English   Español   Français


If you wish to receive regularly the news from the Jesuit Curia, send an email with the subject "Subscribe"


Newslink


  • Versione Italiana
  • Archive of newsletters before March 2009
  • Headlines from the Social Apostolate


  • Jesuit news online


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XIII, N. 21 21 décembre 2009

    Le Père Général

    Voyage en Afrique du Sud, au Kenya et au Zimbabwe. Du 10 au 21 décembre, le Père Général a fait un troisième voyage en Afrique accompagné par les pères N'Dombi, D'Souza et Huang, respectivement Assistants pour l'Afrique, l'Asie Méridionale et l'Asie Orientale. Il y avait trois étapes : Afrique du Sud, Kenya et Zimbabwe. Le but du voyage était de rendre visite à deux maisons interafricaines de formation, l'Hekima College de Nairobi (Kenya), qui fête son 25 anniversaire et l'Arrupe College de Harare (Zimbabwe). La troisième grande maison de formation en Afrique, le théologat francophone d'Abidjan, en Côte d'Ivoire, reçut sa visite lors de son premier voyage sur le continent africain en avril dernier. Ce voyage a débuté par une visite aux jésuites d'Afrique du Sud, principalement à Johannesburg où se trouve la majorité d'entre eux. Outre les rencontres avec les nonces apostoliques et évêques dans les trois pays, le père Nicolás a visité les œuvres apostoliques principales. Des moments particulièrement significatifs furent la rencontre, suivie de la célébration eucharistique avec les jésuites de la Région, et la visite à Soweto, une zone urbaine de la ville de Johannesburg, qui constitue la plus grande ville satellitaire de l'Afrique du Sud. Soweto qui compte plus de trois millions d'habitants, a joué un rôle moteur dans la lutte contre l'apartheid. Les jésuites y ont une paroisse dédiée à saint Martin de Porres.

     

    Le 13 décembre le père Général est passé à Nairobi. La visite au Kenya s'est limitée à la capitale et ses environs, où se trouvent la plupart des œuvres de la Compagnie. La visite à Hekima College, le théologat jésuite de langue anglaise, fut bien organisée. Environ 60 jeunes provenant de toute l'Afrique y reçoivent actuellement leur formation. Outre la rencontre avec les étudiants, le Père Général a visité les différents départements, particulièrement l'Institute of Peace Studies and International Relations et une future extension du théologat dans la Riara Road qui est encore en construction. D'autres moments-clé furent la visite au siège du JESAM [Conférence des Supérieurs Majeurs d'Afrique et Madagascar] ; à l'AJAN [Réseau Africain des Jésuites contre le Sida] ; à Kangemi, où la grande paroisse de Saint-Joseph-Travailleur se trouve au milieu d'un bidonville comptant quelque 8.000 catholiques ; à la Hakimani House, à côté de la paroisse, avec son 'Centre pour la Justice et la Paix' ; au Centre Spirituel de Mwangaza et à l'école secondaire Saint-Louis à Kibera. Un moment chaleureux et fraternel fut la rencontre avec les jésuites de la Province d'Afrique Orientale, avec la célébration eucharistique durant laquelle le père Kifle Wansamo prononça ses derniers vœux. Avant de partir, le Père Général a visité le camp de réfugiés de Kakuma, dirigé par le JRS [Service Jésuite des Réfugiés] : plus de 50.000 personnes - principalement des soudanais - y ont trouvé asile.

     

    Le 18 décembre le voyage s'est poursuivi à Harare, au Zimbabwe, où il y eut deux rencontres importantes. Durant sa visite au Arrupe College, à Harare, capitale du pays, le Père Général rencontra une centaine de jeunes jésuites y faisant leurs études de philosophie ; la rencontre fut fraternelle et chaleureuse. Lors de la réunion avec les jésuites du Zimbabwe, les difficultés du travail apostolique au Zimbabwe furent évoquées. Le pays passe par des années difficiles du point de vue économique et politique. A Harare le Père Général avait également rendez-vous avec des collaborateurs laïcs et il visita plusieurs œuvres apostoliques de la Province. Durant tout ce voyage un accueil chaleureux et une atmosphère aussi fraternelle qu'ouverte ont permis au Père Général de mieux connaître cette partie de l'Afrique et le travail qu'y fait la Compagnie, souvent dans des conditions difficiles.

     


    Nominations

    Le Père Général a nommé le père Jorge Serrano, de la province de Colombie, Assistant de l'Économe Général, chargé du bureau de développement. La lettre de nomination spécifie ce que sera la charge du père Jorge : « Il développera la communication et la collaboration entre les procureurs des missions, les bureaux de développement, et les économats, afin de promouvoir des méthodes efficaces de récolte de fonds et de dons. L'un de ses objectifs sera d'encourager l'échange d'informations entre nos bureaux sur les meilleures pratiques administratives et les succès obtenus. » Le père Serrano partagera son temps entre Rome et la Colombie.


