English   Español   Français


If you wish to receive regularly the news from the Jesuit Curia, send an email with the subject "Subscribe"


Newslink


  • Versione Italiana
  • Archive of newsletters before March 2009
  • Headlines from the Social Apostolate


  • Jesuit news online


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Mirada Global online review

    politics, economy, culture and religion from a Latin American perspective. More »


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XV, N. 19 07 0ctobre 2010

    Le Père Général

     

    Lettre au Provincial d'Espagne. Le 10 septembre, le Père Général a envoyé une réponse au Provincial d'Espagne, confirmant le processus d'intégration des cinq Provinces en une seule, tel qu'il est décrit dans le document qui lui avait été présenté avec ses divers chapitres : revitalisation de la vie et de la mission du corps apostolique, les structures de gouvernement pour la phase transitoire et pour la nouvelle Province, le Projet apostolique, etc. Le Père Général approuve les décisions concrètes suivantes: 

            -     que la phase transitoire débute en septembre 2010, avec l'objectif de mettre en        route le Projet apostolique qui a été élaboré. A partir de ce moment, on procédera peu à peu au transfert des divers secteurs apostoliques au Provincial d'Espagne, le premier secteur transféré, dès le mois d'octobre, étant celui de la formation;

            -      que la nouvelle Province soit érigée en 2016, sous le nom de « Province d'Espagne ». La figure du Provincial y garantit l'unité de gouvernement, selon notre droit. En même temps, les plateformes apostoliques locales et territoriales qui sont prévues ont pour but d'harmoniser l'unité avec les particularités des Provinces actuelles.                                                                                                                                        Le Père Général souligne l'importance du chapitre Revitaliser la vie et la mission du corps apostolique, qui est la pierre angulaire de l'édifice à construire. Car c'est seulement de cette façon que nous pouvons avancer dans l'espérance sur la route que nous avons prise, analyser sereinement les difficultés qui se présentent, être attentifs aux diverses sensibilités et aux contributions des jésuites et de leurs collaborateurs pour améliorer un parcours qui, dans son ensemble et dans ses éléments essentiels, est déjà bien tracé, mais qui est susceptible d'être retouché pour mieux atteindre la fin apostolique que nous nous proposons. Enfin, le Père Nicolas invite à continuer, comme cela se pratique heureusement, à donner l'information utile et à solliciter la participation des compagnons et des communautés, ainsi que des collaborateurs, pour que personne ne se sente étranger à un avenir qui est celui de tous et pour lequel tous sont engagés à donner une réponse qui les pousse à dépasser les particularismes et à grandir dans l'union des âmes.

     


    A la Curie

    -          Commission pour les « Practica Quaedam ». Practica Quaedam est un manuel d'instructions sur la manière de gérer la correspondance avec le Père Général. La dernière édition date de 1997. Conformément à ce qu'indique la dernière Congrégation Générale au n°15 du décret sur le gouvernement, le Secrétaire de la Compagnie a demandé, il y a quelques mois, aux Provinciaux et à leurs Assistants d'envoyer des suggestions pour la mise à jour du manuel. Le Père Général a constitué un groupe de travail international pour mener cette tâche à bien. Après des échanges par poste électronique, la commission se réunit à Rome du 11 au 16 octobre pour préparer la version finale du document. Il est prévu au programme que ce texte puisse être prêt pour les premiers mois de l'an prochain. La commission qui y travaille est une des trois commissions s'occupant des aspects juridiques des propositions de la Congrégation Générale. Nous avons rendu compte dans ce Bulletin (n°16 du 6 septembre 2010) des travaux de la commission pour la structure des Provinces. Nous ferons la même chose pour la commission sur la « Formule » de la Congrégation Générale quand elle se réunira.


    -          Du 22 au 29 septembre, le Bureau international du JRS (Jesuit Refugee Service) a animé pour son nouveau personnel le cinquième cours du Service d'orientation. Le premier jour, les membres actuels du personnel ont aidé les nouveaux participants à connaître le contexte du travail avec les réfugiés, que ce soit en général ou dans des situations particulières comme Haïti, l'Afrique du Sud ou le Sri Lanka. Les jours suivants ont été examinés la mission, les idéaux et les valeurs du JRS et les relations avec le travail de la Compagnie dans ce secteur. Le nouveau personnel a reçu également une information sur divers thèmes des ressources humaines tels que le travail ensemble, les conflits, la fatigue, et a été introduit aux tâches de communication, d'advocacy, et aux programmes du bureau international de Rome.


