English   Español   Français


If you wish to receive regularly the news from the Jesuit Curia, send an email with the subject "Subscribe"


Newslink


  • Versione Italiana
  • Archive of newsletters before March 2009
  • Headlines from the Social Apostolate


  • Jesuit news online


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XVI, No. 2 6 février 2012

    Le Père Général

     

    Visite au Vietnam. A l'occasion de son voyage en Australie, pour participer à l'Assemblée de la JCAP, la Conférence des Supérieurs majeurs d'Asie-Pacifique (cf. le Bulletin du 17 janvier), le Père Général a fait un bref séjour au Vietnam pour rencontrer les jésuites de cette jeune Province, qui est en croissance rapide après beaucoup de souffrances. Trois jours qui ont été un grand encouragement, remplis de rencontres : avec les scolastiques, les frères, les novices, les candidats à la Compagnie, les consulteurs de Province et le recteur du scolasticat, les malades et les anciens de l'infirmerie, etc.. Le Père Daniel Huang, Assistant pour l'Asie-Pacifique, qui accompagnait le Père Général pendant ce voyage, écrit : « Le Père Général a eu un dialogue fructueux avec les jeunes en formation de la Province vietnamienne. Il les a fortement encouragés à servir non seulement le Vietnam mais la mission universelle de la Compagnie et les a exhortés à approfondir l'esprit de Saint Ignace dans leur vie (...). Sur les 160 membres environ de la Province, plus de 100 sont en formation ».  Un moment important a été la célébration eucharistique avec tous les jésuites qui ont pu venir, suivie d'une rencontre fraternelle. Comme toujours lors de voyages de ce genre, il y a eu aussi une rencontre et une Eucharistie avec les collaborateurs et les amis de la Compagnie. La visite au cardinal archevêque de Ho Chi Minh Ville, Jean-Baptiste Pham Minh Man, un bon ami de la Compagnie, a été elle aussi cordiale et fraternelle. La visite du Père Général coïncidait avec le Têt, célébration du Nouvel An lunaire, qui est la fête la plus importante au Vietnam.

     


    A la Curie

     

    JRS : Plan stratégique 2012-2015. Le Père Général a récemment approuvé le Plan Stratégique 2012-2015 du Service jésuite des Réfugiés. Ce Plan est le résultat d'une réflexion approfondie des directeurs régionaux avec les membres du conseil administratif et le personnel du Bureau International. Le document offre une série de stratégies qui inspireront et stimuleront les dix régions du JRS : elles se serviront de ce Plan pour développer leurs propres plans stratégiques régionaux et leurs plans d'action annuels.  Le Plan, qui découle de la mission d'accompagner et de servir les réfugiés et les personnes déplacées de force et de défendre leurs droits, met en évidence l'identité du JRS comme organisation catholique et œuvre de la Compagnie. S'inspirant de ses valeurs profondes, le JRS a décidé de poursuivre pendant les quatre prochaines années les objectifs suivants : 1. La compassion pour qui est aux marges de la société ; 2. Enracinés dans la foi et actifs pour la justice ; 3. Eveiller l'espérance à travers l'éducation ; 4. Un JRS plus fort et uni, s'appuyant sur la subsidiarité et la participation. Le Père Général, dans la Préface, a décrit le Plan Stratégique comme un document créatif, stimulant et exigeant qui demandera dévouement et impliquera des risques notables. Il a aussi exprimé sa joie parce que, dans ce document « plein de la ferveur chrétienne et de la vision ignatienne....., nous voyons encore une fois la foi, la justice et la collaboration unies dans une seule vision unitaire ».  On peut trouver le texte complet sur le site du JRS : www.jrs.net

     


    Nominations

     

    Le Père Général a nommé :

     

    - P. Fratern Masawe Conseiller Général et Assistant Régional pour l'Afrique (AFR) pour succéder au P. Jean Roger Ndombi. Après avoir été Provincial de l'Afrique de l'Est et Président du JESAM, le P. Massawe est maintenant en année sabbatique. Le changement se fera en septembre prochain. P. Fratern est né en 1956, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1978 et a été ordonné prêtre en 1987.