    Dans les Provinces

    AUSTRALIE : Collaboration avec les laïcs

    Les jésuites australiens ont lancé un nouveau programme apostolique qui offrira aux collaborateurs laïcs une meilleure compréhension de leur rôle à l'intérieur de l'engagement apostolique de la Province. Le programme approfondira l'histoire, la vie et la 'mission' de saint Ignace : comment un compréhension ignacienne des besoins du monde et de l'Eglise constitue aujourd'hui encore la base de l'engagement apostolique de la Compagnie de Jésus dans le monde entier. Il offrira une vision d'ensemble des fondements ignaciens et de l'idée d'accompagnement spirituel comme mise en relation avec les autres et moyen de leur venir en aide. De plus il prévoit la possibilité, pour les participants, de contribuer de manière personnelle à l'œuvre ignatienne. « Nous avons tous notre histoire et notre chemin de vie. Tout en étudiant le chemin d'Ignace nous nous demandons comment il peut être impliqué dans notre chemin personnel », dit Martin Scroope, directeur du Loyola Institute, introduisant ce nouveau projet. Il y aura 24 « instructeurs » pour présenter la variété apostolique des jésuites australiens. Les sessions de l'année prochaine seront ouvertes aux nouveaux collaborateurs, aux volontaires, au personnel engagé récemment et à tous les collaborateurs de la Compagnie de Jésus.

        

    COLOMBIE : Pour un monde libre des mines antipersonnel

    Du 29 novembre au 4 décembre plus de mille personnes se sont réunies à Carthagène, en Colombie, pour une sommet sur le thème :  Pour un monde sans mines (Mine-free World). La rencontre, organisée par les Nations-Unies, était la deuxième du genre - à cinq années de la précédente - pour évaluer la mise en oeuvre du « Traité pour le bannissement des mines » qui remonte à dix ans. Les participants, venus des quatre coins du monde, étaient des activistes dans le secteur, des mutilés par les mines et des représentants gouvernementaux. Le JRS, membre fondateur de la « Campagne internationale pour le bannissement des mines » a fait quatre demandes spécifiques : (1) mieux aider les individus et les communautés qui sont les plus touchés par les mines anti-personnel, les bombes à fragmentation et autres explosifs, (2) assurer un déminage plus rapide des zones affectées, (3) encourager les états à signer et ratifier la convention sur le bannissement des mines, (4) encourager les états à signer le traité d'Oslo sur les bombes à fragmentation. Il ne manque que la ratification de six états pour que le traité devienne une loi internationale.

     

    DANEMARK : Jésuites à la Conférence sur le climat

    En tant que membres de la délégation de "Franciscans International", José-Ignacio García et Jacques Haers ont participé comme observateurs aux négociations COP15 qui se sont tenues au Bella Center à Copenhagen. Comme collaborateurs de l'équipe d'OCIPE qui s'est occupé des questions environnementales et leurs conséquences, ils ont ouvert un blog en toile afin d'informer et de réfléchir sur les événements qui se déroulent dans la capitale danoise. Leur but était aussi de stimuler un réseau mondial ignatien sur l'écologie. Les négociations COP15 sur le protocole de Kyoto et la convention UNFCCC sur le changement climatique étaient d'une importance cruciale pour développer des stratégies de mitigation de l'impact humain sur le changement climatique ainsi que pour trouver les moyens et les fonds nécessaires pour l'adaptation aux conséquences de ces changements, particulièrement dans les pays les plus pauvres et en voie de développement, qui souffrent le plus des changements bien qu'ils en soient très peu responsables. Le changement climatique mondial et la lutte pour des structures de vie commune justes et équitables sur notre planète sont intimement lies et représentent un défi à relever par les Jésuites et la famille ignatienne en général à mettre à bon usage leurs moyens divers et universels. Weblog: http://ignatianeconet.wordpress.com/

     

