English   Español   Français


If you wish to receive regularly the news from the Jesuit Curia, send an email with the subject "Subscribe"


Newslink


  • Versione Italiana
  • Archive of newsletters before March 2009
  • Headlines from the Social Apostolate


  • Jesuit news online


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Mirada Global online review

    politics, economy, culture and religion from a Latin American perspective. More »


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XVIII, No. 6 20 mars 2014

    LE PÈRE GÉNÉRAL

     

    Le 3 février, le Père Général a signé un décret par lequel la Région dépendante de Micronésie (MIC) est incorporée à la Province de New York (NYK). Ce décret entre en vigueur le 25 mars.

     

    Réunion des Provinciaux en 2015. Le Père Général a envoyé le 12 mars une lettre à tous les Supérieurs majeurs pour convoquer la prochaine réunion des Provinciaux. « La 34ème CG, écrit-il, a établi dans son décret 23 (C4), que le Général convoquera, environ tous les six ans à partir de la dernière Congrégation Générale, une réunion de tous les Provinciaux, pour examiner l'état, les problèmes et les initiatives de la Compagnie universelle, ainsi que la collaboration internationale et supraprovinciale. Après avoir examiné la chose avec mes conseillers, je convoque donc la réunion des Provinciaux à Yogyakarta (Indonésie) du 18 au 25 janvier 2015 ». Le choix de l'Indonésie, écrit encore le Père Général, offrira « une occasion unique de nous rendre compte des défis que le dialogue interreligieux pose à la Compagnie dans son service de l'Eglise et de l'humanité ».  


    A LA CURIE

     

    Réunion de la conférence des délégués pour la formation. Les Délégués à la Formation des six conférences sont à la Curie Générale à Rome, du 17 au 20 mars, pour une réunion organisée par le P. José Magadia, Conseiller Général à la Formation. C'est la première fois qu'une telle réunion se tient ; elle se concentrera sur quelques questions critiques de la formation, y compris le récent document sur la formation intellectuelle des jésuites. Les six délégués sont les Pères Gratian Carlo (KHM) d'Asie du Sud, David Godleski (CDT) des USA, Alessandro Manaresi (ITA) d'Europe, Patrick Mulemi (ZAM) d'Afrique, Norris Seenivasan (MAS) d'Asie Pacifique, et Juan Miguel Zaldua (VEN) d'Amérique latine.

     

    Réunion du Comité exécutif de la CVX.  Du 16 au 22 février, le Comité exécutif des Communautés de Vie chrétienne (CVX) s'est réuni à Rome. Au centre de la rencontre était l'examen des conclusions de l'Assemblée Mondiale, qui s'est tenue au Liban en août 2013. Cette Assemblée avait invité les Communautés de Vie chrétienne à s'engager sur quatre frontières : la famille, l'écologie, la pauvreté et les jeunes. Le Comité exécutif, dans sa réunion de Rome, a examiné la manière dont les communautés peuvent répondre à ces invitations, au niveau personnel et communautaire. Un autre vaste terrain de discussion a été l'identité des CVX. A ce propos, les thèmes abordés ont été la formation permanente, la collaboration, l'appartenance à la CVX et « le langage de la sagesse ». La discussion sur ce dernier point avait été lancée par le Père Adolfo Nicolás, qui avait souligné le besoin de nouveaux modes de proclamation de la foi aujourd'hui. Il a encouragé les membres de la CVX à se servir de leur formation ignatienne pour découvrir et renouveler la présence de Dieu au cœur de toute réalité.


    NOMINATIONS

     

    Le pape François a nommé :

     

    - Le Père Francis Serrao évêque Shimoga (Inde). Le Père Serrao, jusqu'ici Provincial de la Province de Karnataka (Inde), est né en 1959, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1979 et a été ordonné prêtre en 1992.

     

    Le Père Général a nommé :

     

    - Le Père Jakub Kolacz S.J. Provincial de la Province de la Pologne Méridionale. Le Père Kolacz, jusqu'ici socius et secrétaire du Provincial, est né en 1970, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1988 et a été ordonné prêtre en 1999.  

     

    - Le 17 mars il a été annoncé que le P. Général nommera le Père Francisco José Ruiz Pérez S.J. Provincial d'Espagne le prochain 21 juin, le jour même où la Province d'Espagne sera érigée. Le P. Ruiz Pérez est né en 1961, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1981 et a été ordonné prêtre en 1994. Ces dernières années, il a coordonné le processus d'unification des cinq Provinces d'Espagne.