     


    Dans les Provinces

     

    CAMBODGE : Continuer à servir les plus pauvres parmi les pauvres

    Banteay Prieb, le centre de formation créé par le JRS au Cambodge pour les Cambodgiens mutilés par suite de la guerre ou à cause des mines, a récemment célébré son 20ème anniversaire, et reste fidèle à sa mission de servir les plus pauvres parmi les pauvres. Le Centre de la Colombe (comme on l'appelle à cause de la colombe de ses armoiries) se trouve dans une ancienne prison, camp d'extermination des Khmers Rouges, qui est aujourd'hui transformé en lieu de paix, de justice et de réconciliation.  Au début, ses hôtes étaient d'anciens soldats handicapés des quatre groupes d'opposition qui se sont retrouvés ensemble à Banteay Prieb. Après la rage et la peur initiales, la réalité de leur commune condition d'handicapés les a lentement conduits sur le chemin de la réconciliation. Maintenant que le Cambodge a retrouvé la paix et que les victimes de la guerre sont moins nombreuses, le centre s'occupe principalement des personnes handicapées par suite d'accidents ou de la poliomyélite. Le Centre regarde ces derniers comme des victimes indirectes de la guerre, dans la mesure où ils ont contracté la maladie lorsqu'ils étaient petits et n'ont pas été vaccinés à cause des longues années de guerre civile. Tout à Banteay Prieb est en fonction de la paix à réaliser : la paix personnelle, familiale, communautaire et nationale ; et les mots khmers inscrits entre les ailes de la colombe signifient : « tout pour la paix ». Informations supplémentaires sur www.banteayprieb.org

     

    CHINE : Honneur au disciple de Matteo Ricci

    Monseigneur Aloysius Jin Luxian, évêque de Shanghai, a envoyé, à l'occasion du Nouvel An chinois de l'année du Dragon (23 janvier), une lettre pastorale intitulée : Xu Guangqi : un homme pour toutes les saisons. Il y invite les fidèles à suivre l'exemple de Paul Xu Guangqi, premier catholique de la ville, dont le diocèse promeut la cause de béatification. L'éminent prélat jésuite de 95 ans se décrit comme un « vieux fan » de Xu (1562-1633) et exhorte les catholiques à respecter, à commémorer et à faire connaître cet homme sage à l'occasion du 450ème anniversaire de sa naissance, qui survient justement en 2012. Xu, savant et fonctionnaire impérial qui collabora avec le P. Matteo Ricci (1552-1610), était d'un caractère ouvert et doux, « mais pas pour autant disposé à des compromis sur sa foi ni moins déterminé pour l'évangélisation. Pendant les premières années difficiles de l'Eglise en Chine, Xu a insisté pour qu'on suive fidèlement le principe du Père Ricci, de respecter la culture chinoise et de garder une attitude prudente pour protéger la communauté catholique ». En même temps, poursuit l'évêque, « il était engagé sans compter dans un effort pour expliquer la foi catholique à l'empereur, se présentant comme modèle de bon catholique et de loyal sujet ». Selon Mgr Jin, le quartier de Xujiahui à Shanghai, qui s'est développé autour du cimetière où Xu fut enterré, est devenu le lieu où la culture chinoise moderne s'est développée et diffusée.

     

    COTE d'IVOIRE : Hillary Clinton visite le CERAP

    A l'occasion d'un voyage en Côte d'Ivoire le 17 janvier dernier, la Secrétaire d'Etat américaine, Hillary Rodham Clinton, a rendu visite au CERAP, le centre de recherche et d'action pour la paix que la Compagnie dirige à Abidjan. La Secrétaire d'Etat a déclaré entre autres dans son discours : « Nous savons combien il est difficile de surmonter les différences et de travailler  pour la réconciliation... Votre pays et tous les Ivoiriens peuvent surmonter les différences qui ont empêché pendant trop longtemps le progrès de votre nation. Nos différences politiques, ethniques ou religieuses ne sont pas aussi importantes que notre commune humanité... Chacun contribue pour sa part à décider si l'avenir sera pacifique ou non. Chaque personne, qu'elle soit président du pays, ministre ou imam, jeune homme ou jeune femme, peut décider de continuer à haïr ou commencer à vivre et à travailler ensemble ». Dans la suite de son discours, elle a cité expressément l'œuvre accomplie par le CERAP par son programme Search for Common Ground, déclarant : « C'est notre espoir et notre prière que le travail qui se fait ici contribuera à construire une nouvelle Côte d'Ivoire, forte, pacifique et prospère, pour ses jeunes et pour les enfants à venir ». Né en 2002 de la reconversion de l'INADES, Institut africain pour le développement économique et social, que la Compagnie avait fondé en 1962, le CERAP a été reconnu officiellement en 2005 comme institution privée d'enseignement supérieur. Divisé en quatre départements, il vise à former des étudiants ayant la vocation d'exercer des responsabilités en Afrique Occidentale, dans le cadre d'organismes privés et publics, nationaux et internationaux.