    ITALIE : Couloir maritime dédié à Matteo Ricci

    Le premier couloir maritime pour navires-marchands dans la Méditerranée, qui rapprochera  la Chine de l'Italie, portera le nom du père Matteo Ricci. Le projet a été présenté fin novembre au ministère du Développement Économique et prévoit une plate-forme logistique Gênes-Tianjin. L'initiative, a rappelé le vice-ministre Adolfo Urso, apportera « des bénéfices quant à l'occupation des espaces du système portuaire de Ligurie et profitera au développement des échanges commerciaux, particulièrement pour nos exportations ». De plus elle « permettra à l'Italie de mieux contrôler le mouvement des marchandises et sera utile à la lutte contre la contrefaçon et à la concurrence illégale ». Le projet sera lancé officiellement le 1 janvier 2010. Le père Federico Lombardi, directeur de la Salle de Presse du Vatican, l'a évoqué comme « une idée originale et séduisante. Matteo Ricci est, avec Marco Polo, le citoyen italien le mieux connu et apprécié en Chine. Prêter son nom à l'initiative exprime également un engagement, celui de dépasser le domaine purement commercial, et d'avancer dans le culturel et spirituel en développant l'amitié et le dialogue entre les peuples ». La création d'un couloir préférentiel entre Gênes et Tianjin fait suite à la signature, le 25 septembre dernier, de l'accord douanier entre l'Italie et la Chine.    

     

    VIETNAM : La fin du séminaire de Dalat

    Le séminaire pontifical de Dalat, au Vietnam, où pendant à peu près vingt ans, les jésuites ont formé des prêtres pour le pays, sera démoli par le gouvernement qui y réalisera un parc public qui couvrira tout le site. Il est bon de rappeler que dans le parc de l'ancien séminaire se trouvait un des plus beaux jardins botaniques d'Asie, réalisé et entretenu par un missionnaire italien, le frère Paul Muò. En 1975, suivant la « libération » du Vietnam-Sud par les communistes, le séminaire fut réquisitionné par les autorités gouvernementales. Un communiqué de fin novembre du président de la conférence épiscopale vietnamienne informait que « lui-même et d'autres évêques du pays, dont les archevêques de Hanoi, Hué et Hochiminh-ville, n'étaient pas parvenu à en arrêter la démolition ». Il ajoutait : « Le séminaire pontifical est très cher au cœur des évêques et des prêtres du Vietnam. Pour beaucoup le souvenir en est encore très proche. 14 prêtres ayant été formés au séminaire sont devenus évêques. Bon nombre d'entre eux sont encore en fonction en divers diocèses du pays ».

     

    ZAMBIE : La lutte anti-SIDA continue à être une priorité

    Pour les jésuites de Zambie l'apostolat du SIDA continue à être prioritaire. Cette option préférentielle comporte aussi la lutte contre la pauvreté et l'injustice. C'est ce qu'affirme le père Alex Muyebe, coordinateur de l'apostolat social. Récemment on a constaté un certain désintérêt dans la lutte contre le SIDA, que les statistiques ne justifient certainement pas.  En 2008, 58% de la population du pays continue à ne pas avoir accès aux soins anti-viraux dont elle a besoin. Il y a encore des millions d'africains qui luttent quotidiennement contre la maladie, la pauvreté et n'ont pas accès à ce qui leur permettrait une amélioration de leur condition. Selon le père Muyebe, la paroisse est un endroit privilégié pour combattre la pandémie, comme les problèmes y afférents. « La paroisse n'est pas seulement un lieu où l'on célèbre l'Eucharistie et administre les sacrements», dit-il, en ajoutant: « Dans notre province, la paroisse est au cœur de l'apostolat social. Au fil des années le ministère du SIDA a évolué : 'aider les malades à mourir sereinement' est progressivement devenu 'aider à vivre une vie digne'. Avec toujours une précédence pour les femmes et enfants, car ces groupes sont en première ligne parmi les victimes de la pandémie ». Ainsi, les communautés ont créé des groupes de paroissiens bénévoles, engagés dans l'assistance aux malades, leur portant des soins à domicile, et organisant l'éducation des orphelins.


    Vers les 400 ans de la mort de Matteo Ricci

    Initiatives de la Province d'Italie

    L'agenda pour l'année 2010 de la Province d'Italie de la Compagnie de Jésus ne manque pas d'initiatives en commémoration du 4ème centenaire de la mort de Matteo Ricci, coïncidant avec les 470 ans de la fondation de la Compagnie de Jésus. Début 2010, il y aura entre autres un congrès, à Milan, sur l'approche missionnaire de Ricci, organisé par la Fondation San Fedele. En parallèle seront exécutées, pour la première fois en Italie, des compositions musicales pour chœur et orchestre créées par des missionnaires jésuites de la Chine des XVIIe  et XVIIIe siècles, et à l'exposition des copies originales du Liber imaginum du père Jérôme Nadal, un texte illustré utilisé à l'époque de Ricci pour l'évangélisation de l'Extrême Orient.   