    Nominations

    Le Père Général a nommé:

    -          le P.Colin Tan Chin Hock, de la Région de Malaysie-Singapour, Supérieur de cette Région. Le Père Colin Tan, jusqu'ici maître des novices, promoteur des vocations et économe de la région, est né en 1960, est entré dans la Compagnie en 1988 et a été ordonné prêtre en 1999.

    -          le P. Joseph Pham Thanh Liem nouveau Provincial de la Province du Vietnam. Le P. Joseph est né en 1952, est entré dans la Compagnie en 1972 et a été ordonné prêtre en 1995. Actuellement, il assure diverses charges dans sa Province, parmi lesquelles celle de Socius du P. Provincial.

    -          le P.Bogdan Lesniak, de la Province de Pologne « Majeure », Secrétaire régional pour l'Assistance d'Europe Centrale et Orientale, section orientale. Il remplace le Père Alexander Puss. Le P. Bogdan est né en 1973, est entré dans la Compagnie en 1993 et a été ordonné prêtre en 2005.



    Dans les Provinces

    AMERIQUES : Naissance de « Magis Americas ».
    Le 23 septembre à Rome, le Président de la Conférence des Provinciaux d'Amérique latine et celui de la Conférence des Provinciaux des Etats-Unis ont signé, en présence du Père Général, un  accord sur le lancement de Magis Americas, qui a pour but d'accroître et d'approfondir la collaboration pour la mission de la Compagnie en Amérique, particulièrement à travers les œuvres apostoliques des jésuites en Amérique latine. Magis Americas est une organisation sans but lucratif qui s'engage aux USA dans les activités suivantes : recueillir des fonds pour des projets patronnés par la Compagnie en Amérique latine (p.ex. Fe y alegria) et pour d'autres activités apostoliques promues avec l'appui des deux Conférences ; faciliter les contacts et l'interaction entre les agents sociaux du Nord et du Sud et soutenir, à travers la collecte de fonds, des projets communs approuvés par les responsables des deux Conférences ; promouvoir la participation aux débats sur les initiatives publiques qui, aux USA, touchent au développement éducatif et social en Amérique latine ; développer les contacts entre personnes et institutions soutenues par la Compagnie en Amérique latine. Voilà les critères qui guideront Magis Americas dans son action, en conformité avec les  lois du Delaware et des Etats-Unis, où l'organisation a été légalement enregistrée.

     

    AUSTRALIE : Adapter les Exercices spirituels à l'Asie.
    Fin août, un groupe de 23 personnes, jésuites et laïcs engagés dans l'apostolat de la spiritualité ignatienne, s'est réuni au Canisius Centre of Ignatian Spirituality de Sydney, avec le Père Edward Mercieca, secrétaire pour la spiritualité ignatienne à la Curie généralice de Rome, le Père Mark Raper, Président de la Conférence des Jésuites pour l'Asie-Pacifique, et le Provincial d'Australie, le Père Steve Curtin. La réunion portait sur la manière de développer la collaboration entre les Provinces de l'Assistance. Tant le P. Mercieca que le P. Raper ont souligné la nécessité d'offrir une meilleure formation en  vue de l'apostolat des Exercices spirituels, qui doit devenir aussi un élément clé pour les autres apostolats. « Il est nécessaire que chaque Province ait deux ou trois de ses meilleurs hommes consacrés aux études sur la spiritualité, avec une attention spéciale donnée aux recherches sur la spiritualité ignatienne », a affirmé le P. Mercieca, qui, dans son intervention finale, a souligné trois points pour la collaboration interprovinciale : le discernement apostolique en commun, la formation ignatienne au leadership,  et l'insertion des Exercices spirituels dans les traditions et cultures locales.  Dans l'immense Asie, un des défis majeurs pour la Compagnie sera d'adapter les Exercices aux contextes locaux.

