English   Español   Français


If you wish to receive regularly the news from the Jesuit Curia, send an email with the subject "Subscribe"


Newslink


  • Versione Italiana
  • Archive of newsletters before March 2009
  • Headlines from the Social Apostolate


  • Jesuit news online


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XVII, No. 24 05 novembre 2013

    Le Père Général

     

    Année de la Foi. Le 31 octobre le Père Général a écrit une lettre à toute la Compagnie. « L'Année de la Foi, écrit-il, inaugurée par Benoît XVI à l'occasion du 50ème anniversaire du Concile Vatican II, se terminera le 24 novembre en la Solennité du Christ-Roi. Tout au long de cette année les chrétiens du monde entier ont eu l'occasion de réfléchir à ce grand don qui guide le cheminement du peuple de Dieu. La Compagnie de Jésus a accueilli cette invitation à s'unir à toute l'Eglise en examinant comment nous annonçons et témoignons notre foi dans la pluralité et la variété des situations où les Jésuites sont au service de la mission du Christ. Les lettres de charge de cette année, écrites par des Jésuites et par certains de nos collègues laïcs, ont offert une riche source de réflexion à mes conseillers et moi-même, alors que progresse notre engagement pour la mission que la Compagnie a dans l'Eglise et pour le monde ». Après avoir remercié tous ceux qui ont écrit « pour la lumière de la foi qui nous guide dans notre recherche à l'encontre de Dieu » le Père Général aborde le thème de « la foi comme expérience de personnes en cheminement » en soulignant les grands défis de l'humanité aujourd'hui, les tensions et « ce qu'on peut appeler une faiblesse intérieure ». Ensuite il met en exergue trois dimensions de la vie de foi : 1. La foi est avant tout un don ; 2. La foi comme approche de la vie ; 3. Foi et mission. Et il conclut « je souhaite souligner le sentiment général de reconnaissance qui est le nôtre pour la grande liberté spirituelle que le pape François inspire en nous à travers ses paroles et de ses gestes. Son encyclique Lumen Fidei peut être d'une grande aide pour éclairer la réflexion déjà commencée cette année dans les lettres ex officio. Nous prions avec le Saint Père afin que notre foi puisse être approfondie et que la joie qu'elle apporte à nos cœurs soit transmise à tous ceux que nous rencontrons dans nos ministères ».

     


    A la Curie

     

    Rencontre de chercheurs jésuites et laïcs pour assister le Père Général dans l'apostolat intellectuel. Quand la Congrégation Générale 35 aborda la question de l'apostolat intellectuel dans la Compagnie de Jésus, il demanda de « renforcer et renouveler cet apostolat  comme un moyen privilégié POUR LA Compagnie de répondre de manière adéquate  à la contribution intellectuelle importante que l'Église nous demande » (Déc. 3, n. 39/3). Comme pas dans cette direction, le Père Général a invité un groupe de chercheurs, jésuites et collaborateurs laïcs, à participer à une rencontre de trois jours avec lui. Le premier groupe s'est rencontré du 31 octobre au 2 novembre ; le second se rencontrera du 12 au 14 décembre prochain. Le premier groupe comprenait: les pères Xavier Arockiasamy (MDU), Matthew Carnes (CFN), Eric Charmetant (GAL), Ludovic Lado Tonlieu (AOC), Arturo Reynoso Bolaños (MEX), Enrique Gimenez-Rico (CAS), M. Yanuar Nugroho, indonésien,  et Mme Gerlinde Verbist, belge. La rencontre était conduite par le P. Antonio Kerhuel, Conseiller Général et Assistant Régional, par le P. Gerald Blaszcazk, secrétaire for the Service of Faith, et par le P. Michael Garanzini, secrétaire pour l'Education Supérieure. Le Père Général espère que les discussions et recommandations des deux groupes guideront et enrichiront ses décisions, qu'elles l'aideront ainsi que son Conseil dans son travail visant à renouveler et renforcer l'apostolat intellectuel de la Compagnie.

