens militaires, pour leur participation présumée à l'assassinat de six jésuites, d'une de leurs collaboratrices et de sa fille adolescente, en 1989, pendant la guerre civile (1980-1992).  Eloy Velasco, juge de l'Audiencia Nacional de Madrid, la haute cour pénale espagnole, a prescrit aux personnes concernées par ces dispositions de se présenter devant la cour d'ici dix jours. Parmi les accusés se trouvent les anciens ministres de la Défense du Salvador, Humberto Larios et René Emilio Ponce -ce dernier décédé le 2 mai-, et l'ancien colonel de l'armée Guillermo Alfredo Benavides. Le jésuite espagnol Ignacio Ellacuria, recteur de l'Universidad Centroamericana José Simeón Cañas (UCA), fut tué avec ses confrères et collaborateurs le 15 novembre 1989, lors d'une irruption du bataillon anti-guérilla Atlacatl dans l'Université. Selon les enquêteurs espagnols, les jésuites, en particulier Ellacuria, s'activaient à l'époque pour favoriser l'ouverture de négociations de paix entre l'exécutif, présidé alors par Alfredo Cristiani, avec l'appui de la Maison Blanche, et la guérilla du Frente Farabundo Marti para la Liberación Nacional (FMLN), aujourd'hui au pouvoir. Pour le juge Velasco, ce fut le motif principal de l'opération.

     

    ETATS-UNIS : Les jésuites encouragent le rugby

    Dans une liste des meilleures équipes de rugby des Etats-Unis, publiée dans une revue spécialisée, cinq des 10 premières et sept parmi les 17 premières dépendent d'établissements scolaires dirigés par la Compagnie. Le rugby traditionnel, avec des équipes de 15 joueurs, et la version hybride, avec des équipes de 7 joueurs, connaissent un vrai boom en Amérique. D'une côte à l'autre plus de 80 établissements jésuites ont une équipe de rugby. Beaucoup de ces équipes prennent part aux championnats, régionaux ou nationaux. Le championnat des écoles secondaires a été remporté cette année par la Sacremento High School, qui a battu la Xavier de New York, mais la Gonzaga de Washington avait tenu la tête du classement pendant une grande partie de l'année. Tous les établissements dirigés par la Compagnie produisent d'excellents athlètes, qui sont aussi de bons étudiants.

     

    INDE : Campagne en faveur des noms traditionnels

    Soutenir l'identité des enfants en les baptisant avec des noms chrétiens traditionnels : tel est l'objectif d'une campagne lancée à Mumbai par le Père jésuite Joseph Dias, qui a reçu l'appui du Pape Benoît XVI. Le Père Dias, vice-directeur de REAP (Reach Education Action Program, qui vise à améliorer la condition des femmes et des enfants par l'éducation), a rappelé l'invitation à la sobriété lancée récemment par le Pape, soulignant l'importance du choix du nom pour un enfant. "Le nom est un signe indélébile qu'on porte avec soi toute la vie, et une vie de foi naît et se développe dès le début avec un nom chrétien, signe incomparable de la nouvelle naissance au sein de l'Eglise". "Les enfants ne sont pas une marchandise", a dit le P. Dias, frappé par l'emploi de noms comme Aspirine, John Kennedy, Brooklyn, Prince Albert, Ben Hur, etc.. donnés à des enfants. Il a donc décidé de s'engager dans la tâche de conseil aux parents, pour qu'ils évitent de donner à leurs enfants des noms sans aucune signification chrétienne.    


    NEPAL : Nouvelle mission des jésuites

    Trois jésuites, deux jeunes prêtres et un scolastique, constituent le groupe initial d'une nouvelle mission de la Compagnie à Tipling, une région reculée du district de Dhading, dans le nord du Nepal, aux pieds de la chaîne himalayenne et à la frontière avec la Chine. Avec une population majoritairement protestante et environ 100 familles catholiques, la mission comprend cinq agglomérations rurales, habitées par des autochtones d'ethnie Tamang, qui étaient jusqu'à maintenant aidés par des catéchistes laïcs. Partis de Katmandou, après un long voyage sur des chemins de terre battue, d'abord dans un vieux camion puis en faisant du trekking pendant deux jours, les trois jésuites sont arrivés à Tipling, et logent à Thulo Gaon, le village principal, où ils vivront au contact de la population. Pour le moment, ils vont s'ocuper de la formation des jeunes et apporteront leur aider à l'école gouvernementale locale, qui fonctionne avec un nombre insuffisant d'enseignants.

