English   Español   Français  


Pour recevoir ce bulletin avec regularité, merci d’envoyer un e-mail avec le sujet "Subscribe"


Nouvelles - liens


  • Versione Italiana
  • Archive des bulletins prècedents
  • Headlines de l'apostolat social


  • Pages web des Conférences Régionales


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Mirada Global online review

    politics, economy, culture and religion from a Latin American perspective. More »


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XIV, N. 17 14 septembre 2010

    Le Père Général

    Les lettres annuelles. Dans sa lettre du 7 septembre adressée aux Supérieurs Majeurs, le Père Général reprend l'ensemble des lettres annuelles qui lui furent adressées ex-officio en janvier 2010.  En novembre dernier le Père Général avait sollicité des informations et réactions au sujet de : la promotion des vocations, et la collaboration avec les autres.

     

    En ce qui concerne la promotion des vocations  il réagit : «Les lettres que j'ai reçues font état d'évolutions positives dans la Compagnie pour la promotion des vocations. Peut-être le fait le plus important est-il que, en de nombreuses provinces et régions, il se trouve un jésuite affecté à plein temps comme promoteur des vocations, ainsi que des équipes, souvent composées de jeunes jésuites, de laïcs et d'autres religieux qui travaillent ensemble pour rencontrer et accompagner des jeunes dans leur recherche de la volonté de Dieu pour eux. Des maisons de candidature, ainsi que des programmes, ont été établis en plus grand nombre. De nouveaux documents ont été préparés et les ressources de l'Internet sont exploitées de façon plus inventive. En plusieurs endroits, la promotion des vocations passe par une insertion plus profonde dans la vie d'une Eglise locale et une collaboration plus large avec d'autres, religieux et laïcs par exemple. En outre, nos communautés donnent plus de place à la prière pour les vocations ». Il souligne ensuite que ces initiatives semblent fructueuses. Et il continue : «Confrontés à la croissance ou à la diminution de notre nombre, je crois que nous sommes appelés à tenir ensemble deux attitudes. D'une part, nous devons rester confiants et en paix, sachant que c'est le Maître de la moisson qui appelle les ouvriers de la manière qu'il veut et garde l'avenir de la Compagnie entre ses mains. D'autre part, et en même temps, nous devons nous livrer nous-mêmes plus complètement à cet important ministère qui nous permet d'être les instruments du Roi Eternel, de sorte que son appel puisse être lancé au monde entier et à chacun en particulier, puis entendu et accueilli avec joie et générosité (cf. Exercices Spirituels n° 95)». Le P. Nicolás indique ensuite «quelques défis et appels à agir, susceptibles de nous aider à mieux promouvoir les vocations».

     

    Pour ce qui est de la collaboration avec les autres, le Père Général écrit : «Les lettres reçues cette année font état de nombreuses évolutions encourageantes dans le domaine de la collaboration avec autrui. Plusieurs provinces et régions rapportent l'amélioration des relations avec nos collaborateurs ; elles constatent un accord large et serein pour considérer qu'une telle collaboration est de grande valeur  pour nous-mêmes et pour le renouveau de l'Eglise appelé par Vatican II, et non une mesure pour pallier la diminution de notre nombre (...).Je pense qu'il est essentiel que chaque jésuite comprenne et admette que la collaboration n'est pas une évolution passagère ou récente. Un regard objectif sur notre histoire montre qu'elle n'est pas une nouveauté. Du temps de notre père Ignace, tous les projets que les Jésuites ont pu mener à bien se sont appuyés sur de nombreux dévouements et concours généreux et désintéressés». Poursuivant le même propos, le Père Général signaler quelques points particuliers et quelques réflexions qui pourraient être utiles.

    En guise de conclusion, le Père Général informe que la prochaine Congrégation des Procureurs, qui sera bientôt convoquée, se tiendra en Afrique, en juillet 2012: ce sera donc la première Congrégation qui se rassemblera hors de l'Europe.

