English   Español   Français


If you wish to receive regularly the news from the Jesuit Curia, send an email with the subject "Subscribe"


Newslink


  • Versione Italiana
  • Archive of newsletters before March 2009
  • Headlines from the Social Apostolate


  • Jesuit news online


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XVIII, No. 18 12 septembre 2014

    LE PÈRE GÉNÉRAL

     

    Visite à Bruxelles. Entre le 15 et le 17 août 2014, le Père Général a pris part au rassemblement Quid agendum organisé par la Province de Belgique méridionale et du Luxembourg (BML) et la Province de France (GAL) à Bruxelles. Environ 450 participants, venant majoritairement de France et de Belgique, ont rejoint Bruxelles en cette occasion : jésuites et partenaires (laïcs et religieuses). Cette rencontre s'est inscrite dans le cadre du rapprochement en cours entre les Provinces BML et GAL.

     

    Lettre du Père Général sur lee lettres « ex-officio ».  Le 8 septembre le Père Général a écrit une lettre à toute la Compagnie en offrant une synthèse des lettres ex-officio, soit les lettres annuelles qui lui arrivent de toutes les Provinces et portent sur des thèmes que lui-même indique d'année en année. Cette année il avait demandé des informations sur la Réconciliation e le travail pour la paix.  « Ces riches apports ont nourri d'intéressantes sessions de réflexion avec mes conseillers. J'ai l'espoir que ses différents points pourront être lus, priés et travaillés, à la fois individuellement et communautairement, et que de là sortira quelque profit pour la mission ». Après il continue : « Il est clair que le diagnostic dressé dans les lettres reçues est un appel auquel de nombreux jésuites et de nombreuses Provinces répondent avec créativité et diversité (du fait des contextes et cultures très différents d'où émergent les conflits). C'est pourquoi nous continuons à penser que la 35ème Congrégation Générale a touché juste lorsqu'elle a proposé de considérer la réconciliation et l'établissement de ponts comme des manières actuelles d'approfondir notre mission ». Les différents points sont : diagnostic ; analyse : discernement ; conversion : transformation intérieur ; mission : Mission: notre contribution à la réconciliation et à la paix. Et ensuite il-y à des suggestions pour notre apostolat. La lettre conclut : « Il est évident que, en travaillant pour la réconciliation, non seulement nous participons à la mission du Christ, mais aussi nous contribuons à rendre visible la crédibilité de l'Eglise et la nouveauté de son message. Nous rencontrons ici ce qui est le plus authentique de notre esprit ignatien et l'une des sources les plus assurées de notre consolation spirituelle ».

     


    A LA CURIE

     

    Le Pape François à la Curie généralice. Le 31 juillet, fête de Saint Ignace, le Pape François a décidé à l'improviste de déjeuner avec ses compagnons jésuites de la Curie. Sa visite était strictement privée et après le repas, il s'est entretenu, conversant aimablement, avec la communauté. Les membres de la famille du Père Paolo Dall'Oglio étaient également présents, ayant été invités à passer la Saint Ignace avec les jésuites avant même que le Pape fasse connaître sa venue. Cela a donné l'occasion aussi au Pape François d'exprimer sa préoccupation et sa solidarité pour le jésuite enlevé depuis plus d'un an et dont on n'a pas de nouvelles certaines.

     

    Jésuites européens en formation. C'est à Rome que, cette année, les Jésuites européens en formation (EJIF) ont tenu leur réunion annuelle, entre le 30 juillet et le 18 août, avec pour thème « Le rétablissement de la Compagnie de Jésus après 1814 ». Les 23 scolastiques, représentant diverses Provinces ou Régions d'Europe, y compris un Jésuite indonésien étudiant à Paris, furent généreusement reçus par les Communautés de la Curie et de St Pierre Canisius. La rencontre comprenait la visite de lieux ignatiens à Rome, des contributions historiques assurées par Jim Grummer sj, Robert Danieluk sj, aussi bien que par les scolastiques eux-mêmes, portant sur le rétablissement dans leurs diverses provinces. Le groupe eut la rare opportunité d'être avec le Pape François deux fois en peu de jours : pour le déjeuner de la fête de Saint Ignace à la Curie, puis, le 2 août, fête de Pierre Favre, pour une messe privée à Sainte Marthe. Le groupe eut également un temps d'échange et une messe avec le P. Général. Avant d'accomplir leur retraite annuelle à Galloro, les scolastiques eurent le privilège de célébrer la messe à la Chapelle des Nobles, située dans la Maison Professe, proche de l'église du Gesù, le 7 août, chapelle où, exactement 200 ans auparavant, le Pape Pie VII avait promulgué la Bulle Sollicitudo omnium ecclesiarum. Tom Layden sj dirigeait la retraite, aidé par trois autres Pères spirituels. John Dardis sj ou son socius Jose de Pablo sj accompagnèrent le groupe dans l'ensemble de son parcours et donnèrent leur éclairage sur la mission de la Compagnie en Europe.