     

    PROCHE-ORIENT : Porteurs d'espérance

    Le Père Victor Assouad, Provincial du Proche-Orient, écrivait le 6 juin dernier : « Après la révolution égyptienne, voici maintenant la Syrie qui passe par la tourmente. En fait, c'est l'ensemble du monde arabe qui est secoué par une véritable onde de choc. Avec les jésuites de Syrie, nous avons ressenti la nécessité et l'urgence de nous retrouver ensemble (les 24 et 25 mai) pour méditer sur la situation du pays et les évènements qu'il traverse. Nous vous avons livré, il y a quelques jours, ce qu'il nous a semblé pouvoir et devoir dire. Pour moi, il me revient ces mots que nous avons ressentis très fort lors de notre discernement communautaire et que je souligne à nouveau : Les mutations à l'oeuvre dans le monde arabe, et les troubles actuels qui en ont résulté dans la société syrienne, sont porteurs d'une espérance nouvelle qu'il faut prendre en considération. Puissions-nous, au-delà de l'optimisme ou du pessimisme ressentis par chacun, être les indéfectibles porteurs de cette espérance ». (Lire le texte complet sur : www.sjweb.info).

     

    SOUDAN : Une nouvelle école du JRS ouvre ses portes

    Les enfants de Tipere, Sud Soudan, peuvent maintenant faire leurs études dans de meilleures conditions depuis que le Service Jésuite des Réfugiés a remis les clés d'un nouveau groupe de salles de classe au directeur de l'éducation du comté de Kajo Keji. Tandis que la plupart des communautés environnantes ont bénéficié de projets d'écoles financées au niveau international, le système scolaire de Tipere a, jusqu'ici, fonctionné dans des édifices délabrés, faits de boue et de bâtons, et donnant l'impression qu'ils pourraient s'écrouler s'ils étaient frappés par un ballon de football. Maintenant, le nouvel édifice est un des plus élégants du comté. Projeté par les ingénieurs JRS Veronica Sanchez et Alejandro del Castillo, il se trouve au sommet d'une colline à pente douce et a treize piliers de béton blancs qui soutiennent sa véranda. En outre, les ingénieurs ont ajouté dix bancs de béton pour que les élèves aient où s'asseoir en attendant l'heure des cours. Les collines rocheuses qui séparent Tipere du Nil forment une toile de fond frappante pour le nouvel édifice. « Nous avons fait notre part. Maintenant c'est à vous de faire la vôtre. Vous devez montrer votre appréciation en maintenant votre école propre et bien entretenue, et en améliorant vos résultats scolaires», a dit Londo Edward Eliason, coordinateur de l'enseignement primaire du JRS, aux élèves, parents et enseignants rassemblés en face du nouvel édifice.

     

    SRI LANKA : Acquittement du jésuite accusé de liens avec les Tigres Tamouls

    Le Père Paul Satkunanayagam a été acquitté de l'accusation d'être en lien avec les groupes de rebelles extrémistes des Tigres tamouls. Il avait été arrêté, avec cinq autres personnes, toutes d'ethnie tamoule, le 9 février dernier à Dambulla, et accusé d'être affilié à des "groupes violents". Il avait été libéré deux jours plus tard, mais le gouvernment avait continué d'enquêter sur sa vie et son activité. A la fin de mai, son cas est arrivé devant le tribunal, mais le juge a rejeté les accusations contre lui. Le Père Satkunanayagam, aujourd'hui septuagénaire et de mauvaise santé, est conseiller dans une ONG de Batticaloa. Il a étudié aux Etats-Unis, où il a obtenu un doctorat en psychologie.

     

    TIMOR ORIENTAL : Trois jésuites déclarés "héros nationaux"

    Au cours des célébrations de la Journée Nationale, le 20 mai dernier, José Ramos Horta, Président de la République de Timor Oriental, a proclamé "héros nationaux" trois missionnaires jésuites portugais. Il s'agit des prêtres Joao Felgueiras et José Martins et du frère (décédé) Daniel de Ornelas, qui arrivèrent à Timor en 1974 et y demeurèrent plus de 24 ans pendant l'invasion indonésienne de l'île. En remerciant pour l'hommage reçu, et parlant au nom de tous, le Père Joao Felgueiras a souligné la nécessité que "d'autres religieux et religieuses soient encouragés à partir dès que possible pour Timor, pour évangéliser un nombre toujours plus grand d'enfants, de sorte qu'ils puissent jouer à l'avenir le rôle de guides de la foi dans ce coin reculé de la planète". De son côté le Président a invité l'Eglise à assumer l'importante responsabilité de l'éducation dans les écoles de Timor. Timor, une des îles de l'archipel malais, divisée politiquement aujourd'hui entre Timor Oriental et Timor Occidental.