English   Español   Français


If you wish to receive regularly the news from the Jesuit Curia, send an email with the subject "Subscribe"


Newslink


  • Versione Italiana
  • Archive of newsletters before March 2009
  • Headlines from the Social Apostolate


  • Jesuit news online


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XIV, N. 11, 19 mai 2010

    Nominations

    Le Pape Benoît XVI a nommé recteur de l'Institut Pontifical Oriental le P. James McCann qui entrera en fonction à la mi-septembre. Né aux États-Unis d'Amérique en 1949, le P. James est entré dans la Compagnie de Jésus en 1967 et a été ordonné prêtre en 1979. Après une licence en théologie au Centre Sèvres de Paris et un master d'Etudes sur l'Europe de l'Est et la Russie, à l'université de Yale, il obtient un doctorat en sciences politiques à l'Université de Princeton, spécialité Russie et Europe de l'Est.

     

    Le Père Général a nommé ses conseillers qui sont les jésuites suivants:


    1) Pour le Dialogue œcuménique:

    - pour les Orientaux: Milan Zust (SVN), du Conseil Pontifical pour la Promotion de l'Unité des chrétiens;

    - pour les Protestants: Thomas Rausch (CAL), professeur de théologie à la Loyola Marymount University de Los Angeles.

    2) Pour le dialogue interreligieux avec les religions suivantes:

    - pour le Judaïsme: Jean-Pierre Sonnet (BML), de l'Université Pontificale Grégorienne;

    - pour l'Islam: Christian Troll (GER), du « Sankt Georgen » de Francfort;

    - pour le bouddhisme: Aloysius Pieris (SRI), du « Tulana Research Centre » de Colombo;

    - pour l'Hindouisme: Noel Sheth (BOM), de l' « Inana-Deepa Vidyapeeth » de Pune;

    - pour les religions indigènes des Amériques: Xavier Albó (BOL), del CIPCA di La Paz;

    - pour les religions indigènes d'Afrique: Kemboly Mpay (ACE), de la faculté de philosophie à Kinshasa (RDC).

     

    Ces conseillers forment le dit Secrétariat pour le Dialogue œcuménique et Interreligieux de la Compagnie, qui prend la place d'un seul secrétariat à la Curie Généralice. Le secrétaire constituera un groupe averti d'experts  à consulter pour les questions touchant au dialogue avec les différentes communautés. Chaque conseiller restera dans sa Province et au poste qu'il occupe actuellement. Tous les Conseillers se réuniront à Rome une fois par an pour discuter avec le Père Général des avancées du dialogue œcuménique et interreligieux et de l'engagement de la Compagnie dans ce domaine. La durée prévue de leur charge est de trois ans.

     

    Le Père Général a aussi nommé:

     

    - le P. Guillermo Rodriguez-Izquierdo Gavala, nouveau Provincial de la Province de Bétique en Espagne. Né en 1940, le P. Guillermo est entré dans la Compagnie de Jésus en 1956 et a été ordonné prêtre en 1970. Actuellement, il fait partie de la communauté du Sacré-Cœur de Jésus à Séville;

     

    - le P. Jean-Marc Biron, nouveau Provincial de la Province du Canada francophone. Né en 1943, le P. Jean-Marc a été ordonné prêtre en 1967 et il est entré dans la Compagnie de Jésus en 1990. Il est le directeur actuel du Centre de Spiritualité Manresa de Québec;

     

    - le P. José Alberto Mesa, secrétaire pour l'éducation secondaire. Le père José Alberto est né en 1960, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1979 et a été ordonné prêtre en 1992. Actuellement il est supérieur et recteur du Colegio San José de Barranquilla.

     

    Le Père Général a confirmé la nomination :  


    - du P. Sunny Thomas Kokkaravalayil supérieur de la Communauté de l'Institut Pontifical Oriental, à Rome. Entré en fonction le 14 mai, le P. Sunny, qui couvrait déjà la charge de pro-recteur à l'Institut et de supérieur au sein de la communauté, est originaire de la Province du Kerala (Inde); né en 1964, il est arrivé à la Compagnie en 1989 et a été ordonné prêtre en 1998.

