English   Español   Français


If you wish to receive regularly the news from the Jesuit Curia, send an email with the subject "Subscribe"


Newslink


  • Versione Italiana
  • Archive of newsletters before March 2009
  • Headlines from the Social Apostolate


  • Jesuit news online


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XIX, No 20 4 décembre 2015

    DANS LES PROVINCES

     

    GUYANA : L'église de Georgetown rouvre

    Les catholiques de Guyana attendent avec impatience la réouverture de l'église historique du Sacré Cœur à Georgetown. Et pendant que les jésuites du pays voient la reconstruction de l'église comme signe de ce qui peut se produire lorsque les gens se rassemblent et travaillent dans un but commun, ils sont aussi excités par de nouveaux développements pour la communauté catholique en Guyana. Anciennement dirigée par les jésuites, l'église en bois du Sacré-Cœur, vieille de 155 ans, fut dévastée par un incendie qui démarra lorsque les projecteurs électrique de la crèche de la Nativité ont déclenché un feu à l'autel le jour de Noël 2004. En plus de l'église, la cure et la salle paroissiale furent complètement détruites, en même temps que l'école publique du Sacré-Cœur qui emmagasinait des souvenirs irremplaçables remontant aux années 1930. Après presque 11 ans, l'église doit reprendre son service le 6 décembre 2015.

     

    JCAP : Préparation du Magis de l'Asie - Pacifique

    La première manifestation Magis pour la Conférence des jésuites de l'Asie - Pacifique (JCAP) commence le 26 décembre 2015. Des jeunes de sept provinces et régions de la Conférence convergeront à Jogjakarta pour l'atelier de neuf jours. Organisé par l'équipe du ministère de la Jeunesse JCAP nouvellement formée, le Magis JCAP contribuera à encourager la formation ignatienne Magis en Asie - Pacifique. Il suit le modèle du programme de formation Magis que les jésuites d'Indonésie ont organisé pour la jeunesse depuis 2008. Les participants sont des personnes clés que l'on a identifiées comme ayant les capacités de commencer et de développer la formation Magis dans leurs pays. Les expériences Magis qu'ils subiront les prépareront à la Journée de la Jeunesse mondiale et du Magis 2016 en Pologne en juillet. Le programme Magis JCAP est divisé en deux parties : Rassemblement ignatien et Expériences. Durant les séances du Rassemblement ignatien, les participants recevront un enseignement sur la formation Magis et sur la manière de diriger un programme. Ceci comprend des leçons en Spiritualité ignatienne et sur la manière de recruter, diriger et accompagner la jeunesse dans la formation Magis. Suivront trois jours d'Expériences ignatiennes, ainsi que deux sujets : immersion socioculturelle et pèlerinage.

     

    JCU : « Nous pouvons accueillir des réfugiés tout en assurant notre propre sécurité »

    La Conférence jésuite du Canada et des États-Unis (JCU) presse les membres du Congrès de s'opposer à la suspension du programme des États-Unis d'implantation des réfugiés ou à la réduction du financement pour les Syriens et les autres groupes de réfugiés. La Conférence s'est associé à 80 autres organismes humanitaires, y compris le Service Jésuite des réfugiés des États-Unis, pour signer une lettre aux représentants du Congrès qui a constaté que les États-Unis sont « un pays accueillant avec une société diverse et que le programme d'implantation doit continuer à refléter cette réalité. » La lettre est venue après qu'un certain nombre de gouverneurs des États-Unis ont annoncé qu'ils veulent empêcher leurs États d'implanter des réfugiés syriens et que certains membres du Congrès ont introduit une législation qui empêcherait tout à fait l'implantation des réfugiés.

     

    KENYA : Le Pape François visite « l'Église dansante d'Afrique »

    Pendant son dernier voyage apostolique hors du Vatican, le Pape François a visité trois pays africains, le Kenya, l'Ouganda et la République de Centrafrique. Dans un style africain typique, le Pape a été accueilli, à chaque étape de la visite, avec des chants et de la danse. Ce fut l'occasion pour le Pape et beaucoup de personnes de son entourage de goûter pour la première fois la richesse des cultures africaines. Pendant qu'il était au Kenya, le Saint Père a visité la Paroisse de Saint Joseph le travailleur dirigée par les jésuites, à Kangemi, un des quartiers les plus pauvres de la capitale Nairobi. Le Père Pascal Mwijage, SJ, est le curé à Kangemi.

