English   Español   Français


If you wish to receive regularly the news from the Jesuit Curia, send an email with the subject "Subscribe"


Newslink


  • Versione Italiana
  • Archive of newsletters before March 2009
  • Headlines from the Social Apostolate


  • Jesuit news online


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Mirada Global online review

    politics, economy, culture and religion from a Latin American perspective. More »


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XIV, N. 7 12 avril 2010

    Le Père Général

    Lettre pour la béatification du père Bernardo de Hoyos. "Bien chers frères, Le 18 prochain à Valladolid (Espagne), sera béatifié le P. Bernardo de Hoyos (1711-1735), que l'on considère comme le premier apôtre du Cœur de Jésus en Espagne. Pour rappeler le souvenir de ce qu'il a été et de ce qu'il a apporté, je vous offre quelques informations sur sa vie. Il faudra, pour mieux les comprendre, les replacer dans le contexte religieux et culturel spécifique du XVIIIème siècle ». C'est ainsi que commence la lettre du Père Général envoyée à cette occasion. La cause de béatification du père De Hoyos fut commencée il y a plus d'un siècle, en 1895, mais les nombreuses vicissitudes de notre histoire ecclésiastique et politique en Espagne en a renvoyé continuellement la conclusion. Dans sa lettre, le père Nicolàs arpente les étapes principales de la vie du nouveau Bienheureux, une vie très brève, qui s'arrêta quelques mois seulement après son ordination sacerdotale et le début de la troisième année de probation, le 29 novembre 1735, à l'âge de 24 ans. "Sa réputation de sainteté - continue la lettre - se fit jour peu de temps après sa mort.  Mais la situation difficile dans laquelle la Compagnie commençait à se trouver avec la forte opposition venant des jansénistes, empêcha de présenter la cause de béatification. La suppression de l'ordre viendrait ensuite, qui fit tomber dans l'oubli de nombreux projets. Quand le Pape Pie VII rétablit la Compagnie de Jésus en 1814, commença dans toute l'Eglise une époque de splendeur pour la dévotion au Sacré Cœur. La Compagnie rétablie se lança dans sa  propagation et son développement et obtint des résultats considérables, conformes à la sensibilité et au goût de la religiosité de l'époque. » Ensuite, la lettre parcourt les étapes de cette redécouverte de la dévotion au Sacré Cœur de Jésus, à partir de la 31ème Congrégation Générale (1961), à travers le généralat du père Arrupe, d'abord et du père Kolvenbach après. Et ainsi le père Nicolás poursuit: « La passion de Bernardo de Hoyos  pour le Cœur de Jésus correspond fidèlement à la dévotion que Saint Ignace éprouvait pour le Jésus pauvre et humble, vers lequel il nous demande d'orienter notre affection, pour l'accompagner à chaque pas de sa vie, car étant « ses compagnons dans la mission, son chemin est notre chemin » (CG 35, d.2, 14). De sorte qu'en tout ce que nous faisons en ce monde, il y ait toujours une transparence à Dieu (CG 35, d.2, 10). A l'occasion de cette béatification, j'invite toute la Compagnie et tous nos collaborateurs à renouveler notre amour personnel pour Jésus Christ et à nous ouvrir à la grâce de l'identification avec Lui, en sorte que, selon les mots de Nadal, « nous pensions avec des pensées du Christ, voulions avec sa volonté, nous souvenions avec sa mémoire et que nous soyons, vivions et agissions non plus de nous-mêmes, mais entièrement dans le Christ » (MHSI vol.90, p.122 ; cf. CG 35, d.4, 2), pierre angulaire de la vocation particulière à laquelle chacun a été appelé. » Et conclut: "Que le Père, « qui a caché ces choses aux sages et aux intelligents et les a révélées aux tout-petits « , accorde à la Compagnie, par l'intercession du nouveau Bienheureux, de remplir sa mission d'être dans l'Eglise une réponse amoureuse à Celui qui a été transpercé par la douleur et l'injustice agressive d'un monde en grand besoin de pardon et de réconciliation ».