     


    Dans les Provinces

    AUSTRALIE: Revisiter l'histoire de la Compagnie

    « Notre histoire et ses implications pour l'avenir de l'apostolat pastoral » était le thème d'une rencontre réunissant début mai, à la résidence de Sevenhill, en Australie, jésuites et laïcs de dix paroisses jésuites. La rencontre a commencé par une introduction sur l'histoire de l'arrivée sur place des premiers jésuites d'Australie et s'est poursuivie par un tour d'horizon de la mission des jésuites australiens à l'intérieur de la Compagnie universelle. Chaque représentant a ensuite présenté en détail sa paroisse, mettant en avant ses particularités et son vécu personnel. Pour les paroisses, cette rencontre a été une occasion de partage, comme l'a souligné le P. Dwyer qui a dit: « Nous ne sommes plus des paroisses isolées travaillant dans des villes différentes. Ces réunions nous ont permis de créer un réseau, et cette rencontre est la démonstration de toute sa force ». Evoquant ensuite le nombre élevé de laïcs présents à la rencontre, il a dit: « Il y a quelques années on n'aurait jamais vu ça, les laïcs sont en passe de devenir de grands guides dans tous les champs d'apostolat pastoral ».

     

    BANGLADESH: Nouvelle maison des jésuites

    Une nouvelle maison des jésuites, Nobojoyti Niketon (Maison de la Nouvelle Lumière), a été inaugurée au nord de Dacca, la capitale du Bangladesh, comme le souhaitent les évêques catholiques locaux, en particulier l'archevêque, qui espèrent ainsi contribuer à la croissance spirituelle et au développement de la population locale. Environ 400 catholiques, dont 10 prêtres, étaient présents à la messe d'ouverture, présidée par l'archevêque de Dacca Mgr Paulinus Costa qui a déclaré : « Le nouveau centre prêchera dans le pays la spiritualité et l'idéal de saint Ignace de Loyola. Il organisera des conférences et des retraites pour les prêtres et les religieux locaux ou d'ailleurs. Il sera une grande aide à l'Eglise pour sa croissance spirituelle ». La maison, un édifice de six étages, sera un centre de consultation spécialisé, ouvert gratuitement aux fidèles de toute croyance. Mais il fonctionnera aussi comme centre de formation pour les candidats à la vie religieuse. « Nous espérons contribuer à la croissance des vocations parmi les jeunes catholiques locaux », a dit le père George Patteri, supérieur des jésuites de la Province de Calcutta.

     

    COLOMBIE: En faveur du P. Javier Giraldo

    Ces dernières semaines, et en particulier fin avril, sont apparus sur les murs de la ville de Bogota, des graffitis menaçant de mort le P. Javier Giraldo, membre du CINEP (Centro de Investigación y Educación Popular), sous prétexte, semble-t-il, que le père Giraldo, après une série de recherches, ait accusé l'Armée Nationale colombienne, des groupes paramilitaires et la guérilla, d'avoir commis quelque 201 crimes et assassinats dans la Communauté de paix de San José de Apartado. Il a en outre organisé et signé des dépositions visant à porter plainte contre d'innombrables actions criminelles imputées aux groupes armés, et dont la plupart sont restées impunies. Le CINEP, dans son communiqué, commente : « Nous rejetons ces menaces contre le père Giraldo qui a défendu les droits humains et dénoncé le système d'impunité à l'égard de crimes qui, en violation du droit humanitaire international, ont été commis et sont encore commis en Colombie ». Il demande donc au gouvernement d'éclaircir la situation et de mettre en place un système de protection pour les personnes menacées. Pour sa part, le P. Francisco de Roux, Provincial de Colombia, a dit : « devant cette campagne de graffitis visant à détruire l'homme et la personne, nous voulons affirmer clairement que le P. Javier Giraldo est un homme d'une très grande valeur morale, un vrai chercheur de la vérité, un grand « battant » auprès des exclus, un défenseur tous azimuts de la dignité humaine, un homme convaincu que l'Etat et ses forces de sécurité doivent être au service de la vie et de l'intégrité de tous ».

     

    INDE: Statue de saint Jean de Britto

    Suite à la visite au Portugal du P. Cyril Antony Samy, responsable du sanctuaire dédié à saint Jean de Britto à Oriyur, dans le sud de l'Inde, élevé à l'endroit même de son martyre, la communauté jésuite de Soutelo, au Portugal, a décidé d'offrir à ce sanctuaire une statue du Saint de deux mètres de haut, en bois, sculptée dans la ville de Braga. Le jésuite portugais Jean de Britto (1647-1683), missionnaire en Inde, est mort décapité pour sa foi et a été canonisé par Pie XII en 1947.

