English   Español   Français


If you wish to receive regularly the news from the Jesuit Curia, send an email with the subject "Subscribe"


Newslink


  • Versione Italiana
  • Archive of newsletters before March 2009
  • Headlines from the Social Apostolate


  • Jesuit news online


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Mirada Global online review

    politics, economy, culture and religion from a Latin American perspective. More »


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XIX, No. 18 9 novembre 2015

    LE PÈRE GÉNÉRAL


     

    Addis-Abeba, Éthiopie

    2 novembre 2015

    Le Père Général, Adolfo Nicolás, accompagné par le P. Fratern Masawe, Assistant d'Afrique er le P. Douglas Marcouiller, Assistant du Canada-USA, est arrivé lundi 2 novembre à Addis-Abeba, Éthiopie. L'ont rencontré le Provincial, P. Joseph Afulo, les PP. Odomaro Mubangizi et Fidelis Udahemuka et les membres de la Communauté jésuite Notre-Dame. Après un bref repos, il a présidé la messe pour les derniers vœux du P. Odomaro Mubangizi, S.J. Assistaient à la messe des membres de la Communauté Vie Chrétienne, des Sœurs Missionnaires de la Charité et d'autres religieux et amis.

    Dans son homélie, le P. Général a abordé trois points principaux ; premièrement, Dieu appelle des collaborateurs qui transmettent ses paroles. Il a expliqué que Jésus a besoin que des collaborateurs expriment le message de Dieu. Par conséquent, le messager n'a jamais de message personnel. C'est, selon le P. Général, la manière dont le Pape se présente lui-même : « Il n'a pas de message personnel. S'il en avait un, il parlerait de la grandeur du sacerdoce et de toutes les choses que les prêtres et les séminaristes semblent dire. Il parle de service et dit que le berger doit sentir comme les moutons ; il doit en être proche et accompagner les moutons dans sa besogne quotidienne. Voilà ce que nous espérons tous pour nous-mêmes, que nous soyons de bons bergers. La tâche n'a pas de limite et fait donc appel à la personne entière. »

    Deuxièmement, il aborda le 'mystère de l'appel'. La façon dont Dieu nous appelle est un mystère et la manière dont on entend l'appel est mystérieuse. « Nous devons respecter le mystère et les derniers vœux sont le terme de ce mystère. Alors, un être humain fait profession devant nous tous de chasteté et d'obéissance. Dieu a des voies très mystérieuses. Même lorsque nous discernons avec beaucoup de soin, il est des choses que nous ne pouvons pas expliquer. C'est pourquoi nous avons besoin de ce qu'on appelle en Asie le troisième œil. C'est le troisième œil que je souhaite que tous nos formateurs aient parce que c'est le troisième œil qui voit le cœur de l'être humain. Lorsque je reçois les rapports pour les derniers vœux des Nôtres, et que j'y vois seulement des choses extérieures comme « il va à la messe chaque jour », je suis mal à l'aise parce cela ne veut rien dire. Je connais des gens qui vont à la messe chaque jour et qui ne peuvent pas pardonner. Aussi prions-nous pour que nous ayons tous ce 'troisième œil'. »

    Enfin, il aborda les béatitudes. Il expliqua que le contenu des béatitudes nécessite de la perspicacité. « Les béatitudes sont un des messages qui nécessite un don total de soi, une confiance totale en Dieu et de la perspicacité. Dans le bouddhisme on essaie de percer la pensée logique ; en perçant notre manière de penser, nous commençons par penser spontanément comme Dieu. C'est chose naturelle de réagir comme les béatitudes. C'est l'appel, je n'en doute pas. Les béatitudes devraient venir du cœur en produisant une pensée telle que nous ne puissions être que pauvres, humbles et miséricordieux, et affamés de justice sociale. Tel est le message de toutes les encycliques du Pape. Aussi nous prions aujourd'hui pour que, non seulement le P. Odomaro, mais nous tous qui sommes présents, puissions devenir des témoins de cet évangile du cœur ; de cet évangile qui est en train de nous changer. Comme la bible le dit, la parole de Dieu est douce dans la bouche mais amère dans l'estomac, parce qu'elle nous change. » Le P. Général a conclu la messe en demandant à l'assemblée de prier pour que tout ceci soit vrai pour nous tous et pour que 'notre frère Odomaro devienne aussi notre témoin.'

    Après la messe, le P. Général a béni la pierre angulaire de la salle principale prévue pour le centre de retraite Galilée.