     

    Rencontre des Socius de l'Assistance de l'Europe Centrale et Orientale. Les Socius des Provinciaux de l'Assistance de l'Europe Centrale et Orientale (ECO) auront leur rencontre à la Curie Généralice du 4 au 9 novembre. La dernière rencontre du genre remonte à l'année 2009. Les deux Secrétaires Régionaux de cette Assistance, ainsi que l' Assistant Régional, ont préparé un programme adapté aux nouvelles exigences. On prévoit notamment une introduction appropriée à la nouvelle édition de Practica Quaedam (version 2013). Il y aura aussi des informations sur les nouvelles (et anciennes ) prescriptions du droit canonique; et, en outre, d'intéressantes rencontres avec: la communauté de la Curie, le P. Marc Rotsaert, supérieur de la Communauté de l'Université Pontificale Grégorienne et ancien Provincial et Président de la CEP (la Conférence des Provinciaux de l'Europe), et le Père Federico Lombardi, qui répondra à toutes les questions des Socius. Il y aura enfin une visite aux tombes des Généraux à l'Eglise du Gesù, couronnée par une messe dans les chambres de Saint Ignace. Ces rencontres constituent  de bonnes occasions de formation à notre manière de procéder et - comme on l'espère - une bonne aide pour la mission des Provinciaux dans le déroulement de leurs travaux.

     


    Dans les Provinces

     

    AFRIQUE : Pourquoi croire en l'Afrique

    Dans son intervention au « Pope Paul VI Memorial Lecture 2013 » à Londres, le  P. Agbonkhianmeghe E.  Orobator S.J., Provincial de la Province de l'Afrique de l'Est, a affronté le thème: A billion reasons to believe in Africa (un milliard de raisons pour croire en l'Afrique), développant le slogan publicitaire de Coca Cola et en l'utilisant pour explorer les signes d'espérance présents sur le continent. « L'avenir du christianisme repose sur l'Afrique », a-t-il déclaré au Greenwood Theatre, en évoquant l'image du « poumon » utilisée par le pape émérite Benoît XVI pour décrire le continent. « Mais la religion ne saurait être considérée universellement comme une force du bien » en Afrique, a-t-il ajouté, en citant  le massacre du Westgate Mall à Nairobi comme exemple d'extrémisme religieux. Toutefois, le P. Orobator a souligné que les religions traditionnelles en Afrique agissent comme « un rempart contre l'extrémisme ». Lors de sa conférence, il a souvent cité comme référence l'encyclique Populorum Progressio («  le développement des peuples ») de 1967, dans laquelle le pape Paul VI déclare que l'économie devrait servir l'humanité et non une petite poignée d'individus seulement. Il s'y est référé pour souligner quatre principes, selon lui nécessaires, pour soutenir l'attitude de l'occident concernant le développement et l'aide: solidarité, subsidiarité, réciprocité, et relations. Tout en reconnaissant que la description de l'Afrique faite par Coca Cola avait un but commercial, il a aussi complimenté la Compagnie pour son action qui vise à promouvoir une image plus positive du continent, de sortir des lieux communs.

     

    ALLEMAGNE : L'histoire des jésuites allemands

    S'est achevé avec succès un grand projet de longue durée : après plus de 10  années de travail et recherche le P. Klaus Schatz, S.J., professeur au St. Georgen (Francfort) et historien de l'Eglise, a présenté l'histoire complète des jésuites allemands de 1814 à 1983. Les cinq volumes, chacun de plus de 400 pages, couvrent tous les principaux aspects de l'Ordre dans les zones de langue allemande et dans les zones de mission, mais à condition que celles-ci fassent partie d'une Province allemande. Un index détaillé permet une rapide localisation et une bonne vision des noms, maisons et activités. L'œuvre, liée au travail sur l'histoire de l'Ordre de Duhr, est publiée par Aschendorf et peut être commandée aux Editions Inigo Medien de Munich, www.inigomedien.org.