     

    ITALIE: Les Cent ans de l'Institut Pontifical Biblique

    Sous le slogan « 100 ans au service de la Parole », du 3 au 8 mai dernier, l'Institut Pontifical Biblique a clôturé l'année du premier centenaire de son existence, ouverte le 9 mai 2009. Cette semaine a été l'occasion de « relire » la Bible dans une perspective pastorale, liturgique, et en rapport avec les autres religions, La première session, le 3 mai, menée par les étudiants et consacrée au XII Synode des Évêques sur la Parole de Dieu, a été ouverte par le président du Conseil pontifical de la culture, Mgr Gianfranco Ravasi. La deuxième session (6-7mai), conduite par les professeurs de l'Institut, était par contre consacrée aux « thèmes actuels de l'exégèse ». La semaine s'est achevée le samedi 8 mai par une journée commémorative qui s'est ouverte par une messe en l'église saint Ignace, présidée par le P. Adolfo Nicolás, Supérieur Général de la Compagnie de Jésus et vice-chancelier de l'Institut. De nombreux prêtres, chercheurs et représentants d'autres religions provenant du monde entier étaient présents à la cérémonie.

     

    PÉROU: Jeux Adecco 2010

    Ils sont plus de 15 collèges à avoir participé aux jeux annuels de l'Association Sportive des Collèges Catholiques du Consortium (Adecco) que préside le frère jésuite Florentino Dorado. Les délégations sont parties de la Place Des-trois-cultures, dans le centre-ville de Piura, et ont défilé, étendards aux poings, affichant fièrement les couleurs de leurs collèges, au son de la musique  du petit orchestre du Colegio San Pedro Chanel de Sullana. En tête de cortège figurait la délégation du collège San Ignacio de Loyola, grand vainqueur des jeux Adecco 2009 dans les disciplines basket, football et natation. Arrivés au théâtre « Jerónimo Seminario y Jaime », Sœur Alejandrina Puelles, coordinatrice de la Pastorale du Colegio Nuestra Señora de Lourdes, a prononcé le discours d'ouverture et le frère Florentino Dorado a donné le coup d'envoi à l'édition 2010 des jeux traditionnels.

     

    USA: En bicyclette pour réduire la pauvreté

    A l'instar de la campagne de lutte lancée par les Catholic Charities américaines pour combattre la pauvreté, le P. Matt Ruhl, S.J., curé de la paroisse St. Francis Xavier Parish à Kansas City, Missouri, a décidé de combiner ses deux passions, les pauvres et la bicyclette, pour lancer un projet inédit, Cycling for Change, dont le but est de favoriser une diminution de la pauvreté. Avec 12 autres cyclistes, il entamera à la fin du mois de mai un voyage de 5.000 miles à bicyclette qui, de Kansas City, le conduira jusqu'à Key West. 100 jours de voyage au cours duquel le groupe de Cycling for Change fera plusieurs haltes, s'arrêtant par exemple dans une réserve indienne, dans une prison de la Louisiane, ou dans une zone récupérée de la Nouvelle-Orléans. Chemin faisant, ils encourageront les diverses communautés à affronter les questions liées à la pauvreté et à récolter des fonds au bénéfice de programmes locaux visant à la réduire.

     


    Les 400 ans de la mort de Matteo Ricci

    Biographie de Matteo Ricci. Trente ans après la mort de Matteo Ricci, un de ses confrères, Giulio Aleni, de Brescia, écrivait la vie du missionnaire, originaire des Marches, en chinois. Cette vie a été pour la première fois traduite en italien, avec le texte chinois à côté, et présentée à Macerata au cours des célébrations commémorant sa mort. Sons titre est: La vie de Matteo Ricci écrite par Giulio Aleni (1630). La traduction a été faite par le missionnaire du PIME à Hong Kong, le P. Gianni Criveller, qui écrit: « Ricci et Aleni ne se sont jamais rencontrés. Pourtant on trouve beaucoup de points communs dans leurs vies. Aucune autre personne n'a d'ailleurs probablement pas autant de points communs avec Ricci, en termes de formation, spiritualité, intelligence, éclectisme, érudition, zèle, style et méthode missionnaire ».