     

    INDE : Agression contre un collège jésuite

    Ne pas avoir hissé le drapeau national le jour de la fête de la République (26 janvier) est la raison avancée par un groupe d'extrémistes hindous pour justifier leur attaque contre le collège Saint-Joseph d'Anekal, une ville à 40 km au sud de Bangalore, dans l'état de Karnataka.  Les extrémistes s'en sont pris au collège sous les yeux de la police qui n'est pas intervenue.  La foule devenant menaçante la police prit sous sa protection le directeur, le père Melwin Mendonça, le gardant neuf heures dans leur bureau, avec l'espoir que l'atmosphère se calme.  Des étudiants et enseignants qui tentaient de le protéger ont été malmenés. Les jésuites travaillent à Anekal depuis 40 ans et depuis 2010 ils ont ouvert le collège universitaire avec une politique d'ouverture plus grande aux classes sociales défavorisées.  220 des 378 étudiants qui fréquentent l'institut sont des dalits et 60 d'entre eux sont aborigènes. D'après le père Mendonça la vraie raison de cette attaque n'a rien à voir avec le drapeau, qui d'ailleurs était  visible à l'intérieur du campus, mais bien avec l'orientation prise par l'institut qui offre des possibilités d'éducation aux défavorisés. En une année l'institut a reçu par huit fois la visite d'extrémistes hindous cherchant à le faire fermer, menaces dont les jésuites n'ont pas tenu compte. En fait durant ces dernières années, à Anekal, il y eut plusieurs attaques contre les chrétiens. En 1999 il y eut une attaque plus grave d'un groupe d'étudiants de Saint-Joseph par des extrémistes, suivi peu après d'un incident durant lequel un scolastique jésuite fut poignardé. En 2011 il y eut plus de mille attaques contre des personnes et institutions chrétiennes au Karnataka.   

     

    ITALIE : Fe y Alegria a dix ans

    Le mouvement Fe y alegria (Foi et Joie) a été fondé à Caracas (Venezuela) par le Père jésuite José Maria Vélaz, pour offrir une formation aux citoyens socialement plus défavorisés. Il s'est rapidement répandu dans toute l'Amérique latine où il est actuellement présent dans 17  pays, puis en Afrique et en Europe où il joue un rôle important auprès des populations immigrées. Face aux changements sociaux dus à la forte immigration et désireuses d'offrir aux immigrés venant de l'Equateur la possibilité de recevoir une éducation, les sœurs Pilar et Narcisa Soria ont mis en route, en lien avec les jésuites et avec l'accord du Père Kolvenbach, tout un travail d'organisation qui a permis d'inaugurer le 16 septembre 2001 à Rome, la première implantation de Fe y Alegria, qui fut suivie par celles de Milan et de Gênes. Au cours de ces années, environ 1500 étudiants, dont beaucoup ont obtenu le diplôme, ont étudié dans ces institutions. Et cela grâce à la collaboration entre les communautés jésuites et d'autres communautés religieuses, les enseignants équatoriens et latino-américains et le groupe des étudiants, qui permettent à ce rêve de continuer à se réaliser et à grandir. Fe y Alegria offre en outre dans les prisons un programme de formation aux détenus équatoriens, dans le but d'élaborer avec eux un parcours de réinsertion sociale. Divers autres services socio-éducatifs et sportifs sont aussi proposés, qui visent à soutenir le développement culturel de l'être humain, l'égalité des droits entre les personnes et le dialogue interculturel.