     

    La Rencontre des Instructeurs du Troisième An. Les instructeurs du Troisième An se sont réunis à la Curie de Rome du 4 au 9 août 2014, dix ans après leur dernière rencontre. Les participants étaient au nombre de 26 : 3 de l'Afrique, 4 de l'Europe, 6 de l'Asie du Sud, 8 de l'Asie-Pacifique, 2 des Etats-Unis, et 3 de l'Amérique Latine. Ce fut une grande occasion pour partager les expériences, les succès, et traiter des questions pertinentes et des préoccupations particulières. Les instructeurs ont aussi travaillé à la révision du document sur le Troisième An, qui date de 1991. Le Père Général a participé à plusieurs séances ; il a dirigé certaines discussions et a guidé les instructeurs dans la prière et la récollection, pendant une demi-journée.

    Le 7 août, jour même du 200ème anniversaire du Rétablissement de la Compagnie, les instructeurs, accompagnés par le Père Général et par les pères José Magadia (Conseiller pour la Formation) et Patxi Álvarez (Secrétaire pour la Justice Sociale et l'Ecologie), ont eu le privilège de se joindre au Pape François pour une messe spéciale d'action de grâce dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe. Dans son homélie, le Saint Père a commenté le texte dans lequel Saint Pierre déclare que le Seigneur est le Messie. Le Pape a indiqué trois étapes de la suite du Christ : confession, mission et tentation. De la confession de foi au Seigneur résulte une acceptation de la mission. Mais la confession et la mission ont peu de signification si elles ne sont pas sujettes à la tentation et à la finale acceptation de la croix. Le Pape François a affirmé que la Compagnie est bénie parce qu'elle a expérimenté l'épreuve de la croix avec la Suppression, ainsi que la résurrection, lors de son Rétablissement ; reconnaître cela mène la Compagnie à une profonde action de grâce.

     

    Secrétariat pour les relations œcuméniques et interreligieuses. Du 8 au 11 septembre a eu lieu à la Curie la cinquième réunion du Secrétariat pour les relations œcuméniques et interreligieuses avec le Père Général; y ont participé neuf conseillers, qui s'occupent chacun d'un groupe confessionnel ou religieux : chrétiens orientaux non catholiques, protestants, juifs, musulmans, bouddhistes, hindous, ainsi que les religions traditionnelles des Amériques, d'Afrique et d'Inde. En plus des informations sur le développement des relations avec les différents groupes et le rôle des jésuites dans ce domaine, le thème des entretiens de cette année a été centré sur ce qui peut représenter un don, dans les diverses confessions/religions, même pour les chrétiens catholiques, qui contribue à renforcer notre foi et notre vie ecclésiale. Un aspect important dans ce partage a été le rôle de la famille et du mariage dans les autres traditions, en vue du prochain Synode extraordinaire des Évêques.

     


    NOMINATIONS

     

    Le Pape François a nommé :

     

    - Le Père Robert Geisinger Procurateur de la Justice chez la Congrégation de la Doctrine de la Foi. Le Père Geisinger, jusqu'ici Procurateur de la Compagnie de Jésus, est né en 1958, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1981 et a été ordonné prêtre en 1991.

     

    Le Père Général a nommé :

     

    - Le Père Oduor Joseph Afulo Provincial de la Province de l'Afrique de l'Est. Le Père Afulo, jusqu'ici doyen au Hekima College de Nairobi (Kéya), est né en 1962, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1991 et a été ordonné prêtre en 2000.

     

    - Le Père Carlos Eduardo Correa Jaramillo Provincial de la Province de Colombie. Le Père Correa Jaramillo, jusqu'ici supérieur adjoint de Alfredo Vargas et recteur du Colegio San Bartolomé La Merced deBogotá, est né en 1960, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1978 et a été ordonné prêtre en 1990

     

    - Le Père Juan Carlos Morante Buchhammer Provincial de la Province de Pérou. Le Père Morante Buchhammer, jusqu'ici recteur de la Universidad Antonio Ruiz de Montoya of Lima, est né en 1958, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1981 et a été ordonné prêtre en 1992.

