English   Español   Français


If you wish to receive regularly the news from the Jesuit Curia, send an email with the subject "Subscribe"


Newslink


  • Versione Italiana
  • Archive of newsletters before March 2009
  • Headlines from the Social Apostolate


  • Jesuit news online


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Mirada Global online review

    politics, economy, culture and religion from a Latin American perspective. More »


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XVI, N. 13 13 septembre 2012

    A la Curie


    Décès de deux cardinaux. En l'espace de quelques jours, la Compagnie de Jésus a perdu deux cardinaux. Le Cardinal Paul Shan Kuo-hsi est mort à l'hôpital à Taipei (Taïwan) le 22 août dernier après six années de lutte contre une tumeur. Né à Puyang (Chine continentale) le 3 décembre 1923, il est entré dans la Compagnie de Jésus à Pékin en 1946 et fut ordonné prêtre à Taïwan en 1955. Il fut évêque de Hualien puis de Kaohsiung, toujours dans l'île de Taïwan. Le Cardinal Carlo Maria Martini est décédé à Gallarate (Varese, Italie) le 31 août après des années de lutte contre la maladie de Parkinson. Né en 1927, il est entré dans la Compagnie de Jésus en 1944 et fut ordonné prêtre en 1952. Bibliste de renommée internationale, il fut archevêque de Milan de 1980 à 2002.


    Les membres du Secrétariat pour l'Oecuménisme et le Dialogue Interreligieux se sont réunis à la curie du 5 au 8 septembre. A la demande du père Général chaque conseiller avait préparé un rapport où il répondait aux trois questions suivantes :   1. quels furent les événements principaux de l'année, en termes de dialogue, dans le domaine religieux qui vous concerne ?    2. Quels sont les défis que vous y avez rencontrés ?   3. Qu'avez-vous perçu de neuf en ce qui concerne l'œcuménisme et le dialogue interreligieux ?  De plus le père Général demanda que chaque participant informe sur des incidents violents ou persécutions provoqués au nom de la religion, dans le domaine qui est le leur. Les participants étaient Milan Zust (Orthodoxie), Mpay Kemboly (Religions traditionnelle africaines), Noël Sheth (Hindouisme), Aloysius Pieris (Bouddhisme) qui participa par télé-présence, Jean-Pierre Sonnet (Judaïsme), Xavier Albò (Religions traditionnelles américaines), Thomas Rausch (Protestantisme), et Christian Troll (Islam). Outre les discussions qui eurent lieu avec le père Général, le groupe rendit visite au 'Conseil Pontifical pour l'Unité des Chrétiens' où il fut chaleureusement reçu par le Cardinal Kurt Koch et Mgr Brian Farrell. Le Cardinal Koch exprima son appréciation pour tout ce que la Compagnie a fait au service de l'œcuménisme et partagea avec le groupe ce que sont ses soucis et priorités. Le groupe rencontra également le père Miguel Angel Ayuso Guixot M.C.C.J. du Conseil Pontifical pour le Dialogue Interreligieux. Le père Ayuso souligna à nouveau ce que l'on attend de la Compagnie de Jésus : qu'elle continue et consolide son engagement collaboratif dans le Dialogue interreligieux, particulièrement en ce qui concerne la préparation de futurs guides en la matière. Les membres du secrétariat enverront à intervalles réguliers au père Général informations et mises-à-jour qui touchent leur domaine de compétence. La prochaine rencontre aura lieu en septembre 2013.

     

    Réunion des Présidents des Conférences des Provinciaux. Conformément au décret 21 de la 34ème Congrégation Générale sur La Collaboration inter et supra provinciale, les Présidents des Conférences se rencontrent annuellement avec le Père Général en vue de : a) développer leur propre sens du caractère universel de la Compagnie ; b) acquérir une meilleure compréhension des priorités communes à l'ensemble de la Compagnie ; c) et œuvrer avec le Père Général pour suivre, encourager et promouvoir la coopération au niveau des régions et de l'ensemble de la Compagnie. Les thèmes à l'ordre du jour de la rencontre qui se tiendra cette année du 17 au 20 septembre incluent l'Apostolat Intellectuel ; la mise en œuvre de la lettre du Père Général, Le renouvellement des structures provinciales au service de la mission universelle ; la vie communautaire dans la Compagnie aujourd'hui ; et la planification de la viabilité financière des programmes  de formation de la Compagnie. Les Présidents auront aussi de nombreuses occasions de renforcer la communication et la coopération entre eux-mêmes et leurs Conférences respectives durant leur séjour à Rome.