     

    BOLIVIE: Un film sur Luis Espinal.
    Dans le but de stimuler la réflexion sur l'héritage laissé par Luis Espina dans la pensée de la société bolivienne, on va diffuser au cours des prochains jours dans toute la Bolivie le film Lucho San Pueblo, dirigé par le Père Eduardo Pérez, S.J. Le film raconte l'histoire du martyr jésuite Luis Espinal, victime en 1980 de la dictature militaire bolivienne. Il présente les événements survenus dans la nuit où il fut séquestré et torturé, et est basé sur des documents et sources historiques, parmi lesquels l'enregistrement de sa voix quand, directeur d'une station de radio affiliée à Radio Fides,  il transmit la nouvelle du coup d'état militaire du colonel Hugo Banzer Suarez. Espinal intervint pour la défense d'hommes politiques et de syndicalistes persécutés et emprisonnés pendant le coup militaire de 1971. En mars 1980, il fut enlevé, chargé sur une jeep et conduit dans un abattoir où il fut torturé pendant quatre heures et finalement assassiné de 14 coups de fusil, après qu'on lui ait découpé une croix sur la poitrine.

     

    BURKINA FASO : Défi au désert.
    C'est un important projet de développement humain, culturel, sanitaire, socio-économique et aussi sportif, qui se donne comme objectifs la croissance et l'autonomie d'une province entière autour de Kaya, au Burkina Faso, entre le désert et la savane de l'Afrique subsaharienne, avec la participation de la  population locale. Le projet, baptisé Un défi au désert, est réalisé par Magis (Mouvement et action des jésuites italiens pour le développement).  Eau, lycée agricole, coopérative de travail, instruction, santé, cuisines solaires : voilà les défis à relever. On songe aussi actuellement à la construction d'un centre récréatif et sportif. Héritant de la tradition de 500 ans d'expérience, de Saint François Xavier au Père Arrupe, Magis est une œuvre des jésuites italiens au service des missions du monde entier. Elle est en outre reconnue comme ONG par le ministère des Affaires Etrangères et comme ONLUS (organisme d'utilité sociale sans but lucratif) et est personne morale. Pour en savoir davantage : gallarate.progetti@magisitalia.org

     

    COLOMBIE : Rencontre des revues de spiritualité ignatienne.
    Du 4 au 6 octobre a lieu au CIRE (Centre ignatien pour la réflexion et les Exercices spirituels), à Bogota en Colombie, la troisième rencontre internationale des revues de spiritualité ignatienne. Les participants viennent de nombreux pays : France, Canada, Italie, Espagne, Angleterre, Chili, Pérou, Brésil, Colombie, Mexique, Argentine. La rencontre est organisée par le Père Edward Mercieca, du Secrétariat pour la Spiritualité ignatienne à la Curie généralice de Rome. Outre les échanges sur les défis, l'orientation actuelle et les problèmes des revues des divers pays, l'ordre du jour comprend la discussion de plusieurs thèmes : comment profiter dans la réciprocité des ressources des autres revues, comment développer les échanges d'articles, et comment réaliser un projet commun au cours des prochaines années. Le  Père Général a exprimé, dans un message, ses félicitations pour la rencontre et pour le travail accompli par les revues de spiritualité, et  il a indiqué trois domaines de la vie et de notre manière de procéder qui  pourraient être approfondis dans les études de spiritualité ignatienne : la formation initiale, spécialisée et permanente ; la spiritualité ignatienne qui se vit dans tous les ministères de la Compagnie ; le dialogue entre foi et culture en tenant compte des caractéristiques de chaque pays ou région.

     