     

    Visite en Espagne. Du 16 au 19 avril, le Père Général se rendra en Espagne, notamment à Villagarcía de Campos (Valladolid), pour suivre la béatification (18 avril) du P. Bernardo de Hoyos, apôtre du Sacré Cœur. Il en profitera pour rencontrer les jésuites qui seront rassemblés à Villagarcía de Campos pour l'occasion et, le 19 avril, se rendra à l'Université pontificale de Comillas, pour l'inauguration du Congrès international sur: El ser sacerdotal fundamentos y dimensiones costitutivas (« Fondamenti e dimensioni costitutive dell'essere sacerdoti »). Il repartira le même jour de Madrid pour se rendre en Amérique Centrale.

     

    Visite en Amérique Centrale. Du 19 avril au 1er mai le Père Général visitera les provinces du Mexique et d'Amérique Centrale. Il effectuera également une courte visite en Haïti après une halte en République Dominicaine. Un des objectifs principaux de son voyage est la rencontre des universités jésuites du monde entier sur le thème : « Networking Jesuit Higher Education for a Globalizing World », prévue à Mexico du 22 au 24 avril. Les jours précédents, le Père Nicolás rencontrera les jésuites, les amis et les bienfaiteurs du Mexique. A partir du 24 avril il sera dans la Province d'Amérique centrale: Au Salvador il retrouvera la famille ignacienne et visitera quelques unes des grandes œuvres de la Compagnie dans ce pays, avant de se rendre au Nicaragua le 26 avril, et le 27 au Panama, où il visitera le noviciat et inaugurera le nouveau siège du Colegio Xavier. Le 28 avril, le P. Nicolas rejoindra la République Dominicaine (Province des Antilles), pour être ensuite le 29 en Haïti où, après le tremblement de terre du 12 janvier dernier, il veut se rendre compte de la situation du peuple et encourager les Pères qui sont sur place et déploient toute leur énergie pour venir en aide aux citoyens et participer aux efforts de reconstruction.

     


    A la Curie

    -  La Compagnie en chiffres. Les statistiques relatives à la présence Jésuite dans le monde viennent d'être publiées. Selon grilles et tableaux offrant un panorama de la situation au 1er janvier 2010, la Compagnie de Jésus comptait, à cette date, 18.266 jésuites dont 12.887 prêtres (contre les 13.088 de l'année précédente), 1.589 frères (contre 1.674 l'année précédente), 2.818 scolastiques, c'est-à-dire les jésuites en formation (contre l2.925 en 2009) et 972 novices (contre 816 l'année dernière). Depuis le 1 janvier 2009, la compagnie enregistre donc une diminution nette de 237 membres, celle-ci s'avérant néanmoins moins forte que l'année dernière où l'on comptabilisait 304 membres de moins. Il n'y a pas de gros changements concernant la moyenne d'âge : 57,29 ans contre  57,44 l'année dernière. A noter les chiffres de la grille numéro 7 qui sont intéressants car ils donnent une idée de l'évolution de la Compagnie entre 1973 et 2010, permettant ainsi de suivre, au fil des années, le développement progressif des novices, des scolastiques, des prêtres et des frères, et de faire la différence d'année en année. Pour plus de détails, consulter le fascicule publié à part, ou bien se connecter au site de la Compagnie: www.sjweb.info (section réservée aux jésuites).

      

    - Du 11 au 18 avril, la Curie Généralice accueillera  la réunion plénière du JESAM (Jesuit Superiors of Africa and Madagascar) pour un tour d'horizon annuel de la situation des Provinces et Régions du continent, et faire le point sur ces organismes et formes d'apostolat de nature panafricaine, comme l'apostolat social, le service jésuite des refugiés (JRS), le réseau jésuite contre le SIDA (AJAN), etc. La situation des « maison communes » à toute la Conférence de l'Afrique, spécialement celles où l'on enseigne la philosophie et la théologie, sera examinée avec attention. De même que les statuts du JESAM qui seront eux aussi passés en revue. Les 17 et 18 avril, la Commission Mixte Afrique-Europe se réunira pour définir les formes, les manières et les temps d'une collaboration réciproque entre les deux Conférences.