     

    Année Sacerdotale. Au terme de l'Année Sacerdotale, conclue le 18 juin par Benoît XVI, le Père Général a écrit une lettre à toute la Compagnie (9 septembre). Après avoir rappelé l'exhortation faite en juin 2009 «à prendre le temps de la prière, de la réflexion et de l'échange » pour examiner le sacerdoce dans la Compagnie de Jésus» (...) avec le but «de susciter plus profondément parmi les jésuites la compréhension et l'estime d'un aspect essentiel de notre charisme en tant que communauté religieuse sacerdotale», le P. Nicolás rappelle brièvement les initiatives prises par les Provinces et des Régions et en remercie ceux qui en furent les instigateurs et guides. Il continue : «A partir des réponses qui me furent envoyées, il est clair que l'expérience du sacerdoce dans la Compagnie de Jésus, telle qu'elle est vécue, ne peut se résumer à une formule théologique unique. Ceci n'a rien de surprenant puisque nous exerçons notre ministère de prêtre dans des cultures et des situations très variées qui, naturellement, influencent nos manières de voir et de penser. Mais il en fut toujours ainsi dans la Compagnie. Du fait que l'Eglise nous a envoyés et continue de nous envoyer aux frontières, le sacerdoce dans la Compagnie a toujours été exercé selon des voies diverses, correspondant au large éventail de missions que l'Eglise a confiées à la Compagnie». Il ajoute : «Bien qu'il n'y ait pas une manière unique de vivre le sacerdoce dans la Compagnie, des composantes communes nous unissent, nous jésuites, et celles-ci peuvent être considérées comme un style distinctif dans la manière de vivre le sacerdoce». Se référant à Saint Ignace et aux premiers compagnons il se penche alors sur notre manière de vivre le sacerdoce aujourd'hui et fait allusion aux péchés des prêtres que le Pape a évoqués dans son discours de conclusion de l'Année Sacerdotale. Le besoin de purification est tout autant nécessaire à l'intérieur de la Compagnie et requiert de « susciter guérison et réconciliation dans les situations où nous sommes impliqués ». En conclusion le Père Général se tourne à nouveau vers les pères fondateurs : «Saint Ignace et les premiers compagnons ont intensément désiré être consacrés à Dieu, se remettre totalement entre ses mains afin de pouvoir devenir ses instruments. Profondément conscients de leurs faiblesses, ils expérimentaient, d'autant plus fortement, qu'ils étaient appelés par le Seigneur Eternel de toutes choses à être ses compagnons dans la mission».

     


    A la Curie

    Du 6 au 8 septembre, le Père Général s'est réuni durant trois jours avec les conseillers qu'il a nommés récemment pour les relations œcuméniques et interreligieuses. L'évolution actuelle des relations de l'Eglise catholique avec les autres communautés chrétiennes, d'une part, et avec le Judaïsme, l'Islam, le Bouddhisme, l'Hindouisme et les religions indigènes, d'autre part, a fait l'objet des discussions. L'attention s'est portée principalement sur la manière dont la Compagnie doit contribuer ou participer aux échanges qu'impliquent ces relations. Le groupe, en compagnie du Père Général, a eu aussi deux rencontres fructueuses, l'une avec le Conseil Pontifical pour l'Unité des chrétiens, l'autre avec le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Les conseillers poursuivront leurs missions respectives en Asie, en Afrique, en Europe et dans les deux Amériques, tout en se tenant mutuellement informés des éléments nouveaux survenant dans leurs champs spécifiques. Il se réuniront avec le Père Général une fois par an et, dans l'intervalle, ils le tiendront au courant des questions d'importance posées à la Compagnie dans ses relations avec les communautés religieuses de leur ressort.

     


    Nouveau sur SJWEB

    Un Podcast avec le P. Mpay Kemboly, un jésuite de la Province d'Afrique Centrale. Il donne des cours de Pensée Africaine et de Philosophie Ancienne à notre Institut de Kimwenza (Congo) et a été invité par le P. Général à la première rencontre des conseillers pour le dialogue interreligieux et l'œcuménisme, comme consulteur pour les religions traditionnelles Africaines. Cliquez sur "Jesuit Voices".