     

    - Le Père Thomas H. Smolich, de la Province de Californie (CFN), nouveau Directeur International du Service Jésuites des Réfugiés (JRS). Le P. Smolich, déjà Provincial de Californie et pour huit ans Président de la Conférence des Jésuites des Etats-Unis, est né en 1955, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1974 et a été ordonné prêtre en 1986. Le P. Smolich entrera en fonction le 1er novembre 2015.

     

    - Le Père Patrick Mulemi. De la Province de Zambia-Malawi, directeur du bureau de Communication and Relations Publiques de la Curie Généralice de Rome. Il prend la place du Père Giuseppe Bellucci. Le Père Mulemi est né en 1973, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1993 et a été ordonné prêtre en 2004. Le Père Bellucci restera à la Curie chargé de l'Annuaire de la Compagnie de Jésus.

     

    - Le Père Général a décidé que le premier Provincial de la future Province du Brésil sera la Père João Renato Eidt. Le P. Eidt, jusqu'ici recteur du Théologat Interprovincial de Belo Horizonte, est né en 1962, est entré dans la Compagnie en 1986 et a été ordonné prêtre en 1998. La Province unique du Brésil sera officiellement constituée le 16 novembre prochain, avec la présence du Père Général.

     


    DANS LES PROVINCES

     

    AFRIQUE : Les jésuites et la lutte contre l'Ebola

    L'ignorance, les préjugés et la peur sont les premiers ennemis à combattre si l'on veut éradiquer le virus ebola. Telle est l'affirmation de AJAN, un réseau jésuite qui depuis plusieurs années prend soin des malades atteints d'une autre pandémie, celle du VIH Sida, en Afrique. Selon un message diffusé dans un récent bulletin, AJAN souligne qu'il est « urgent et nécessaire de fournir une information adéquate » pour arrêter l'expansion rapide de la maladie. En Afrique occidentale, « les personnes contractent la maladie à cause de l'ignorance, des préjugés et de la peur, qui les incitent à commettre des actes insensés et destructifs, comme le pillage d'une clinique de Monrovia au Libéria", en août dernier. Certaines communautés rurales - explique encore le père Paterne Mombe, directeur de AJAN, on refuse de respecter les mesures sanitaires proposées par les institutions et les organisations internationales, considérées comme étant à l'origine du problème." Voilà pourquoi « toutes les communautés, l'Eglise comprise, ont un devoir important d'aider les populations sur la manière d'éviter l'épidémie, notamment par l'information ». AJAN s'est déjà engagé à agir sur trois lignes : l'information, la formation et la communication sur l'ebola. Le matériel approprié sera diffusé largement à travers les communautés jésuites, les paroisses et les bureaux de Caritas locaux. L'opération comporte deux phases : dans un premier temps, on diffusera des poster illustratifs, des dépliants et opuscules dans les pays où l'ebola est déjà une triste réalité. En un second temps on organisera des séminaires d'information et de formation dans les nations où l'ebola pourrait arriver, afin d'en prévenir l'expansion.

     

    ANGLETERRE : Un jésuite et la recherche sur le cancer

    Le Père Sumeth Perera, jésuite du Sri Lanka, en deuxième année de doctorat à l'Université d'Oxford, a remporté le prix du runner-up pour le Peter Beaconsfield Prize 2014 en physiologie. Membre de la communauté de Campion Hall, il est engagé, en travaillant dans les laboratoires Goberdhan et Wilson, pour un doctorat en génétique au département de Physiologie, Anatomie et Génétique (DPAG). Le Peter Beaconsfield Prize entend récompenser les jeunes chercheurs capables de sortir de la spécialisation pure pour s'engager dans la médecine translationnelle et de manifester une compréhension plus large du sens de leur recherche et de son potentiel d'applications. « Je m'intéresse à la communication des cellules du cancer, dit le Père Perera ; les cellules cancéreuses envoient des signaux qui leur permettent de se développer et de se répandre dans notre corps. Certains de ces signaux sont contenus dans de petites particules appelées « exosomes ». Nous cherchons en particulier à comprendre la régulation de certaines exosomes dans les cellules du cancer du colon et du sein et quel rôle elles jouent dans l'éducation des cellules voisines ». A cours de sa recherche, le Père Perera a découvert que ces particules sont altérées par les médicaments utilisés pour soigner les cancéreux, et il étudie si cela permet aux cellules cancéreuses de résister aux effets de ces médicaments.  