     

    Initiatives de la revue Popoli

    Même Popoli, mensuel international des jésuites italiens (www.popoli.info), célèbrera, avec différentes initiatives, le 400ème anniversaire de la mort de Matteo Ricci. Chaque mois la revue publiera un dossier spécial consacré non seulement à l'évocation des « entreprises » apostoliques de Ricci - pionnier de l'inculturation - mais également à la réflexion sur son héritage pour ceux qui aujourd'hui s'engagent dans l'annonce de l'Évangile. Des chercheurs et des sinologues, jésuites et laïcs, approfondiront les différents aspects innovateurs de l'œuvre de Ricci. En outre, les nouveaux abonnés à la revue qui choisiront la formule «Speciale » (40 euro pour l'Italie, 55 euro pour l'étranger), recevront un exemplaire du DVD Matteo Ricci, un jésuite au royaume du dragon à titre d'hommage. Le DVD est réalisé par Gjon Kolndrekaj et est le premier film documentaire sur la vie de Matteo Ricci. Tourné en Italie et en Chine, le film dure 60 minutes. Il a été produit avec le soutien de la curie généralice de la Compagnie de Jésus et est disponible en 7 langues.  (pour plus d'informations, visiter le site : www.matteoricci.it). Enfin, le 23 janvier 2010, Popoli, en collaboration avec la fondation culturelle San Fedele et la revue Aggiornamenti Sociali, parrainera à Milan un congrès d'une journée intitulé Dell'amicizia. Matteo Ricci : Oriente e Occidente in dialogo, auquel participera entre autres le père Adolfo Nicolás, Supérieur Général de la Compagnie de Jésus. Pour plus d'informations : www.popoli.info.

     

    La « Journée des Marches » dédiée au Ricci

    Cette année la journée annuelle des 'Marches' [région italienne] 2009, célébrée le 10 décembre à Macerata, fut dédié au père Matteo Ricci. Le président de la Région, Gian Mario Spacca commente ainsi : « le père Ricci est une personnalité des Marches qui peut être considérée à juste titre comme un pont authentique entre l'Europe et l'Orient. Il est un précurseur de l'ouverture internationale et du « chemin vers l'Orient », un chemin que les Marches veulent continuer à parcourir ». Pour l'occasion fut projeté le documentaire Matteo Ricci, un jésuite au royaume du dragon. La Région qui, avec le diocèse de Macerata, fait partie du comité organisateur des célébrations du 4ème centenaire, a en projet d'autres initiatives pour les mois prochains, dont la publication des opera omnia de Ricci et la promotion d'évènements culturels, comme l'exposition itinérante Matteo Ricci : L'Europe à la Cour des Ming qui sera inaugurée le 9 février 2010 à Pékin, et circulera en plusieurs villes jusqu'à la fin de septembre 2010 : Shanghai (à l'occasion de l'Expo 2010), Nankin et Macao.

     

    L'agence chinoise Xin Hua sur Matteo Ricci

    Non seulement le monde catholique chinois, mais aussi les médias officiels ont amicalement rappelé le souvenir du « grand sage occidental », à l'occasion du même anniversaire. Le 23 novembre, l'agence gouvernementale chinoise Xin Hua (Nouvelle Chine) a consacré au père Ricci un long article intitulé « Modèle de l'intégration des civilisations européenne et chinoise ». L'article fut repris et rediffusé sur de nombreux sites chinois parmi les plus visités, dont celui du Counsellor's Office du Conseil d'État, et du China Internet Information Centre. Dans l'article, la personnalité du père Matteo Ricci est présentée en utilisant des expressions bien connues telles que « Pont entre l'Orient et l'Occident », « Grand sage occidental », « Promoteur / modèle des échanges ». L'article offre en plus une biographie détaillée de Matteo Ricci, l'histoire de sa mission et de sa contribution au progrès culturel, scientifique, social et religieux. On y cite également la lettre du pape à Mons. Giuliodori, évêque de Macerata, à l'occasion de l'ouverture des célébrations. L'auteur conclut en saluant en Matteo Ricci un « pionnier de la recherche d'un terrain commun pour un dialogue et des échanges scientifiques et culturels. Avec une compétence culturelle et théologique extraordinaire - qui dépasse son époque particulière - il a montré pour tous un chemin alternatif d'intégration de la culture et de la science».


    Nouveau sur SJWEB

    Deux séries de diapositives du voyage du Père Général en Afrique du Sud, Kenya et Zimbabwe. Pour les visualiser : http://www.sjweb.info

     

     Nous vous souhaitons à tous, chers lecteurs et amis,

    un Joyeux Noël et une Bonne et Sainte Année, riche de joie et de paix.

    Et nous vous informons que le prochain numéro du Service Électronique d'Information sortira vers la mi-janvier.

    À partir de février le bulletin reprendra son rythme bimensuel.