    ROME: Célébration de la première approbation de la Compagnie.
    Le 27 septembre au soir, une célébration liturgique solennelle a marqué, dans l'église du Gesù à Rome, les 470 ans de la première approbation de la Compagnie, en présence de nombreux jésuites, d'amis et de personnes proches de la spiritualité des jésuites. En l'absence du Père Général qui se trouvait à l'étranger, la liturgie a été présidée par le Père Federico Lombardi. Dans son homélie, il a rappelé l'approbation de la Compagnie par le Pape Paul III, le 27 septembre 1540, et a dit : « Cette date est une ligne de partage des eaux. Elle marque le passage de l'aventure spirituelle et apostolique du groupe des amis dans le Seigneur à la naissance d'un nouvel ordre religieux reconnu par l'Eglise, avec toutes les conséquences que cela comporte. Même Ignace ne sera plus le chef spirituel d'un groupe d'apôtres itinérants, mais sera bientôt supérieur religieux », engagé dans les tâches de gouvernement et dans la rédaction des Constitutions du nouvel ordre, dont il deviendra le vrai fondateur. Ultérieurement, le P. Lombardi a ajouté : « En 470 ans, le Compagnie de Jésus a réalisé des entreprises apostoliques extraordinaires, mais a eu aussi ses faiblesses et subi des épreuves et des humiliations très dures. Elle a été supprimée par un Pape, et a été rappelée à la vie par un autre pape, il y a à peu près 200 ans, reprenant son chemin presque à partir de zéro. Elle a été chassée de nombreuses fois par beaucoup de pays différents. (...) Les épreuves auxquelles est soumise en notre temps la crédibilité de l'Eglise -épreuves radicales de la foi dans le monde sécularisé, épreuves de la cohérence et de la crédibilité du témoignage et de la sainteté de vie- sont des épreuves de vie ou de mort, que la Compagnie vit à l'intérieur d'elle-même, dans son propre corps».

     

    USA : A la frontière mexicaine.
    A Nogales, ville frontière, se poursuit l'action de la Kino Border Initiative, projet en collaboration des Provinces jésuites de Californie et du Mexique, avec le diocèse de Tucson, l'archidiocèse de Hermosillo, le JRS et les Sœurs missionnaires de l'Eucharistie. La cantine gérée par la Kino Border Initiative a servi, grâce à l'aide des jeunes jésuites en formation, de volontaires et d'autres personnes, environ 250 repas par jour pendant l'hiver, nombre ramené à 150 pendant l'été, le trafic frontalier étant réduit à cause de la chaleur excessive et des vols effectués à la frontière pour le rapatriement forcé des clandestins. En plus des lits et d'autres services pour les femmes et les enfants, sont offerts aussi des cours de formation dans les paroisses, américaines et mexicaines, à la lumière de l'enseignement social catholique ; on s'occupe également d'activités de recherche et d'assistance pour le respect des droits humains. Ricardo Avila, jeune jésuite en formation, parlant des cinq semaines qu'il a passées à Nogales, dit « En travaillant ici, je me suis rendu compte à quel point est pleine de dangers l'expérience que vivent les immigrants ».


    Jesuitica

    Paraguay : Les Indiens guarani jouaient au football. L'équipe nationale du Paraguay a rencontré l'Italie pendant la première partie de la coupe du monde de football en Afrique du Sud, et elle a fort bien joué, frôlant les demi-finales, battue par l'Espagne qui est devenue par la suite champion du monde. Juste à ce moment-là, Gianpaolo Romanato écrivait dans un article de l'Osservatore Romano que le jeu de football au Paraguay est vieux de plusieurs siècles. Voici un témoignage : « Aux jours de fête, après la messe du soir, les hommes organisent une fausse bataille sur la place, lançant des flèches sur une cible... Ils avaient aussi l'habitude de jouer avec un ballon qui, bien que fait entièrement de caoutchouc, était si léger et rapide que, le coup reçu, il continuait à rebondir pendant un bon moment, sans s'arrêter, poussé par son propre poids. Ils ne lancent pas la balle avec la main, comme nous, mais avec la partie supérieure du pied nu, la passant et la recevant avec une grande agilité et précision ». C'est ce qu'écrivait le père jésuite José Manuel Paramas, espagnol, né en 1732, qui a travaillé pendant quelques années dans les missions parmi les Guaranis des Reducciones du Paraguay. Il fut frappé comme ses confrères par le décret d'expulsion des jésuites qui le contraignit à abandonner pour toujours le monde indien des colonies espagnoles d'Amérique. Il mourut en Italie, à Faenza, en 1793.  Mais son témoignage n'est pas le seul. Nous avons aussi celui d'un autre missionnaire des « Réductions », le Père José Cardiel, exilé lui aussi et mort à Faenza en 1781. Et un autre historien jésuite des « Réductions », le P. Antonio Ruiz de Montoya, créole du Pérou, écrivait vers 1639-1640 que le jeu de ballon était pratiqué par les Guaranis avant même l'arrivée des missionnaires espagnols.


    Nouveau sur SJWEB

    - Une nouvelle série de diapositives sur la visite du Père Général aux deux provinces jésuites Belges. Cliquez sur "Sjweb Media".