     

    NEPAL : Ordination d'un prêtre népalais

    Un  prêtre jésuite d'ethnie népalaise a été ordonné dans la paroisse la plus pauvre du pays. Il s'agit du Père Samuel Simick, de 32 ans, qui a été ordonné le 31 décembre dernier par le Vicaire apostolique du Népal, Monseigneur Anthony Sharma, jésuite, dans la paroisse de Maheshpur, à 600 kilomètres à l'est de Katmandou. Il s'ajoute aux trois autres prêtres, un diocésain et deux jésuites, qui ont été ordonnés aussi par Mgr Sharma l'année dernière. La cérémonie, concélébrée par deux douzaines de prêtres, a eu lieu à Maheshpur, à la Moran Memorial School, perdue au milieu des plantations de thé. La famille et les amis du nouveau prêtres sont venus de l'Inde pour l'occasion, et plus de 500 catholiques népalais ont participé à la cérémonie, en dépit d'une série de grèves des transports qui ont frappé le pays pendant ces jours-là.  L'ordination du Père Simick, originaire du nord du Bengale Occidental, élève à 68 le nombre des prêtres travaillant au Népal, huit d'entre eux ayant été ordonnés par Mgr Sharma depuis qu'il est devenu Vicaire apostolique en 2007.

     

    SUD SOUDAN : Débuts incertains du nouvel Etat

    L'année dernière, Noël avait été célébré dans l'euphorie et l'espoir, avant le référendum pour l'indépendance du Sud Soudan fixé pour le 9 janvier. Après le vote quasi unanimement favorable, et le Sud se séparant et devenant indépendant du Nord le 9 juillet, l'émotion continue, même s'il est clair que la construction d'une nation exige beaucoup de dévouement et d'efforts. Et la nouvelle année apporte avec elle beaucoup d'inquiétudes : les irréductibles du Nord continuent à s'opposer à l'indépendance du Sud et provoquent des conflits dans beaucoup de régions frontalières. Parmi les motifs figurent évidemment le pétrole et la répartition des ressources, mais le régime islamique n'accepte pas de perdre le contrôle de la nombreuse communauté chrétienne et des ethnies du sud. Le « Printemps arabe » est vivant dans toute l'Afrique... ; les dictateurs et leurs partisans sont réticents à lâcher le pouvoir. La pression internationale est d'importance fondamentale si nous voulons éviter un retour à la guerre ouverte. Tel est le contexte actuel du Sud Soudan. « Un point positif, écrit le Père Mike Schultheis, SJ, est que nous en sommes à la quatrième année de l'Université catholique du Sud Soudan, avec plus de 500 étudiants. Le 12 mai est la date fixée pour la remise des diplômes aux premiers étudiants. A Juba, il y a environ 400 étudiants à la Faculté des Beaux Arts et Sciences sociales ; à Wau, à 350 kilomètres au Nord-Ouest, 120 étudiants sont inscrits à la Faculté des Sciences agricoles et environnementales. L'enfant est né et continue à grandir, même si ses pas semblent souvent incertains et chancelants ».

     

    TIMOR EST : Production audiovisuelle

    La mission de la Casa de Produçao Audiovisual (CPA) est de partager l'espérance en racontant. Cette première maison de production audiovisuelle sans but lucratif à Timor Est, produisant des histoires stimulantes et populaires en audiovisuel, a ouvert la voie au développement de produits audiovisuels de qualité dans le pays. CPA est largement reconnue et soutenue, aussi bien par la population de Timor Est que par des partenaires, gouvernementaux ou autres, tant dans le pays qu'à l'étranger. Ses programmes s'adressent aux gens ordinaires, en particulier aux jeunes. Le team comprend 15 personnes enthousiastes et créatives, dont chacune a son rôle dans la production, la mise en scène, la vidéographie, l'animation, l'édition, le travail graphique. L'organisation a besoin d'une direction créative et fiable, pour pouvoir inspirer et nourrir continuellement les compétences et les énergies de l'équipe. La société de Timor est fragile, sortant d'un conflit, d'un passé de violence, avec tous les défis que cela implique. CPA joue un rôle important en  faisant connaître et en cultivant les compétences culturelles et musicales du pays et en soulignant l'aspiration des gens à un avenir de paix. La Casa de Produçao Audiovisual a été fondée par la Fundaçao Companhia de Jesus em Timor Leste en 2002. Les jésuites n'exercent pas un grand contrôle éditorial sur la CPA mais ils lui demandent d'être fidèle à sa mission, attentive à la qualité, et de jouer un rôle dans la formation des jeunes.