English   Español   Français  


Pour recevoir ce bulletin avec regularité, merci d’envoyer un e-mail avec le sujet "Subscribe"


Nouvelles - liens


  • Versione Italiana
  • Archive des bulletins prècedents
  • Headlines de l'apostolat social


  • Pages web des Conférences Régionales


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Mirada Global online review

    politics, economy, culture and religion from a Latin American perspective. More »


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XIV, N. 13 21 juin 2010

    A la Curie

    « Tempo forte ». Le Père Général, accompagné de son conseil, a passé hors de Rome les journées du 6 au 10 juin, pour quatre jours intensifs de consultation, de prière et de réflexion sur divers thèmes du gouvernement de la Compagnie. Le thème principal a été la relecture et la synthèse des lettres de charge de cette année. De ce fait, la plus grande partie du temps a été consacrée à réfléchir sur la collaboration avec les laïcs et sur la pastorale des vocations aujourd'hui dans la Compagnie. D'autres thèmes ont complété l'agenda chargé de ces journées : la formation à la spiritualité ignatienne et l'évaluation du travail de la consulte pendant l'année en cours. « Sortir, pour une fois, de la Curie comme Conseil général et nous réunir au contact de la nature a rendu la rencontre, a dit le Père Echarte, secrétaire de la Compagnie, intense mais nullement fatigante. Ce « temps fort » de juin a correspondu pleinement à ce que la tradition de la Curie attribue à ces journées spéciales de consulte : un temps de prière, de réflexion et de discernement, qui aide de façon spéciale le Père Général dans son gouvernement ».

     

    « Task force » sur l'Ecologie. Du 5 au 10 juillet se tiendra à Rome, à la Curie généralice, la première réunion de la task force sur l'écologie (cf. Bulletin n°7 du 12 avril 2010). La rencontre se déroulera en trois parties : dans la première, on procèdera à un examen de la réponse des jésuites aux défis écologiques à travers le monde, ainsi qu'à une réflexion sur les divers documents publiés par la Compagnie sur la question au cours des dix dernières années. Dans la seconde partie, interviendront quelques représentants des ordres religieux présents à Rome et Jacques Blamont, scientifique de renommée mondiale. Et la troisième partie sera consacrée à un discernement sur l'engagement des jésuites pour l'avenir et sur le genre de recommandations pratiques à proposer au Père Général.

     


    Nominations

    Le Père Général a nommé :

     

    - Le Père Francisco José Ruiz Pérez, actuel Provincial de Bétique, Provincial d'Espagne, en remplacement du P. Elias Royon. Le P. Francisco José est né en 1961, est entré dans la Compagnie en 1981 et a été ordonné prêtre en 1994.

     

    - Le Père Jose Changanacherry, Provincial de la Province du Gujarat (Inde). Le Père Jose est né en 1938, est entré dans la Compagnie en 1957 et a été ordonné prêtre en 1971. Il était jusqu'à maintenant instructeur du troisième an à Goa. Il a déjà été Provincial du Gujarat de 1989 à 1995. 

     


    Dans les Provinces

    AMERIQUE LATINE : Message de l'Assemblée des Supérieurs majeurs

    Au terme de la vingtième assemblée des Supérieurs majeurs de la Compagnie en Amérique latine, qui s'est tenue fin mai au Guatemala, les participants ont envoyé un message « à nos frères jésuites et à ceux avec qui nous collaborons dans le service apostolique de la mission ». Après avoir rappelé le but de leur assemblée, qui était de « construire ensemble notre Projet Apostolique Commun », les supérieurs déclarent dans leur message : « Dans un climat de prière, de discernement et d'union entre nous, nous avons retenu six priorités pour notre travail apostolique commun...  L'objectif de ces priorités est de déterminer les options que, comme collectif latino-américain, nous voulons mettre en avant, et de collaborer ainsi dans les démarches de réflexion et de planification apostolique de chaque Province. Nous avons aussi été informés sur les tragédies humaines vécues en Haïti et au Chili... Pensant aux victimes et au travail que la Compagnie peut réaliser dans de telles circonstances, nous avons confié à la Présidence de la CPAL (Conférence des Provinciaux Jésuites d'Amérique latine) le soin de mettre au point des règles d'action pour faire face aux situations d'urgence ». Après avoir rappelé d'autres événements et situations discutés par l'assemblée, les Supérieurs concluent : « Nous demandons au Bon Dieu de nous aider à apporter à nos frères, à travers les priorités que nous avons adoptées, la richesse spirituelle dont nous sommes à la fois héritiers et annonciateurs ».