     

    ETATS-UNIS : Un prix à un jésuite astronome

    Le frère jésuite Guy Consolmagno, astronome, a été honoré de la prestigieuse médaille Carl Sagan pour sa « communication exceptionnelle de scientifique actif sur la planète ». Le prix lui a été attribué par la Division des Sciences de la planète de l'American Astronomical Society, qui l'a défini comme « la voix qui joint la science de la planète et de l'astronomie à la foi chrétienne, un porte-parole crédible par son honnêteté scientifique dans le contexte de la foi religieuse ». Après avoir travaillé pour l'observatoire d'Harvard College, pour le MIT (Massachusetts Institute of Technology) et pour le Peace Corps, le Frère Consolmagno est entré dans la Compagnie âgé de plus de trente ans. Actuellement astronome à la « Specola Vaticana », il s'occupe de la collection de météorites du Vatican. Astronome renommé, il publie et intervient sur des questions scientifiques dans une perspective de foi. Un communiqué de la Compagnie à Rome déclare que le Frère Consolmagno a reçu la médaille Carl Sagan pour sa « perspective originale de scientifique et d'homme de foi ». Carl Sagan, américain, était astronome, astrophysicien, cosmologue, écrivain et vulgarisateur scientifique en astronomie et autres sciences de la nature. Il est décédé en 1996 et il est connu spécialement pour ses recherches sur les possibilités de vie extra-terrestre.

     


    1814-2014 LE RÉTABLISSEMENT DE LA COMPAGNIE

     


    Italie : Rencontre sur le sacrement de la réconciliation. La Province d'Italie a organisé à Rome, les 6 et 7 septembre, une rencontre sur le thème « Montre-nous le Père ». Sacrement de la réconciliation et expérience de Dieu. Le ministère de la consolation. L'initiative en est venue du Père Daniele Libanori, recteur de l'église du Gesù à Rome, et elle s'insère dans le contexte des célébrations du second centenaire du rétablissement de la Compagnie, pour stimuler la réflexion sur un des aspects les plus typiques du ministère sacerdotal, en particulier dans la Compagnie. Le but était de s'intéresser spécialement à la dimension anthropologique du sacrement de la réconciliation, prêtant attention aux aspects de l'expérience humaine qui préparent, aident et soutiennent le don de la connaissance de Dieu à travers l'ouverture à sa miséricorde. On gardait en arrière-fond l'expérience humaine et spirituelle de Saint Ignace et sa trace dans les Exercices spirituels. La rencontre était proposée en particulier aux jésuites mais également à ceux qui ouvrent sur le terrain de la pastorale et spécialement aux confesseurs et aux formateurs.

     

    Pérou : Colloque pour les 200 ans du rétablissement de la Compagnie. Les 19 et 20 août, dans les locaux de la Bibliothèque Nationale, l'Université Antonio Ruiz de Montoya et la Bibliothèque Nationale du Pérou ont organisé, avec la Province du Pérou de la Compagnie, le Colloque L'Imaginaire jésuite dans les royaumes américains : XVIème-XIXème siècles. Les participants comptaient des spécialistes de diverses institutions universitaires dont Fordham University, des Etats-Unis, l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales, de France, le Centro de CC. Humanas y Sociales, d'Espagne, et Queen's University Kingston, du Canada. Il y aurait de nombreuses interventions à signaler. Entre autres : « L'ancienne Compagnie américaine dans l'imaginaire de la nouvelle Compagnie », du Professeur Pierre-Antoine Fabre ; « Les jésuites et la christianisation posthume des Incas au XVIIème siècle : inculturation et ethno-histoire », de Nicanor Dominguez ; « La musique dans les missions de Maynas au XVIIème et au XVIIIème siècles », de James Regan ; « Franciscains et jésuites dans les Amériques : utopies en confrontation en Nouvelle Espagne, au Paraguay et en Nouvelle France », de Gauvin Bailey ; « Collèges jésuites au Pérou avant l'expulsion de 1767 », d'Adolfo Dominguez ; « La mission en Amérique latine : images glorieuses et réalités cruelles », de Luce Giard, et bien d'autres. Le bicentenaire du rétablissement de la Compagnie est célébré au Pérou par divers événements et publications qui visent à faire revivre la mémoire de ce qui a été réalisé par la Compagnie pendant presque 450 ans de présence dans le pays. Pour davantage d'informations : www.misionjesuitaperuana.com