     

    KENYA : Extrait du discours de Sa Sainteté le Pape François à Kangemi

    Vendredi, 27 novembre 2015

    « Merci de me recevoir dans votre quartier. Merci à Mgr l'Archevêque [Martin] Kivuva et au Père Paschal pour leurs paroles aimables. En verité, je me sens comme chez moi, en partageant ces moments avec des frères et des sœurs qui, je n'ai pas honte de le dire, ont une place de choix dans ma vie et mes options. Je suis ici pour vous assurer que vos joies et vos espérances, vos angoisses et vos tristesses, ne me sont pas indifférentes. Je connais les difficultés que vous traversez quotidiennement ! Comment ne pas dénoncer les injustices que vous subissez ?

    Mais avant tout, je voudrais m'arrêter sur une réalité que les discours d'exclusion n'arrivent pas à reconnaître ou qu'ils semblent ignorer. Je veux parler de la sagesse des quartiers populaires. Une sagesse qui jaillit de la « résistance obstinée de ce qui est authentique » (cf. Laudato Si', 112), des valeurs évangéliques que la société opulente, endormie par la consommation effrénée, semble avoir oubliées. Vous êtes capables « de tisser des liens d'appartenance et de cohabitation, qui transforment l'entassement en expérience communautaire où les murs du moi sont rompus et les barrières de l'égoïsme dépassées. » (Ibid., 149).

     

    PHILIPPINES : Célébration des 25 ans d'une maison internationale de formation

    Cette année marque la 25ème année de la création de la Résidence Internationale Arrupe (AIR) comme maison de formation à Manille pour les scolastiques jésuites qui sont dans la région Asie - Pacifique. Elle s'est développée à partir du besoin ressenti d'un juniorat commun dans cette partie de l'Asie et elle a débuté comme maison pour philosophes, théologiens et quelques autres étudiants. Ceci continua à être la composition de la communauté AIR jusqu'en 2012, quand le programme du juniorat fut transféré en Indonésie. Situé à l'intérieur de l'Athénée de l'Université de Manille, l'histoire de l'AIR est marquée par le sang de ses deux « martyrs » - Richard (Richie) Fernando SJ, scolastique de la Province des Philippines, qui est mort d'une explosion de grenade alors qu'il essayait de contrôler un étudiant dérangé au Cambodge ; et le Père Anchanikal T. Thomas SJ, d'Inde, qui a été tué pour son engagement en faveur d'un réforme foncière juste. À présent, l'AIR a une communauté de 49 jésuites de 18 provinces, régions et missions jésuites à l'intérieur de la Conférence d'Asie - Pacifique (JCAP) et au-delà.

     

    SJES : Des communautés de foi répondent aux objectifs mondiaux

    La Compagnie de Jésus, par le biais du Secrétariat pour la justice sociale et l'écologie (SJSE), a participé à deux rencontres internationales en septembre dernier afin d'explorer de quelles manières les communautés de foi et les institutions religieuses peuvent répondre aux objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD), plus connus maintenant en tant qu'objectifs du millénaire. Patxi Álvarez de los Mozos, SJ, directeur du SJSE, a participé à la rencontre sur les confessions religieuses et les objectifs de développement durable des Nations Unies à Bristol où les dirigeants des confessions religieuses de partout au monde et les représentants des Nations Unies se sont rassemblés à Bristol au Royaume Uni, du 7 au 10 septembre 2015 afin de discuter des appuis pour les ODD. Les engagements de Bristol sont ressortis de cette rencontre et ont été publiés dans un document intitulé Foi dans l'Avenir et qui regroupe un ensemble de planifications d'actions pratiques de 24 groupes et organisations confessionnels, partageant un aperçu de leurs plans sur une période de dix ans en terme de foi et d'engagements, y compris celui de la Compagnie de Jésus. Lisez d'avantage...