     

    ASIE-PACIFIQUE : Stratégies de communication

    A l'occasion d'un récent workshop de communication créative qui s'est tenu à Manille et auquel ont participé des professionnels de diverses nations asiatiques, la Conférence des Jésuites de l'Asie-Pacifique (JCAP) a élaboré un plan d'action visant à unir ressources et moyens organisationnels pour renforcer les capacités de communication. « Nous ne sommes pas des unités isolées  dispersées en divers lieux du monde, mais des parties d'un unique corps international. C'est comme cela que nous devons nous voir pour pouvoir affronter les défis globaux d'aujourd'hui. Et la communication est la base qui rend possible notre union... Du rapport avec les autres naissent des idées nouvelles qui peuvent être développées, et nos services de communication sont engagés dans la production d'un large éventail de produits, des vidéos aux films, des périodiques imprimés ou online aux sites sur le web », a dit le Père Mark  Raper, président de JCAP. Il est important d'être présents dans le monde des médias, car les personnes tendent aujourd'hui à s'intéresser davantage à l'apparence physique qu'à leur âme. Au cours du workshop la discussion a aussi porté sur l'importance de la communication pendant la formation pour que les jeunes jésuites acquièrent la capacité de communiquer qui est utile en n'importe quel contexte apostolique.

     

    AUTRICHE : La nuit des églises ouvertes

    Pour la sixième fois à Vienne et la seconde fois dans le reste de l'Autriche a eu lieu, le 28 mai, la « Nuit des églises ouvertes ». Les jésuites y ont participé par diverses initiatives : à Graz, ce sont les jésuites de la John-Ogilvie Haus qui ont accueilli les visiteurs, tandis qu'à Innsbruck, dans l'église des jésuites, on pouvait visiter la crypte rénovée, écouter jouer du saxophone et prendre part à l'eucharistie. A Linz et à Steyr, la visite incluait aussi des programmes musicaux avec gospel et des morceaux de Bach, de Mozart et de Händel. A Linz il y a eu également une conférence sur Matteo Ricci et l'inculturation. A Vienne, en plus de la visite guidée de l'église (chef d'œuvre d'Andrea Pozzo) et d'une présentation de l'œuvre missionnaire de Saint Paul, deux jésuites ont expliqué quelles sont les priorités de la Compagnie et en quoi consiste la vie d'un jésuite.

     

    BURUNDI : Une clinique contre le SIDA

    Service Yezu Mwiza (SYM), programme des jésuites pour le traitement du sida et la prévention du HIV au Burundi, a inauguré le 12 juin une petite clinique. Cette clinique est un pas important pour SYM, qui a été reconnu au début de l'année comme centre de distribution des médicaments pour la thérapie antirétrovirale (ART). « Nous remercions Dieu pour ce succès, qui permet aux personnes que nous aidons, et dont beaucoup sont extrêmement pauvres, d'économiser l'argent que, pour avoir les remèdes nécessaires, elles auraient dépensé en transports pour se rendre dans d'autres centres médicaux et hôpitaux répartis dans la ville », dit le directeur de SYM, le Père Désiré Yamuremye, jésuite. « Comme notre stratégie est d'aller à la rencontre des gens en visitant  les paroisses et les centres médicaux voisins, il sera possible à nos médecins de distribuer la thérapie à ceux qui en ont besoin. C'est la politique que nous avons suivie, et ceux qui en bénéficient sont très contents ». L'objectif est d'offrir des soins « holistiques » : médicaux, psychologiques, nutritionnels, et aussi des micro-crédits pour des activités génératrices de revenus. Les enfants bénéficient d'un soutien, éducatif et autre. L'ouverture de la clinique a été possible grâce à la coopération entre AJAN, la Région de la Compagnie, le service jésuite local de lutte contre le sida, et la générosité de bienfaiteurs du Canada et des Pays-Bas.

     

    COLOMBIE : Encore des menaces de mort

    Le 3 juin, les Pères Peter Balleis, directeur international du JRS (Service jésuite des réfugiés), Alfredo Infante, directeur du JRS pour l'Amérique latine et les Caraïbes et John Jairo Montoya, directeur pour la Colombie, ont publié une déclaration où ils demandent à l'Etat colombien de faire la lumière sur quelques événements et d'assurer la protection d'organisations et de personnes qui ont reçu des menaces de la part du Comando conjunto de limpieza. Leur communiqué dit entre autres ceci : « Le 26 mai 2010, diverses organisations de personnes déplacées et des défenseurs des droits humains, parmi lesquels le JRS de Barrancabermeja (Colombie) ont reçu des menaces de mort dans des e-mails personnels et institutionnels... Nous demandons à l'Etat colombien, outre la protection des organisations et personnes menacées, la mise en œuvre d'une justice prompte et effective et la clarté sur les événements survenus ». La déclaration conclut en assurant que le JRS continuera à travailler aux côtés de la population pour parvenir à la paix en développant le dialogue et le respect des droits humains. Un communiqué au sujet de ces menaces a été publié également par le CINEP, le Centro de Investigacion y Educacion popular de la Colombie. L'évêque de Barrancabermeja s'est associé à la protestation dans un communiqué personnel, exprimant sa solidarité aux Pères jésuites et à leurs collaborateurs.  