     

    Le 11 mai, date de la mort à Pékin de Matteo Ricci en 1610, a donné lieu à une multiplicité d'initiatives et d'évènements dans le monde entier qui ont souligné une fois de plus l'importance de ce missionnaire dans l'histoire de l'évangélisation et des contacts entre le monde chinois et le monde occidental. Voici brièvement, à titre d'exemple, quelques-unes de ces initiatives :

     

    Pékin. La Cathédrale du Sud a servi de cadre à une grande célébration liturgique et messe musicale pour chœur à quatre voix composée par le jeune jésuite italien Luca Uggias, qui se trouve actuellement en Chine pour ses études. Cette cathédrale se trouve à l'endroit même où Matteo Ricci, en 1605, avait fait construire une petite chapelle. La même messe musicale a été jouée le 9 mai en la cathédrale de Macao.

     

    Shanghai. Comme nous l'avons écrit dans notre bulletin du 5 mai, c'est en présence de nombreuses autorités civiles et religieuses que le Shanghai Museum a servi de cadre à la présentation officielle de l'édition numérique du Grand Ricci, le dictionnaire encyclopédique chinois français, déjà sorti il y a quelques années en édition imprimée.  

     

    Taipeh. La National Central Library de Taiwan a mis au point un programme d'évènements en l'honneur de Matteo Ricci, pour rappeler sa contribution dans les échanges culturels entre l'Orient et l'Occident et renforcer le service public de la bibliothèque. Le 30 janvier dernier la National Central Library et l'Institut Ricci des jésuites de Taipeh avaient déjà signé un accord de collaboration académique. L'Institut Ricci a confié à la bibliothèque une collection de plus de 30.000 volumes qui sera accessible au public. L'événement a été défini « un des moments les plus satisfaisants de la dernière décennie concernant les échanges culturels au plan international ».

     

    Vienne. A Vienne, en Autriche, les 10-11 mai, s'est tenu un symposium international organisé par l'université de Vienne et le bureau missionnaire de la Compagnie de Jésus.  Chercheurs chinois, autrichiens, allemands et suisses sont intervenus sur des thèmes comme : l'influence de Matteo Ricci sur les études géographiques en Chine ; Matteo Ricci dans l'historiographie des comportements missionnaires en Chine ; 400 ans d'histoire de la Chine et les jésuites. Mais le symposium a aussi abordé des questions d'actualité comme : les jésuites et la Chine aujourd'hui, le travail social de l'Église dans la Chine d'aujourd'hui.

     

    Macerata. Les 8 et 9 mai, la ville de Macerata, pays natal de Matteo Ricci, a organisé des « Journées de l'Amitié » auxquelles ont participé plus de 250 chinois étudiant ou travaillant en Italie. Ces journées se sont achevées par une messe, diffusée par la télévision italienne sur tout le territoire national, avec la participation du chœur de la cathédrale de Beitang à Pékin. Les célébrations ont pris fin le 11 mai, clôturées par une messe à la cathédrale, présidée par l'évêque émérite de Hong Kong, le cardinal Joseph Zen Ze-kiun.

     

    Florence. Toujours les 10-11 mai, dans le grand amphi du rectorat de l'université de Florence, s'est tenu un congrès international d'étude organisé par le département de Langues, Littératures et Cultures contemporaines de la Faculté de Lettres et Philosophie, en collaboration avec la chaire de Littérature Portugaise et Brésilienne de l'université de Florence, l'Institut Camões de Lisbone, la Fundação Macau de Macao et autres organismes intéressés à la Chine.

     

    Gênes. Le Palais Ducal de Gênes a accueilli une rencontre sur le thème: « Un scientifique jésuite à la Cour des Ming », où divers experts ont illustré la figure de Matteo Ricci et les problématiques de la Chine d'aujourd'hui. Rappelons que le Ministère du Développement Economique du gouvernement Italien, a en projet de faire partir de cette ville un couloir maritime Gênes Tianjin pour les marchandises de la Méditerranée, qui portera le nom de Matteo Ricci. 

     

    Milan. L'Institut Pontifical des Missions étrangères de Milan  a organisé, le 15 mai, un congrès international sur le thème La porte de l'amitié,  marqué par la présence, entre autres, de l'évêque de Hong Kong, Mgr John Tong Hon. Ce congrès a donné lieu à la présentation officielle de la nouvelle « biographie intellectuelle » intitulée Matteo Ricci: mission et raison,  du père Gianni Criveller, missionnaire à Hong Kong et organisateur de la rencontre. Des expositions ont été dressées en marge du congrès dont une sur les «  habits du bon gouvernement », consacrée aux vêtements endossés par les hommes de lettres  et les fonctionnaires de l'Empire, que les missionnaires du PIME adoptèrent également pour appliquer la « méthode d'adaptation » (inculturation) préconisée par Matteo Ricci.