     

    Addis Abeba, Éthiopie

    3 novembre 2015

    Le Père Général, accompagné par les PP. Fratern Masawe, Douglas Marcouiller, Joseph Afulo, Odomaro Mubangizi et Atakelt Tesfay, a visité la ville de Bahir Dar, où est située l'école jésuite, l'Académie catholique Abay Mado. Abba Groum Tesfaye et Mgr Lisane-Christos Matheos ont reçu les invités à l'aéroport avant de procéder à un bref tour de la ville. Les hôtes ont visité l'enceinte de l'église orthodoxe St. Giorgis où se trouve la résidence du P. Pedro Paez [missionnaire espagnol du XVIIe siècle]. Ils ont aussi eu le pouvoir d'entrer dans la vieille maison de plus de 400 ans. Après cela ils sont allés en voiture à l'École Abay Mado, où ils ont été reçus par tous les élèves, chacun voulant serrer la main du P. Général et des invités. Après la chaleureuse réception, les invités ont procédé à un bref tour à travers l'enceinte de l'école avant de visiter quelques-unes des classes. Le P. Général eut alors un entretien sur l'avenir avec le directeur de l'école, Abba Groum Tesfaye. Après la réunion, les invités ont rejoint les élèves pour une photo de groupe. Ensemble avec Mgr Lisane-Christos Matheos, évêque de Bahir Dar, les invités ont eu l'occasion de partager un repas avec les enseignants et les représentants des parents.

    Au cours des discours, le P. Groum et Mgr Lisane-Christos ont donné un bref historique de la manière dont l'école a été fondée. Le P. Atakelt Tesfay, ancien directeur de l'école, a été alors gratifié d'un présent de la part de l'école. A la fin de la visite, le Père Général a encouragé les invités à devenir comme des girafes, parce que les girafes ont un gros cœur. « Les girafes ont un point de vue plus élevé. J'ai un tas de livres sur le leadership. Tout ce que je lis sur le leadership dit que le leader doit avoir une vision et la capacité de communiquer cette vision à ses collaborateurs. Ceci s'applique aussi au directeur de l'école et à quiconque désire être un leader. Devenons donc des girafes. »

    Le Père Général a ensuite béni la pierre angulaire de la résidence jésuite prévue. Les remarques de conclusion et la prière furent faites par Mgr Lisane-Christos qui, en compagnie d'Abba Groum, accompagna les invités à l'aéroport. A l'arrivée, le P. Général et l'équipe ont célébré la messe que présidait le P. Masawe, à la résidence jésuite d'Addis Abeba, Messe qui fut suivie du dîner.

    Le matin suivant, 4 novembre, le Père Général et l'équipe partirent pour Wau, dans le Sud-Soudan.

     


    DANS LES PROVINCES


     

    INDE : Assurer la dignité et les droits des marginalisés

    Building Lok Manch (Forum des Gens) est une initiative des centres sociaux jésuites en Inde pour assurer la dignité et les droits des marginalisés au niveau national. C'est un partenariat de 100 organisations (50 jésuites et 50 laïques) ouvrant l'accès aux droits assurés par les Lois nationales telles que la Loi nationale de sécurité de la nourriture, de l'eau, des installations sanitaires et de l'hygiène. Elles mobiliseront 300.000 ménages et habiliteront environ 5.500 leaders locaux dans 13 États (comprenant 15 Provinces jésuites en Inde). Du 18 au 21 septembre 2015, tous les Coordinateurs de l'Action sociale se sont rencontrés à Mumbai (Bombay) pour discuter des détails de l'initiative. Ils ont été en mesure d'introduire plus de clarté et de mettre au point différentes manières et formes de réaliser le Building Lok Manch de la manière la plus efficace.

     

    CAMBODGE : Réponse des jésuites à « Laudato si »

    Après la parution de « Laudato si » en mai et la réponse en juillet de la Conférence jésuite de l'Asie-Pacifique, les jésuites se sont réunis au Cambodge pour réfléchir sur l'encyclique du Saint Père et la manière dont ils peuvent répondre à son appel à travers leurs ministères. Ils ont constaté : « La lettre du Pape nous parle d'une manière poignante dans notre présent et dans notre lieu. L'année dernière, le Cambodge a été au premier rang dans le monde pour le niveau le plus élevé de perte de forêt entre 2001 et 2014, avec les conséquences que cela implique pour les plus pauvres... » Le rassemblement en vint à prendre l'engagement que « nous, en tant qu'individus et comme communauté, nous nous engageons à répondre à l'appel du Pape par des changements dans nos propres styles de vie et par nos ministères ici au Cambodge. Nous nous engageons aussi à accompagner et aider les communautés pauvres qui font directement face aux effets du changement climatique, spécialement les groupes indigènes tels que la population Kuy. Ce ministère peut n'être pas possible pour nous tous, mais nous soutenons et encourageons fermement ceux pour qui cela est possible. »

     

    ROME : Secrétariat pour la Justice sociale et l'écologie

    Du 16 au 20 novembre, une réunion internationale se tiendra à Loyola (Espagne) ayant pour titre : « Travail en réseau pour la justice ». Elle réunira les groupes centraux des Réseaux du Plaidoyer mondial ignatien (GIAN), les Délégués de la Justice sociale de toutes les Conférences de la Compagnie. Cette réunion a été convoquée par le Secrétariat pour la Justice sociale et l'Écologie de la Compagnie de Jésus et est une partie d'un engagement majeur à promouvoir un travail en réseau global comme moyen de promouvoir la justice sociale. Le but de la réunion « Travail en réseau pour la Justice » est d'évaluer dans quelle mesure le travail en réseau dans la Compagnie de Jésus a favorisé la réalisation de sa mission dans la lutte pour la justice. Elle vise à identifier et communiquer les principaux enseignements reçus et à proposer des mesures concrètes pour renforcer davantage cette manière de travailler. Dans le but de provoquer une mise à jour constante de la réunion, un site web Travail en réseau pour la justice vient d'être lancé. Il y aura un cours intensif d'information en ligne avant, pendant et après ce rassemblement important. Suivant ce but, un abonnement au bulletin a été créé, de sorte que ceux qui sont intéressés par le réseau de la Compagnie de Jésus dans le monde puissent s'abonner et être informés opportunément. Pour plus d'info, il y a aussi un vidéo de présentation.