               

    - Mission des jésuites et écologie. Le Secrétariat pour la Justice Sociale et l'Ecologie, a informé le Père Général de la création d'une unité opérationnelle dont le but serait : de veiller à la bonne application du décret 3 du GC 35, pour bien intégrer « le caractère central de notre alliance avec la création » (Décret 3, 36), en ayant bien à l'esprit que « prendre soin de l'environnement influe sur la qualité de nos relations avec Dieu , avec les autres hommes et avec la création même »  (D 3, 32); pour suivre les directives de Benoît XVI qui a consacré tout un chapitre (chapitre 4) de la Caritas in veritate à cette question et son dernier message pour la Journée mondiale de la Paix (1er janvier 2010) intitulé « Si tu veux construire la paix protège la création » ; pour mettre à jour notre tradition jésuite: dix années viennent de s'écouler depuis la publication de 'Nous vivons dans un monde brisé : réflexions sur l'écologie' (1999) préparé par le Secrétariat, en réponse à la demande du décret 20 du CG 34; enfin, pour être attentifs aux signes du temps et savoir les lire : l'urgence de trouver des solutions à certains problèmes d'environnement comme le changement climatique et le manque de directives appropriées concernant l'exploitation des ressources naturelles et minérales, exige une réponse de la part de la compagnie. Cette unité opérationnelle , constituée de 6 à 7 personnes, jésuites et laïcs, serait appelée à préparer, dans de brefs délais, des recommandations pratiques qui puissent donner à cette préoccupation pour l'écologie une « dimension » à la hauteur de tous nos ministères, en suggérant un projet concret, un plan d'action, dont la dimension intersectorielle et interdisciplinaire soulignerait l'aspect global et international des problèmes, reposant sur des thèmes et méthodologies accessibles à la Compagnie  qui pourrait alors utiliser ses propres capacités. Le Père Général a encouragé le Secrétariat à poursuivre dans cette direction.

     


    Nominations

    Le Père Général a nommé :

     

    -  le père Vicente Durà Garrigues nouveau Provincial de la Province d'Aragón en la                personne du P. Vicente, jusqu'ici supérieur de la Résidence S. Ignace de Valence, est né en 1941. Il est entré dans la Compagnie de Jésus en 1958 et a été ordonné prêtre en 1971.

     

    -   le père Kurien Francis Vadakekara nouveau Provincial de la Province de Hazaribagh (India). Le Père Vadakekara  est né en 1953, il est entré dans la Compagnie de Jésus en 1970 et fut ordonné prêtre en 1983. Il est actuellement supérieur de la résidence et directeur de l'école Saint François Xavier de Bokaro.

     

    -   le père Thomas Layden nouveau Provincial de la Province d'Irlande. Le Père Thomas est né en 1957, il est entré dans la Compagnie de Jésus en 1979 et fut ordonné prêtre en 1991. Il est actuellement membre de la Peter Faber Residence and Centre of Spirituality à Belfast, dans l'Irlande du Nord.   

     


    Dans les Provinces

    AUSTRALIE: Musique à la Yarra Valley

    Le dimanche 11 avril, la Yarra Valley, la plus vieille région vinicole de Victoria en Australie, qui se trouve à une heure seulement de Melbourne, servira de cadre à la Just Cycle Yarra Valley, une journée de musique et cyclisme organisée par le Jesuit Social Services (les services sociaux de la Compagnie de Jésus). Cette journée, organisée au centre vinicole Rochford Wines, prévoit plusieurs activités dont un concert où s'exhiberont quelques grands noms du monde musical australien. Objectif : sensibiliser l'opinion publique et recueillir des fonds au profit d'une organisation qui s'occupe des couches sociales les plus démunies et les plus vulnérables de la population australienne. Pour en savoir plus se connecter au site: www.justcycle.com.au

     

    KENYA: Diplôme à la mémoire du P. McGarry

    A l'occasion des célébrations du 25ème anniversaire de la fondation de l'Université Catholique d'Afrique de l'Est, à Nairobi, le P. Orobator, en sa qualité de Provincial des jésuites de cette Province, est venu retirer des mains du recteur le diplôme honoris causa accordé à titre posthume au P. Cecil McGarry, pour ses nombreux et importants services rendus à l'AMECEA (l'Association des Membres des Conférences Episcopales d'Afrique de l'Est), ainsi qu'à l'Eglise du Kenya et à l'université depuis les débuts de sa fondation en 1984. Le P. Cecil Mc. Garry, décédé le 24 novembre de l'année dernière, était un des fondateurs du Collège Hekima, l'école jésuite de théologie, à Nairobi.