    DANS LES PROVINCES

     

    AUSTRALIA : Lancement de la "communauté Bamboo"

    Bamboo est une communauté ouverte à tous ceux qui cherchent à vivre une vie profondément en communion avec les autres et toute la création, enracinée dans le mystère qui sous-tend toutes nos vies. Cherchant à être des 'contemplatifs en action' ses membres choisissent la vie, l'amour et la justice à travers leur engagement à suivre les principes et fondements: vie simple, solidarité et contemplation. Bamboo est enraciné dans la tradition ignacienne, catholique et chrétienne et c'est pour tous ceux et celles qui cherchent à vivre une vie intègre et signifiante et qui souhaitent être en lien avec d'autres personnes qui choisissent cette aventure. Pour de plus amples informations et pour rejoindre cette communauté virtuelle : http://www.bamboocommunity.com/

     

    CAMBODGE : Un projet éducatif

    La mission du Cambodge travaille actuellement à un nouveau projet éducatif, qui sera basé à Sisophon, dans la province de Banteay Meanchey. Dans une lettre aux membres de la mission et à leurs collaborateurs, le Père jésuite François Oh In-don, délégué du Provincial de Corée pour le Cambodge, écrit : « Il est clair que nous aurions dû servir avant tout les enfants pauvres ». Le Père Oh explique le choix de Sisophon, plutôt que Battambang, parce qu'il s'y trouve moins de possibilités d'éducation. « La ville elle-même est plus pauvre. Battambanga déjà deux écoles, qui sont appréciées, l'école des Salésiens et la Borey School. A Sisophon, il n'y a rien. Là est le motif principal de ma décision ». L'école s'appellera Xavier Jesuit School, en l'honneur de Saint François Xavier, patron de la paroisse de Sisophon. Une autre raison du choix de ce nom est qu'il est le nom de beaucoup d'écoles et d'institutions de la Compagnie dans le monde, et comme le dit le Père Oh, « qui entend ce nom sait que cela a quelque chose à voir avec la Compagnie de Jésus ». Le terrain a déjà été acquis. Ham Toeun, le premier scolastique khmer, est en régence dans la province de Banteay Meanchey, et il aidera à lancer le projet. Avec le directeur, le Père Ashley Evans, il a négocié l'achat de 15 hectares de terrain à la périphérie de Svay Sisophon, et il est enthousiaste. « Le projet de cette école est très important pour le Cambodge, parce que nous avons vraiment besoin d'aide pour une éducation de qualité. Les enfants cambodgiens ont faim en ce moment de bonne éducation ».  Toeun collabore aussi actuellement au foyer d'étudiants des écoles supérieures à la Sisophon Church.

     

    ESPAGNE : Jésuites en Europe centrale et septentrionale

    Le 6 mars, l'Institut d'histoire du CSIC (Conseil supérieur de la recherche scientifique) et l'Université Comillas de Madrid ont organisé un séminaire international sur The religious and cultural contribution of the Ibero-American Jesuits in Northern and Central Europe. Pendant toute la période moderne (XVI-XVIIIèmes siècles), des jésuites d'Espagne, du Portugal et d'Amérique latine étaient présents dans la région de la Baltique, en Scandinavie et en Europe centrale et septentrionale. Leur influence culturelle et religieuse y a été énorme. Le séminaire a cherché à situer les jésuites dans le large panorama de l'histoire culturelle, au-delà des limites des traditions historiographiques qui se concentrent sur les provinces, les collèges, les fonctionnements institutionnels et les biographies des figures les plus connues. Les jésuites ont exercé une forte influence pour trois raisons distinctes mais complémentaires. En premier lieu, à cause de leur importance pour les missions diplomatiques, qui leur ont été confiées par le Saint Siège aussi bien que par les gouvernements d'Espagne et du Portugal ; en second lieu, par la présence institutionnelle de l'Ordre ; enfin, par leur engagement culturel très considérable dans la période post-tridentine et leur production culturelle.