     

    HONDURAS : Prix international Rafto pour un jésuite hondurien

    Le 1er novembre, le Père Ismael Moreno Coto (plus connu comme Père Melo), activiste radio et militant des droits de l'homme, a reçu le Prix Rafto 2015 à Bergen en Norvège. Le prix est attribué en reconnaissance de son emploi des médias pour la défense de la liberté d'expression et des droits fondamentaux de l'homme au Honduras. Le Père Melo est un porte-parole sans peur qui travaille infatigablement à rechercher et faire connaître les raisons de la violence et des abus commis contre des groupes vulnérables de la société. Il dirige deux organisations importantes des droits de l'homme dans la ville de El Progreso au Honduras : Radio Progreso et une Équipe de Réflexion, d'Enquête et de Communication. Il a aussi fondé l'édition hondurienne du journal régional Envío et du journal hondurien A Mecate Corto, qui tous deux analysent les problèmes sociaux d'actualité.

     

    GOA : Un Mémorial pour le premier jésuite lithuanien à Goa

    Le premier lithuanien à arriver en Inde n'y est pas venu en avion ou par la route ; mais il a supporté courageusement cinq mois sur un bateau pour passer quelques mois à Goa. C'était de fait un prêtre jésuite qui débarqua à Goa le 22 août 1625, après avoir parcouru 9.091,2 km depuis sa mère patrie. Presque 400 ans plus tard une stèle souvenir portant le nom d'Andrius Rudamina sera dressée dans la cour de la cathédrale du Vieux Goa en présence de l'ambassadeur lithuanien en Inde. Réciproquement à ce geste, un monument consacré au Mahatma Gandhi et à son associé le plus proche, le lithuanien de naissance Herman Kallenbach, doit être dévoilé en Lithuanie plus tard cette année. Bien que le séjour de Rudamina à Goa ait été court, il gagna la réputation d'être un homme compassionné et vraiment dévoué qui s'occupait des malades et des personnes âgées.

     


    JESUITICA


     

    Pendant ces deux dernières années, a surgi parmi les membres de la famille ignatienne un souci réel de la façon dont des jeunes sont entraînés dans un fondamentalisme violent dans une perversion de la foi religieuse.

    Il y a un profond désir chez les jeunes de se consacrer à une cause, souvent dans un contexte culturel dans lequel se trouve un manque d'espoir, un désespoir et de l'hédonisme. Le Pape François a lancé un défi aux jeunes pour qu'ils ne perdent pas espoir, disant que la chose la plus triste est de voir un jeune qui, pour ainsi dire, s'est retiré dans le désespoir.

    Un élément clé de la formule des vœux des jésuites et de quelques membres de la famille ignatienne est le 'soin des jeunes'. Il est fondé sur la vision du Principe et Fondement des Exercices selon laquelle nous sommes créés pour louer, révérer et servir le Christ notre Seigneur. C'est précisé dans cet appel à la mission et au service dans l'appel du Christ Roi, et placé haut dans la contemplation lorsque nous arrivons à voir que toutes les choses viennent du Père et retournent à Lui dans et par l'œuvre du Christ dans le monde.

    Comme nous cherchons de nouvelles voies pour partager l'inspiration et l'encouragement de l'amour de Dieu au travail dans notre monde, nous offrons cette prière aux familles jésuites et ignatiennes dans le monde entier.

     

    Dieu de grâce,

    tu as placé au cœur de notre vocation

    un souci spécial des jeunes.

    Donne-nous de prier les cœurs et les esprits

    de s'accoutumer aux besoins

    actuels des jeunes gens, hommes et femmes.

    Inspire-nous ton amour et ta grâce

    afin que nous puissions partager cette inspiration.

    Fais que nous soyons des signes de cet espoir et de cette joie

    que tu désires tant nous voir partager avec tout le monde.

    Puissions-nous encourager les jeunes

    à marcher sur le chemin de la paix, de la justice et du service

    sans violence ni haine ;

    de sorte qu'ils puissent être à leur tour

    une source d'inspiration et d'espoir pour les autres.

     

    Amen

     

    Prière proposée à toute la famille ignatienne par quelques-uns des membres de celle-ci au Collège Régis de Toronto, Canada (Sœur Gill Goulding, C.J., John O'Brien, S.J. et Matthew Charlesworth, S.J.).