     

    ASIE-PACIFIQUE : Construire des maisons pour les pauvres

    Mary Joy Conquilla, diplômée à la Xavier University (Philippines), n'avait jamais pensé qu'elle aurait été amenée à construire une maison pour en faire don à quelqu'un, comme elle l'a fait récemment dans le cadre d'un programme de formation visant à encourager les étudiants à appliquer la pédagogie ignacienne dans la vie quotidienne. « Je n'ai jamais pensé qu'un jour j'aurais fait des choses comme mélanger du ciment, peindre et couper des barres d'acier, construire des murs et toutes ces autres choses qui servent à une famille et dont je ne savais pas grand chose. L'expérience de la construction fut pour moi une excellente expérience. C'était comme si j'étais une autre personne qui faisait ces lourds travaux pour la famille Casungcad et mon désir était de les voir vivre de manière confortable. Cela n'a pas été facile, mon corps se plaignait mais ma volonté était si forte que je n'ai jamais renoncé », a-t-elle déclaré. Mary Joy faisait partie des 33 étudiants et sept professeurs de neuf institutions de la Compagnie qui ont participé au Service Learning Programme (SLP) de cette année, dans lequel était prévue aussi la construction de logements comme activité de service principal. Le thème « Amour pour les pauvres » du SLP de cette année avait été choisi pour marquer les 40 ans de « Men for others », le discours du père Pedro Arrupe sur l'objectif de l'éducation pour les jésuites. Le SLP est une initiative de l'Association des Collèges et Universités d'Asie-Pacifique de la Compagnie (AJCU-AP) accueillie cette année par l'université de Naga University (Philippines). Pour en savoir plus sur l'Association (AJCU-AP): www.ajcu-eao.org 

     

    ESPAGNE : Doctorat au P. Rupnik

    Le 18 octobre dernier, l'Universidad Francisco de Vitoria (Madrid) a célébré l'acte d'investiture solennel du Père Marko Rupnik S.J. comme docteur honoris causa « pour sa vaste et brillante carrière d'artiste, de professeur et écrivain qui font de lui une personne engagée dans sa propre vocation, qui sait unir dans ses œuvres l'art , la foi et la culture, en montrant avec clarté, dans le dialogue, les mystères de la vie spirituelle, de l'homme, qui se reflète particulièrement dans ses icônes ». Par ce doctorat l'université veut reconnaître son œuvre, très vaste et présente dans plus de cent églises et chapelles de tous les continents, mais aussi son enseignement, sa capacité à montrer une voie et enseigner une méthode. Son « parrain » était José Ángel Agejas Esteban, de la Faculté des Communications, chargé de lire la laudatio. José Ángel Agejas  a expliqué que « Rupnik depuis tout petit aimait les couleurs. Dans le village natal de sa Slovénie, où son papa était agriculteur, il apprit l'art de la vie: le respect pour la matière et l'appel de Dieu à collaborer dans la transformation spirituelle du monde. Il nous invite, par son art et ses livres, à contempler le Mystère. La plasticité des ses mosaïques suscite l'envie d'approcher l'Esprit. Ces mosaïques nous font entrer en contact avec le dialogue priant entre la force expressive de la couleur, la matière et l'inspiration de la tradition orientale. Elles transfigurent un lieu physique en un espace liturgique, dans l'expression du visage du Ressuscité qui, par sa Rédemption, a fait toutes choses nouvelles ». 

