The Jesuit Curia in Rome

Welcome

English   Español   Français


Nouvelles - liens


  • Versione Italiana
  • Archive des bulletins prècedents
  • Headlines de l'apostolat social


  • Pages web des Conférences Régionales


  • Jesuits USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Mirada Global online review

    politics, economy, culture and religion from a Latin American perspective. More »


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • Imprimer ce numéro
    Archive des bulletins aprés mars 2009


    Vol. XIX, No. 05 23 mars 2015

    A LA CURIE

     

    Petar Barbaric - Un serviteur de Dieu

    Le 18 mars 2015, le Pape François a signé le décret qui reconnaît les vertus héroïques du serviteur de Dieu Petar Barbaric, novice de la Compagnie de Jésus.  Petar naquît en 1874 à Šiljevišta, en Bosnie-Herzégovine, mais il était d'origine croate. A l'âge de quinze ans il entra au petit séminaire de Travnik, géré par les jésuites. Ici, Petar se montra un excellent étudiant, bien aimé par ses compagnons qu'il stimula à la perfection, en particulier dans le contexte de la Congrégation mariale, dont il fut le préfet pendant plusieurs années. En 1896 un mauvais rhume dégénéra en tuberculose.  Désireux depuis longtemps de devenir un jésuite, il obtint la permission d'entrer dans la Compagnie et deux jours avant de mourir il prononça les premiers vœux.  Il décéda le Jeudi Saint, 15 avril 1897. Son culte, bien que les communistes aient tout fait pour le supprimer, a survécu pendant plus d'un siècle, non seulement parmi les catholiques mais aussi parmi les orthodoxes et même les musulmans de la région.


    Le JRS a 35 ans

    En 1980, un afflux de réfugiés faisait les titres des journaux dans le monde entier. Des Vietnamiens fuyaient leur pays sur n'importe quel objet flottant, et des images de ces « boat people » se gravaient dans les cœurs de beaucoup de gens. Le Père Pedro Arrupe, alors Supérieur Général de la Compagnie, en faisait partie. Il incita les jésuites autour du monde à répondre à la crise, et ce fut la naissance du JRS (Service jésuite des réfugiés). La devise de l'organisation -accompagner, servir et défendre- différencie le JRS d'autres organismes au service des réfugiés, et continue à déterminer sa réponse aux autres afflux de réfugiés à travers le monde. Alors que le JRS célèbre son 35ème anniversaire, il se prépare à accueillir un nouveau directeur international dans ses locaux de Rome.

     

    NOMINATIONS

     

    Le Père Général a nommé:

     

    - Le P. Mario López Barrio (MEX) nouveau recteur du Collège Saint Robert Bellarmin à Rome. Né en Chihuahua, Mexique, en 1943, le P. López Barrio est entré dans la Compagnie de Jésus en 1961 et a été ordonné prêtre en 1973. Après ses études à l'Institut biblique pontifical, le P. López Barrio a enseigné au Mexique et, récemment, à l'Université Grégorienne. Outre avoir développé l'activité pastorale, il a travaillé comme formateur et provincial.  Il remplacera le P. Michael Paul Gallagher le prochain 20 mai 2015.

     

    Le Pape François a nommé:

     

    - Le P. Alojzij Cvikl, (SVN) archevêque de Maribor, Slovénie. Né en 1955, le P. Cvikl est entré dans la Compagnie de Jésus en 1974 et a été ordonné prêtre en 1983.

     

    - Les PP. François-Xavier Dumortier (GAL) et Georges Ruyssen (BSE) consulteurs du Secrétariat général du Synode des évêques.

     

    DANS LES PROVINCES

     

    ASIE-PACIFIQUE : JCAP : Pour renforcer la collaboration
    La Conférence des Provinciaux d'Asie-Pacifique (JCAP) met au point pour les jésuites de la Conférence un protocole de coordination proposant les étapes à suivre lorsqu'on fait face à des désastres affectant la vie des personnes et des communautés dans cette partie du monde. Les réponses à des catastrophes supposent naturellement une collaboration, unissant les efforts locaux et orientant les importants soutiens internationaux. C'est ce qui se passe avec d'autres organisations, et on apprend beaucoup de l'expérience des jésuites sur le terrain. L'effort consiste aussi à trouver comment collaborer entre phases du processus de réduction des risques et de gestion des catastrophes (DRRM), qui demandent un haut niveau de coordination, au-delà des secours apportés. Il se fait dans beaucoup d'institutions jésuites un excellent travail en DRRM, mais disposer d'un protocole de coordination permet d'avoir accès à un plus grand potentiel et de le développer : on atteint davantage de gens, les réseaux s'élargissent, l'impact est accru, et la réponse va plus profond. Un protocole de coordination offre un système de prise de décision et d'action qui indique les procédures et les opérations à suivre dans une situation donnée.