     

    Le Bureau international de l'Apostolat de la Prière (AP) à Rome, a publié un document en réponse à la demande du Père Adolfo Nicolas de procéder à une re-création de cette œuvre apostolique. Ce document de presque 60 pages est le fruit de deux années de consultations et de discernement et il propose l'AP comme « un chemin du cœur au service du monde ». Le texte (en anglais et en espagnol, et en traduction française) donne les lignes directrices pour faire de l'AP un parcours spirituel pour les hommes et les femmes d'aujourd'hui. Qui est intéressé peut télécharger le document sur le site www.apostleshipofprayer.net dans la section « Documents ».

     


    Nominations

     

    Le Père Généreal a nommé:

     

    - Le Père Padre Chukwuyenum Afiawari (ANW) recteur  du Arrupe College de Harare (Zimbabwe). Le Père Chuks Afiawari, jusqu'ici secrétaire pour l'Assistance d'Afrique, est né en 1964, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1987 et a été ordonné prêtre en 2000.

     

    - Le Père John K. Ghansah (ANW) recteur de Hekima College de Nairobi (Kenya). Le Père Ghansah, jusqu'ici Maître des novices de la Province de l'Afrique du Nord-Ouest, est né en 1963, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1984 et a été ordonné prêtre en 1996.

     

    - Le Père Ambrose Vedam (GUJ), Socius du Délégué de la DIR à Rome. Le P. Ambrose, jusqu'ici directeur du Jeevan Darshan Pastoral Centre de Vadodara, est né en 1959, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1980 et a été ordonné prêtre en 1994.

     

    - Le Père Marius Talos premier Supérieur Régional de Roumanie (ROM), en décidant de transformer la Province de Roumanie en Région Indépendante de Roumanie. Signés le 8 septembre, les décrets respectifs d'érection de la nouvelle Région Indépendante et de nomination du premier Supérieur Régional entreront simultanément en vigueur le 27 septembre, jour anniversaire de la première approbation de la Compagnie. Né en 1970, le P. Marius est entré dans la Compagnie de Jésus en 1995 et a été ordonné prêtre en 2004.

     

    - Le Père Alejandro Tilve Provincial de la Province de Argentina-Uruguay (ARU). Le Père  Alejandro, jusqu'ici recteur du Colegio del Sagrado Corazón de Montevideo, est né en 1956, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1980 et a été ordonné prêtre en 1989.

     


    Dans les Provinces

     

    AFRIQUE DU SUD : L'engagement social des jésuites

    Une rencontre historique s'est tenue en août à la Holy Trinity Church de Braamfontein, à Johannesburg : les jésuites et leurs collaborateurs dans les diverses œuvres apostoliques de la Compagnie à Johannesburg se sont réunis pour partager ce qu'ils font et pour donner une forme plus coordonnée à leur engagement dans  le domaine de l'apostolat social. Les quatre œuvres apostoliques les plus importantes des jésuites dans la région de Johannesburg étaient là : la paroisse Saint Martin de Soweto, le JRS, la paroisse de la Trinité de Braamfontein, et le Jesuit Institute South Africa. On espère que cette rencontre aidera à mieux répondre aux problèmes sociaux toujours plus nombreux que la Compagnie doit affronter dans cette région. « A Johannesburg, a dit le Père jésuite Russell Pollitt, aumônier à l'Université de Witwatersrand, nous avons la possibilité d'une action sociale directe pour et avec les pauvres, grâce à Saint Martin de Soweto, au JRS et à l'église de la Trinité au centre de la ville. Nous avons examiné de quelle façon le Jesuit Institute peut aider et soutenir notre travail sur le terrain à travers la recherche et les publications. Nous sommes convaincus que nous pouvons faire beaucoup plus pour donner une réponse à tant de personnes qui demandent notre aide ».