     

    MEXIQUE: Prix à une radio des jésuites

    Le Prix 2010 de la Communication rurale, organisé par le programme international pour le Développement de la Communication de l'UNESCO, l'organisation des Nations unies pour l'Education, la Science et la Culture, est allé à  La Voz de los Campesinos, une radio, gérée par l'association civile Fomento Cultural y Educativo, où laïcs et jésuites travaillent ensemble. Fondée il y a 45 ans, cette radio émet en ondes courtes sur une grande partie du territoire mexicain. Les langues utilisées sont l'espagnol et trois langues locales. Ce prix, a déclaré Sergio Cobo, le directeur de Fomento Cultural y Educativo, est «  une récompense aux campesinos et aux peuples indigènes du Mexique qui ont contribué à la croissance de la radio et elle est source de satisfaction pour le Mexique et toute l'Amérique Latine ».  La remise du prix a eu lieu au siège de l'UNESCO, à Paris, le 24 mars dernier.

     

    VENEZUELA: Le réseau des radios jésuites en Amérique Latine

    Le Réseau des Radios géré par les jésuites en Amérique Latine et dans les Caraïbes s'est réuni pour la première fois la semaine dernière, au siège de la Conférence épiscopale du Venezuela à Caracas. Selon l'Agence Fides, les quelque 40 participants provenaient de différentes régions du continent. Les représentants des Radios de République Dominicaine, Mexique, Argentine, Paraguay, Pérou, Equateur, Honduras et Venezuela, sont venus participer à la réunion avec beaucoup d'enthousiasme et espérances, mais également bien décidés à promouvoir la création d'un Réseau entre eux. Le père Francisco Muguiro S.J., directeur de Radio Marañón, une station qui contribue à l'évangélisation en soutenant le développement durable de la région Nord-est du Pérou, a dit la joie et les attentes que suscite cette rencontre, ajoutant que c'est la première fois que les radios des jésuites souhaitent donner vie à un espace qui prévoit la coordination et des projets radiophoniques en commun. On compte 102 stations radios gérées par les jésuites sur tout le continent. 

     


    Les 400 ans de la mort de Matteo Ricci

    Australie: Les chinois fêtent Matteo Ricci. Le 400ème anniversaire de la mort de Matteo Ricci a été  commémoré par la communauté chinoise de North Sydney le jour du Nouvel An chinois, qui est l'année du Tigre. L'évènement a eu lieu en la paroisse St. Mary, confiée à la Compagnie de Jésus, entièrement décorée de symboles chinois et où était exposée, pour l'occasion, une peinture chinoise de Notre-Dame de la Route.  La messe a été célébrée par le curé de la paroisse, le P. Tony Smith, S.J. et d'autres prêtres du Canisius College. A l'homélie, le P. Joseph, un prêtre chinois invité pour la circonstance, a parlé de ce que pouvait nous apporter l'expérience de vie de Matteo Ricci: « Le P. Ricci impressionna les chinois avec lesquels il était entré en contact, avec générosité, courtoisie et charité ... Nombre d'intellectuels de l'époque furent touchés par son comportement à l'imitation du Christ. Nous aussi, en bons disciples du Christ, devrions témoigner de notre foi en adoptant une attitude de charité, réconciliation et patience ».  

     


    Jesuitica

    Les temps changent. Quand le Pape Grégoire XIII, en 1582, décida de réformer le  calendrier Julien, il fit appel à un jésuite du Collège Romain, le fameux père mathématicien Christophe Clavius qui lui conseilla d'éliminer 10 jours du calendrier julien et de retrancher tous les 400 ans le jour supplémentaire de celle qui aurait été une année bissextile. La décision, d'abord mal accueillie par les protestants anglais qui pensaient à un « complot jésuite », finit par être adoptée.

     


    Nouveau sur SJWEB

    Un podcast avec le P. Pierre Salembier, délégué du Père Général pour l'Union mondiale des anciens élèves de la Compagnie de Jésus, a été inséré. Pour y avoir accès se connecter à l'adresse: www.sjweb.info (en cliquant sur Jesuit Voices).