     

    ITALIE : Un timbre pour Martino Martini

    Le 8 mars dernier, les Postes italiennes ont émis un timbre commémoratif à l'occasion du quatrième centenaire de la naissance du missionnaire jésuite Martino Martini, un des représentants les plus importants du groupe de jésuites qui donnèrent naissance au XVIIème siècle aux rapports modernes entre culture chinoise et culture occidentale. Le timbre, qui est auto-adhésif et a une valeur de 0,85 euro, reproduit une peinture anonyme du 17ème siècle qui représente le missionnaire en vêtements chinois et tenant une carte entre les mains. Martino Martini est en effet l'auteur du premier atlas moderne de la Chine, le Novus Atlas Sinensis, imprimé en 1655 à Amsterdam, et d'où est tirée la carte géographique qui sert de fond au timbre. Né en 1614, Martini fut ordonné prêtre à Lisbonne et débarqua à Macao en 1642, puis s'installa dans la ville chinoise de Hangzhou, où il mourut en 1661. On lui doit encore la première grammaire de style occidental du chinois mandarin, et un traité historique sur la Chine ancienne.

     

    MALTE : Rapport du JRS sur les violations de droits humains

    Des demandeurs d'asile ne doivent pas être renvoyés en Libye pour quelque raison que ce soit parce que leur sécurité, leur vie et leur liberté y sont à risque. En Libye, ils n'ont virtuellement aucune chance d'obtenir de la protection, même maintenant que le régime de Kadhafi s'est écroulé. Telle est la conclusion centrale et indubitable de Au-delà de l'imagination, publication du Service Jésuite des Réfugiés (JRS) de Malte, qui documente les expériences de demandeurs d'asile qui arrivent à Malte en passant par la Libye.  «A travers cette publication, nous avons voulu souligner les conséquences du retour en Libye de demandeurs d'asile, en mettant en lumière les histoires que nous entendons répétitivement à leur arrivée à Malte. La plupart ont souffert d'horribles abus - notamment la détention illimitée dans des conditions misérables, bastonnades, viols et autres formes d'abus sexuels - et la possibilité d'obtenir quelque forme de protection que ce soit leur est refusée», a dit Katrine Camilleri, directrice du JRS Malte. «Nous répétons donc notre appel auprès du gouvernement pour qu'il s'abstienne d'actions qui auraient pour conséquence, directement ou indirectement, le retour de migrants en Libye, et cela jusqu'à ce que la situation y soit drastiquement améliorée et que le gouvernement libyen ait mis en place des mesures efficaces pour sauvegarder les droits humains et l'accès à la protection dans la pratique». La publication du JRS est basée sur des interviews avec des demandeurs d'asile d'Erythrée et de Somalie. Dans les mots de l'un d'eux, pour les demandeurs d'asile africains subsahariens, la vie en Libye est «au-delà de l'imagination». Les conditions de vie sont si mauvaises que mourir est préférable à retourner. Pour plus d'information : www.jrs.net 

     

    USA : Une expérience communautaire de prière

    Les Jésuites des USA ont conçu un programme numérique de prière pour la période de carême et de pâques appelé Moved to Greater Love (poussés vers un plus grand amour); ils invitent ceux que la chose intéresse à prendre part à cette expérience qui s'étale sur neuf semaines, du ercredi des cendres au deuxième dimanche  de Pâques. Moved to Greater Love met l'accent sur la prière personnelle et sur des réflexions autour de quatre grâces spécifiques à demander, en consacrant deux semaines à chacune d'elles : la gratitude, la liberté spirituelle, la vision et la joie. Une période de deux semaines est consacrée à chacune de ces grâces, s'ouvrant un dimanche par une introduction qui explique la grâce désirée. Les présentations quotidiennes en ligne proposent des questions pour la réflexion, une lecture, et des commentaires multimédia. Des réflexions seront régulièrement envoyées à travers le site national jésuite www.Jesuits.org et ceux qui le désirent peuvent s'inscrire et recevoir un courriel chaque jour. « C'est la première fois que la Compagnie fait quelque chose au niveau national, invitant les jésuites, leurs collaborateurs et quiconque est intéressé, à nous joindre dans cette profonde expérience de prière pendant ce temps de carême», a dit le père Thomas H. Smolich, S.J., président de la Conférence jésuite des USA. «Alors que la Compagnie de Jésus envisage son avenir, s'enraciner dans la prière est une aide pour répondre à l'appel de Dieu avec une profondeur spirituelle et une liberté plus grande ". Pour plus d'informations, veuillez consulter Moved to Greater Love sur : www.Jesuits.org/GreaterLove et suivre la Conférence Jésuite sur  Facebook et Twitter pour des mises à jour quotidiennes.