     

    ASIE PACIFIQUE : Rapport 2012

    La Conférence des jésuites d'Asie Pacifique (JCAP) a publié un rapport annuel de 16 pages intitulé simplement Jésuites en Asie Pacifique 2012. Le document débute par un rapport du Président, le Père Mark Raper, sur la Conférence en 2011 et contient des articles sur les quatre priorités de la Conférence : la formation des jésuites, le projet éducatif à Timor Est, l'environnement et les migrations. Il se termine par une brève description de la Conférence. La première partie examine en détail le document sur la formation intitulé « Profil d'un jésuite formé en Asie Pacifique » et la façon dont la Loyola School of Theology remplit sa mission dans le domaine de la formation. « La vision d'un institut d'éducation » développe la mission de l'Instituto de Educaçao jesuita, le projet qui, à Timor Est, inclura éducation universitaire et éducation secondaire. « Un sens sacré de l'écologie », la troisième priorité, présente la manière de procéder par rapport à l'environnement comme une introduction à l'action pour la réconciliation avec la création, selon les indications préparées par le groupe spécial sur l'écologie. En ce qui regarde les migrations, le Yiutsari, centre des jésuites pour les travailleurs migrants de la Corée du Sud, est présenté comme le modèle des nombreux engagements des jésuites auprès des migrants en Asie Pacifique.

     

    AUSTRALIE : Arrivée de la relique de Xavier

    La relique la plus significative de Saint François Xavier, le bras avec lequel il baptisa des milliers de gens et qui est conservé à Rome dans l'église du Gesù, est en visite en Australie, dans le cadre de l'Année de la Grâce que l'on célèbre dans le pays. Avec l'appui des évêques australiens, le diocèse de Sydney a organisé le voyage de la relique d'un des saints patrons de l'Australie, et invité la Compagnie à y participer. Le Père Steve Curtin, Provincial des jésuites australiens, a fortement encouragé cette participation, se déclarant confiant que cela offre une bonne occasion de faire connaître notre histoire et notre spiritualité à un large public, avec lequel nous pourrions développer des contacts en vue de promouvoir les vocations. Le Père Robin Koning s'est lancé dans la préparation de ressources liturgiques, catéchétiques, et pour la prière. Monseigneur Peter Andrew Comensoli, évêque auxiliaire de Sydney et principal organisateur de la visite, écrit dans sa lette aux évêques : « Vu la signification missionnaire de Saint François Xavier pour l'Eglise en Australie, et aussi son importance pour les jésuites, ainsi que le lien spirituel évident avec l'Année de la Grâce, mon espérance est que la relique sera accueillie avec enthousiasme ». La relique est arrivée à Sydney le 16 septembre et après un séjour de quelques jours dans cette ville a commencé un voyage à travers presque tous les diocèses du pays, restant environ trois jours dans chacun d'eux. Elle reviendra à Sydney, dans la cathédrale de Sainte Marie, le 3 décembre, avant de retourner à Rome. « La visite, a écrit le Provincial, peut avoir un grand impact sur la vie de l'Eglise australienne et sur le rôle de la Compagnie de Jésus dans l'Eglise locale ».

     

    BOLIVIE : Journées internationales sur les Missions des jésuites

    Ces Journées internationales sur les Missions des jésuites ont trente ans cette année. Leur première édition eut lieu à Residencia (Chaco-Argentina), puis elles furent organisées tous les deux ans dans des pays différents : Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay. La XIVème Journée de la série a eu lieu du 7 au 10 août en Bolivie, à San Ignacio de Velasco (ancienne mission de Saint Ignace de Loyola). Avec le temps, les Journées, sans abandonner l'orientation originaire des Missions des jésuites de la Province du Paraguay,  se sont ouvertes à de nouveaux espaces, d'autres époques et d'autres expériences missionnaires en Amérique et dans le monde. La XIVème Journée, avec les trois thèmes Mémoire, Patrimoine et Culture vivante, a voulu poursuivre l'étude de cette importante tradition des peuples latino-américains et de la mission de l'Eglise. C'est la première fois que ces Journées se déroulent dans les régions missionnaires de la Bolivie. La région de la Chiquitania se caractérise par son effort pour maintenir vivante la culture héritée des missions jésuites, et pour restaurer et mettre en valeur le patrimoine des jésuites. Le souvenir des anciennes missions de la Compagnie parmi les Chiquitos et leur patrimoine sont encore vivants aujourd'hui : c'est un des exemples, à la fois peu nombreux et singuliers, qui soient préservés sur le continent. Ces Journées internationales aident à maintenir vivante la mémoire de l'impressionnante œuvre éducative, évangélisatrice et civilisatrice des Missions des jésuites parmi les différents peuples indigènes de l'Amérique latine, œuvre dont la destruction fut une catastrophe qui empêcha un développement intégral des peuples latino-américains et appauvrit le christianisme amérindien.