    CHICAGO-DETROIT : Retraites spirituelles pour les sans-toit
    Tout a commencé à Chicago en 1998, lorsque le Provincial du Père Bill Creed lui demanda de trouver comment rendre les Exercices spirituels accessibles aux personnes démunies. Avec Ed Shurna, directeur de la Coalition de Chicago pour les sans domicile, le P. Creed mit au point une méthode pour offrir des retraites ignatiennes aux hommes et aux femmes sans domicile fixe ou sortant d'une addiction. Aujourd'hui, l'Ignatian Spirituality Project (ISP) est un réseau national de programmes de retraites dans 26 villes des Etats-Unis et du Canada. Avec le soutien de l'équipe de  l'ISP basée à Chicago, et la formation continue qu'elle offre, des volontaires se consacrent dans chaque ville à proposer les retraites. Voir http://www.jesuits-chgdet.org


    GRANDE-BRETAGNE : Le 400ème anniversaire de St John Ogilvie
    Les célébrations marquant le 400ème anniversaire du martyre de St John Ogilvie ont débuté le samedi 7 mars dernier avec des Vêpres solennelles à l'église St Aloysius de Glasgow. 82 élèves des 5 collèges jésuites ont exécuté les Vesperae solennes de Dominica (K321) de Mozart, accompagnés par un orchestre professionnel, sous la direction de Keith Roberts, directeur de la musique chorale au Collège St Aloysius de Glasgow. Le jour suivant,  le Père Dermot Preston, Provincial britannique, a prêché lors de la messe paroissiale à Glasgow. Il a invité ses auditeurs, dans son homélie, à ne pas vivre comme des somnambules mais à se laisser inspirer par le sacrifice d'hommes comme Saint John Ogilvie. Quand il fut pendu à Glasgow Cross le 10 mars 1615, le chapelet qu'il tenait tomba sur un marchand hongrois calviniste, John Eckersdoff, qui visitait la ville. Cette expérience conduisit à sa conversion, et le P. Preston ajouta dans son homélie que nous avons besoin d'être ouverts à de telles expériences. En plus de l'arrangement musical de la messe, dédié à St Louis de Gonzague, la musique pendant la messe incluait un Ave verum récemment commandé au compositeur écossais bien connu James MacMillan CBE, qui intervint ensuite et parla du besoin de musique de bonne qualité dans la liturgie catholique.


    GUYANA : Initiatives jésuites en Amazonie
    Les jésuites de Guyana se joignent à tous ceux qui travaillent dans l'immense forêt amazonienne pour protéger de la destruction ce qui est le plus grand éco-système du monde et ses habitants. En janvier, les jésuites qui vivent dans cette région ont lancé à Manaus, au Brésil, le Projet Pan-amazonien. Et au début de mars, un nouveau réseau international s'est rassemblé à Rome : le Réseau ecclésial pan-amazonien (REPAM). Constitué l'an dernier au Brésil, ce réseau réunit des évêques dont le diocèse inclut des régions amazoniennes, des prêtres, des missionnaires travaillant dans la jungle amazonienne, des représentants nationaux de Caritas et des laïcs appartenant à divers groupes d'Eglise. Le Projet Pan-amazonien est une initiative de la Conférence des Provinciaux d'Amérique latine (CPAL). A leur réunion de janvier, des représentants de sept des neuf pays où des jésuites sont présents (il n'y en a pas en Suriname ni en Guyane française) ont entendu des experts en divers domaines parler des dangers auxquels est exposée la région. Parmi les jésuites présents à la récente rencontre de Rome se trouvaient Paul Martin, supérieur régional de Guyana (une Région de la Province britannique) et Jim Conway, coordinateur de l'apostolat en Guyana intérieure ; et l'avocat de Jesuit Missions, Julian Filochowski, assistait aussi à cette conférence.


    PROCHE-ORIENT : Prier avec les réfugiés
    En cette époque d'extrêmisme croissant, les gens vont à la dérive. Epuisés par la guerre et dominés par la peur, ils ont beaucoup de mal à garder espoir. Le spectre de la violence et de la terreur s'est introduit dans toutes nos maisons ; il faut faire un énorme effort pour ne pas céder au désespoir. Janvier et février ont frappé de manière tragique les vies de millions de personnes au Moyen Orient. La violence s'est accrue en Syrie et en Irak. Les conditions de vie au Liban, en Jordanie et en Turquie sont devenues plus difficiles pour les réfugiés et pour les communautés qui les accueillent. Le flot de mauvaises nouvelles ne s'arrête jamais. Le  froid rigoureux de l'hiver a mis à l'épreuve la capacité des gens de résister aux éléments et à la guerre. Et les perspectives de paix semblent s'éloigner davantage.    

     

    Our online pharmacy offers not only of interest to deliver the medication at home how to buy viagra resource attractiveness and price of drugs other allies make work easier. For each item we realized there is the necessary documentation homepage buy cialis pills online we have several years provide quality delivery of hundreds of thousands of orders. Use measures of online as first-line therapy tadalafil with cialis online all of this is our online pharmacy your health grounds.