     

    ITALIE : « Dominus Vobiscum »

    Le jeudi 24 octobre, la Basilique Saint-Marc, à Venise, a été le théâtre d'une extraordinaire représentation, en avant-première absolue, d'une liturgie des jésuites en Chine réalisée en 1700, proposée par l'Université Ca'Foscari et conçue par le professeur Elisabetta Brusa, sous le titre Dominus Vobiscum. L'événement, qui a porté sur scène près de 50 personnes, dont une large partie étaient des étudiants engagés dans les activités théâtrales de l'université et des étudiants chinois du consortium des Conservateurs de Vénétie, a reproposé la méthode utilisée par les jésuites, les médiateurs culturels ante litteram, dans l'évangélisation de la Chine. Le premier impact avec la culture occidentale, pour des générations de chinois, constituait le rituel de la liturgie catholique, opportunément préparée par des missionnaires de la Compagnie de Jésus pour une assemblée de fidèles, ou aspirant à le devenir,  du lointain Orient. La représentation avait été proposée dans le cadre du Congrès organisé par le Patriarcat de Venise sur Les églises entre culte et culture, sur la rencontre des cultures et des religions dans l'Eglise contemporaine. Grâce à des « Lettres édifiantes » envoyées à l'époque de la Chine en Europe par des jésuites, le projet a retracé la méthode que les missionnaires utilisaient en 1700 pour entrer en contact avec un monde totalement  différent du monde occidental. Fascinés par la profondeur et l'élégance de la culture chinoise, les jésuites, avec grand respect, réussirent à conjuguer ensemble l'Evangile et la réalité qui les accueillait. La musique est un exemple typique de leur manière de procéder.

     

    PEROU : Matteo Ricci à Ayacucho

    Le 7 octobre, la maison Matteo Ricci S.J. de Huamanga, Ayacucho, a fêté ses trois ans. La maison est un centre culturel né pour réunir les divers secteurs de la société d'Ayacucho, « un espace de dialogue et de rencontre entre la diversité culturelle et la responsabilité sociale avec une formation humaine et chrétienne ». Il fournit des outils qui permettent un meilleur développement personnel et collectif des jeunes d'Ayacucho, mettant à leur disposition des espaces de travail, la bibliothèque du Centre Loyola, un auditorium et une salle informatique. On y trouve également d'autres activités comme des rencontres de prière, des ateliers d'art, des conférences, des expositions et des journées cinéma le vendredi. « Les principes qui nous guident sont la justice, la liberté, l'équité et l'engagement préférentiel pour les pauvres et les exclus. Nos lignes d'action sont la formation chrétienne, culturelle, académique et enracinée dans la région ». La Maison Matteo Ricci SJ est une réalisation de la Plateforme Apostolique d'Ayacucho de la Compagnie de Jésus.

     

    ROME : Alberto Hurtado à la Grégorienne

    « L'héritage d'Alberto Hurtado et sa projection dans la société universelle » : Tel était le thème d'un séminaire organisé en octobre à l'université Pontificale Grégorienne par la Commission Pontificale pour l'Amérique Latine, en collaboration avec l'ambassade du Chili et la Grégorienne. L'objectif était de rappeler l'éminente personnalité de ce jésuite chilien, huit ans après sa canonisation (2005). La réputation du père Hurtado, né en en 1901 et décédé à 51 ans, est désormais répandue dans le monde entier pour avoir consacré sa vie à l'apostolat, à la formation des jeunes et au secours des plus défavorisés, des pauvres, des personnes âgées, des sans défense. « Son action sociale, a-t-on dit, s'inspirait des concepts chrétiens de la dignité de l'homme, souhaitant une société qui favorise un développement humain fondé sur des principes tels que la justice, la charité et l'équité. A une époque marquée par les relativismes, le père Hurtado considérait le bien commun et la justice comme des idéaux sur lesquels devaient s'organiser la société et toutes les structures qui la soutiennent: la famille, l'Etat, l'économie, les associations patronales et syndicales, l'Eglise ». Son nom, encore aujourd'hui, reste lié à l'Hogar de Cristo, une structure d'accueil pour les exclus, dont il fut le fondateur.

     


    Jesuitica

     

    Voici la nouvelle adresse de la Région Indépendante de Roumanie de la Compagnie de Jésus : Aleea Zânelor, 9A - 040438 Bucuresti, România; tel. +40.318.045.236;  fax: +40.364.102.369;  e-mail: curiareg@iezuiti.ro