     

    ESPAGNE : Exposition sur les « Réductions du Paraguay »

    Le 28 juin dernier a été inaugurée dans le Sanctuaire de Xavier en Navarre l'exposition permanente Les Réductions jésuites du Paraguay : une aventure fascinante qui se poursuit dans le temps, qui évoque un des aspects les plus fascinants en effet de l'évangélisation des Amériques : l'expérience des Réductions jésuites. Il s'agit d'une vaste exposition de photos, de panneaux explicatifs et de trois belles maquettes des Réductions de San Ignacio Mini (1610, Argentine), de Santos Martires del Japon (1639, Argentine) et de Jesus de Tavarengué (1685, Paraguay). Il y a aussi des reproductions à grande échelle de quelques portails des Réductions. L'exposition, dirigée par le jésuite Enrique Climent, avait été organisée pour  les jeunes qui ont participé à Madrid aux JMJ avec le Pape en août de l'an dernier. Elle va désormais rester de façon permanente dans le Sanctuaire de Xavier, pour pouvoir être vue par les milliers de pèlerins qui visitent ce lieu. On ne pouvait pas choisir un meilleur endroit pour une exposition sur l'œuvre missionnaire de la Compagnie à un des moments les plus fascinants de son histoire. L'esprit missionnaire de la Compagnie eut son origine précisément en ce château qui vit naître le premier d'une longue liste de jésuites missionnaires : Saint François Xavier.  

     

    INDONESIE : Succès du film sur Mgr Soegijapranata

    Les Indonésiens ont envahi les salles de cinéma de tout le pays pour voir Soegija, le film sur la vie de Monseigneur Albertus Magnus Soegijapranata, SJ, le premier évêque catholique natif de l'Indonésie (cf. le Bulletin n°17 du 20 septembre 2011). Le film est produit par le Studio Audio Visual Puskat (SAV) des jésuites de Jogyakarta. Monseigneur Soegijapranata fut formé dès son jeune âge par les missionnaires jésuites hollandais à Muntilan (Java Central), de 1909 à 1019. Il devint catholique en 1910 et entra dans la Compagnie en 1920. Vingt ans plus tard, il devint le premier évêque indonésien. Un décret du Président l'a déclaré héros national trois jours après sa mort. Il est très connu parmi les fidèles pour sa célèbre phrase : « cent pour cent catholique, cent pour cent Indonésien ». Le réalisateur du film, Garin Nugroho, qui est musulman, a expliqué : « Soegija essaie d'approfondir des problèmes qui n'ont pas encore été affrontés de manière déterminée par nos gouvernants. La multiplicité des cultures est un de nos problèmes, et le film montre son importance dans notre situation actuelle ». Trois jésuites ont fait partie de l'équipe qui a produit le film : les Pères Y. Iswarahadi, Murti Hadi Wijayanto et Budi Subanar. « La réalisation de Soegija, dit le Père Iswarahadi, qui est directeur du SAV, est une réflexion sur nation, humanité et foi. Pour ce qui regarde la nation, nous voulons apprendre de Mgr Soegijapranata comment lutter pour le bien-être, la paix, l'unité et l'indépendance du pays. Pour l'humanité, nous voulons apprendre de lui comment travailler pour la dignité de ceux qui souffrent. Pour la foi, nous voulons apprendre à l'insérer plus profondément dans nos vies et dans la nation, et à ne pas la limiter à nos intérêts et à ceux de nos amis et de notre famille ».  

     

    ITALIE : Matteo Ricci à la télévision italienne

    Matteo Ricci est toujours d'actualité. Le 13 août, en effet, la première chaîne de la télévision italienne, Raiuno, a diffusé le documentaire Au cœur de la Chine : Matteo Ricci. Et le documentaire a été diffusé en Chine continentale autour de la même date par le réseau télévisuel CCTV. Le film, dirigé par Duilio Giammaria, a été réalisé par la RAI en collaboration avec le Ministère des Affaires étrangères, celui du Développement économique, et la Région des Marches. Il sera à nouveau programmé par la télévision à l'automne, dans la série Rai-Histoire. Cette production fait partie des nombreuses initiatives prises au cours des dernières années pour faire revivre la figure extraordinaire du missionnaire jésuite, qui fut le premier à établir un solide pont culturel entre Chine et Occident. Au cœur de la Chine parcourt les lieux en Italie, de Macerata à Rome, jusqu'à la première étape en Orient, Goa, puis au port de Macao, porte de la Chine. Etapes parcourues sur les traces de l'aventure et du voyage de Matteo Ricci, mais qui évoquent aussi les réalités de la Chine contemporaine. Autant d'histoires du passé et du présent pour réunir ce que les deux pays savaient et savent l'un de l'autre, pour décrire ce qu'ils ont acquis et échangé dans le passé et aujourd'hui.