     

    VENEZUELA : Contre la violence

    Face à la situation difficile au Venezuela, le directeur général du mouvement Fe y Alegría a publié une déclaration intitulée Ya basta ! (Maintenant, ça suffit !). Il commence en décrivant la situation : « Le pays se remplit de douleur, de souffrance, d'angoisse, de violence, de peur, d'intimidation, de répression et de mort. Le conflit s'accroît à un rythme qui va devenir incontrôlable. On a donné carte blanche à la confrontation, à l'élimination de celui qui pense autrement, à l'usage excessif de la violence. Nous devons arrêter la violence, de quelque côté qu'elle vienne. Ni violence pour protester, ni violence pour réprimer ». Et il poursuit : « Nous appuyons les initiatives de dialogue qui naissent de la reconnaissance de l'autre, avec des accords précis et efficaces pour le rétablissement de la paix. Nous soutenons l'appel du Pape François qui demande la cessation de toute violence et hostilité, et que 'le peuple vénézuélien, en commençant par les responsables politiques et institutionnels, s'unisse pour promouvoir la réconciliation nationale, à travers le pardon mutuel et le dialogue sincère, le respect de la vérité et la justice pour traiter les problèmes concrets en vue du bien commun'. Nous exhortons les divers secteurs de la population à jouer un rôle actif pour la paix et la justice. Nous, à Fe y Alegría, voulons être un lieu de rencontre pour toutes les voix, et nous continuerons, comme mouvement d'éducation populaire, à former des citoyens engagés dans la construction d'un pays libre de la violence et amoureux de la paix, où il y ait place pour tous. Il est nécessaire d'agir vite, avant que l'anarchie et la violence ne deviennent incontrôlables ». 


    1814-2014 LE RÉTABLISSEMENT DE LA COMPAGNIE


     

    De nouveaux documents historiques sont disponibles sur le site web ARSI (Rome) :

    - sur les jésuites en Russie en 1780 et années suivantes.

    Consulter http://www.sjweb.info/arsi/ARSI-1814/1814.cfm

     

    Asie-Pacifique. Dans la région de l'Asie Pacifique, les jésuites ont programmé diverses activités pour commémorer le bicentenaire du Rétablissement de la Compagnie : des symposiums, des séminaires et des rencontres, en plus des retraites, réflexions et célébrations communautaires. Le 12 mars, le Matteo Ricci Institute de Macao a organisé un séminaire qui s'est centré sur la Suppression en Europe, du point de vue de la Chine en particulier (cf. le Bulletin du 5 mars). En octobre, l'Institut accueillera aussi pendant trois jours un symposium international sur l'histoire du Rétablissement en Europe centrale, Russie, Chine et Etats-Unis. Un autre symposium de trois jours se tiendra à Hong Kong. Les jésuites coréens ont eux aussi au programme un symposium qui se tiendra pendant la deuxième moitié de l'année et toutes les communautés consacreront un temps à la réflexion et au renouvellement. La Région de Malaysie-Singapour prévoit en mai un séminaire avec les collaborateurs laïcs, qui sera dirigé par l'historien jésuite Tony de Castro. Une retraite est prévue dans les mois à venir. La Province du Japon célèbrera l'anniversaire par deux assemblées provinciales : la première le 31 juillet pour les jésuites de la partie occidentale et l'autre le 26 décembre pour ceux de Tokyo. La Province d'Australie va publier divers textes sur la Suppression et sur le Rétablissement, pendant que la Région de Thaïlande traduit des ouvrages de la Compagnie en langue thai. En Indonésie, les actes d'un séminaire qui s'est tenu en décembre dernier ont été publiés en livre, à l'usage des laïcs. Une rencontre de réflexion est prévue ce mois de mars à Yogyakarta, et des célébrations avec nos amis laïcs en juillet et en octobre. Pour la Province des Philippines, le bicentenaire est un moment favorable pour formuler la roadmap de la Province. Au cours de l'année sont prévues diverses activités : conférences et entretiens sur la Suppression et le Rétablissement, expositions artistiques, pièces de théâtre, un roadshow de musique de la Compagnie et un grand concert. En janvier a été produite et présentée une vidéo sur les 200 ans du Rétablissement. La Province du Vietnam fête aussi en 2014 le 400ème anniversaire de l'arrivée des jésuites dans le pays. Pour le bicentenaire les jésuites vietnamiens ont au programme des retraites au niveau de la Province, une étude sur l'histoire de la Compagnie, une rencontre commémorative avec les collaborateurs, et une autre dans la maison de formation des jeunes jésuites. Myanmar et Timor Oriental marqueront l'anniversaire par quelques retraites.