     

    SLOVAQUIE : Réunion de la « Jungmann Society »

    Au grand séminaire de Nitra, en Slovaquie, s'est tenue la sixième rencontre bisannuelle de la Jungmann Society, le « réseau » de jésuites qui, enseignant dans les Facultés ou engagés dans un apostolat direct, sont spécialement impliqués dans l'étude et la promotion de la vie liturgique dans la Compagnie et dans ses ministères. L'initiative d'une telle rencontre fut prise à Rome en 2002, et s'est poursuivie depuis tous les deux ans : à Bangkok (Thaïlande), à Fortaleza (Brésil), à Montserrat (Espagne), à Tampa (Floride) et cette année à Nitra. 48 jésuites venant de 23 Provinces (et des cinq continents) ont participé à cette sixième rencontre, ainsi que 8 invités, de divers pays. Le thème central était Preaching the Word (« prêcher la Parole »), avec six conférences et des groupes de travail par langues. La question de la formation liturgique pendant les années de scolasticat a été reprise, ainsi que celle de la formation permanente. Une participation forte et intense a marqué les célébrations quotidiennes des Laudes et de l'Eucharistie. La prochaine rencontre aura lieu en 2014 au Mexique. On peut consulter le site de la Jungmann Society : www.jungmannsociety.org

     

    TIMOR ORIENTAL : Honoré pour être resté avec les opprimés

    Le Père jésuite portugais José Alves Martins était un des six religieux honorés par le Président nouvellement élu Taur Matan Ruak, à l'occasion du dixième anniversaire de la reconquête de l'indépendance de Timor Est. Le 22 mai dernier, le Président leur a conféré la Medalha de Mérito de Dom Marito da Costa Lopes, pour leur contribution lors de la lutte pour l'indépendance pendant les 24 années d'occupation indonésienne (1975-1999). Le Père Martins est missionnaire à  Timor Est depuis 38 ans, et il a pendant tout ce temps accompagné le peuple de Timor dans ses souffrances et ses luttes pendant l'invasion et l'occupation indonésiennes. Au cours des mois précédant l'invasion, la possibilité avait été offerte à beaucoup de séminaristes et de religieux de quitter le pays. Aux jésuites également, en septembre 1975, lorsque l'Indonésie commença à attaquer les frontières du pays. Le Père Martins avait exprimé à ses supérieurs son désir de partir, mais il ne se sentait pas en paix. Dans cette désolation, il demanda conseil à un compagnon plus âgé, le Père Bernard Gouin. Le Père Bernard lui dit : « Mais pourquoi veux-tu aller à Darwin (Australie) ? En des moments pareils et dans une situation comme celle-ci, les jésuites doivent être les derniers à partir ! ». Ecoutant ce conseil, le Père Martins se retira pour prier. Et  il trouva dans la prière la confirmation de sa vraie vocation, celle d'être missionnaire au milieu du  peuple en lutte. Il envoya alors une lettre à ses supérieurs, disant qu'il ne suivrait pas ses compagnons jésuites à Darwin. Il resta avec le peuple. Une décision qu'il n'a jamais regrettée.

     

    USA : Colloque international sur l'école secondaire jésuite

    Pour la première fois dans l'histoire, les responsables de l'éducation secondaire jésuite du monde entier ont été invités à un Colloque international sur l'éducation secondaire jésuite (ICJSE) en Boston. Pendant cinq jours, du 29 juillet au 2 août, plus de 300 responsables d'autant d'écoles ont échangé leurs idées et examiné leur mission et leur identité comme jésuites.  Leur attention s'est portée spécialement sur deux objectifs : 1) la formation d'un réseau mondial pour répondre ensemble aux défis que la dernière CG et le Père Général lui-même nous ont demandé d'affronter, notamment celui de devenir un réseau apostolique plus efficace ; 2) une réflexion ensemble sur notre identité et notre mission comme jésuites aujourd'hui, pour que grâce à une vision commune nous puissions être plus efficaces et plus créatifs dans notre travail à nos frontières apostoliques. Le Colloque a été accueilli par la Boston College High School, les travaux se déroulant au Boston College. A la fin, une « déclaration d'intentions » (vision statement) a été adoptée à l'unanimité. On peut la consulter sur http://www.icjse.org