     

    ETATS-UNIS : Jésuites en faveur des immigrants

    La Province de Californie a publié une déclaration où elle fait connaître sa solidarité avec les immigrés, et son désaccord avec la nouvelle loi votée par l'Etat d'Arizona (SB 1070). Texte disponible sur : http://www.jesuitscalifornia.org/Document.Doc?id=436. Une autre déclaration condamnant la loi a été publiée par le Service jésuite des migrants (SJM) d'Amérique septentrionale et centrale. On peut trouver cette déclaration (en espagnol) sur : http://www.sjweb.info/sjs/articles/documents.cfm?LangTop=3. A la suite de l'approbation de la loi SB 1070, se sont également engagés très activement les élèves d'une école jésuite de l'Arizona, la Brophy College Prep. Le service pour la foi et la justice de l'école a organisé diverses manifestations d'étudiants devant le palais du gouvernement de l'Arizona. Les étudiants ont aussi préparé des pancartes pour protester avec d'autres habitants de l'Arizona opposés à la nouvelle loi.

     

    EUROPE : Effets de la détention dans les centres européens pour les migrants

    Une recherche a été menée, dans 23 pays de l'Union Européenne, sur les effets de la détention dans les centres pour migrants, spécialement sur les femmes et les enfants. L'étude, lancée par le JRS, a été présentée le 8 juin à Bruxelles, selon ce que rapporte l'agence Sir de la Conférence épiscopale italienne. « Devenir vulnérables pendant la détention » est le titre de l'étude, qui a analysé, pendant 18 mois d'observation, les conséquences, aux niveaux psychologique et sanitaire, de la contrainte et de la privation de liberté sur la vie des demandeurs d'asile et des migrants, enfermés dans les centres présents un peu partout en Europe. Les résultats de cette recherche montrent, affirme le JRS, que « les jeunes femmes, les enfants et les personnes détenues pendant plus de trois mois souffrent de formes graves de stress, d'anxiété, de dépression, d'insomnie et de perte de poids ».

     

    INDE : Conférence sur la sécurité alimentaire

    Les 5 et 6 juin, plus de cent personnes ont participé à Delhi, à l'Indian Social Institute (ISI) dirigé par les jésuites, à une Conférence au cours de laquelle on a discuté de l'alimentation et demandé au gouvernement indien de faire tout ce qui est possible pour la rendre disponible,  accessible et à la portée de tous, « toujours et en toute circonstance ». Les participants ont déclaré qu'ils s'opposaient « à l'utilisation malsaine de la terre fertile et cultivable », et demandé aussi au gouvernement de promouvoir le développement du secteur agricole. « Tous ont le droit fondamental d'être libres de la faim et de recevoir une quantité adéquate de nourriture », a affirmé une déclaration. Le document rendu public au terme de la rencontre a défini ainsi la sécurité alimentaire : « la situation existant quand tous ont toujours accès, physiquement, socialement et économiquement, à une quantité saine et nourrissante d'aliments, qui corresponde au régime quotidien et aux préférences personnelles pour une vie saine et active ». Le Père M.K. George, directeur de l'Institut, espère que la Conférence sera une base de lancement pour une campagne plus intensive.

     

    INDONESIE : Menaces sur le caractère national

    La société de consommation et l'extrémisme religieux constituent une double menace pour le caractère national indonésien, a déclaré le Père Franz Magnis-Suseno de la Driyarkara School of Philosophy de Jakarta, s'adressant le 2 juin dernier aux quelque 80 participants du symposium organisé par Democratic National, une organisation qui se consacre à l'instauration d'une liberté intégrale en Indonésie. « Il se développe aujourd'hui un extrémisme religieux aux idées étroites. C'est une menace pour la société », a dit le Père Suseno, soulignant que le caractère national indonésien a besoin des valeurs fondamentales présentes dans le Pancasila (les cinq principes) et insérées dans la constitution de 1945, et qui appellent à la foi en un Dieu unique, à une humanité juste et civilisée, à l'unité nationale, à une démocratie basée sur la délibération et le consensus et à la justice pour tous. Le peuple indonésien a besoin d'ouverture et de tolérance, a poursuivi le P. Suseno : « Ces valeurs existent dans le pays mais sont menacées par le fanatisme et les exclusivismes religieux et ethniques. Nous devons soutenir nos valeurs fondamentales, car ce sont elles qui nous unissent ». Et il a exhorté les Indonésiens à résister aux menaces et à apprendre à accepter les différences ethniques et religieuses.

     

    VATICAN : Le cours d'été revient à l'Observatoire

    Du 30 mai au 25 juin se déroule le 12ème Cours d'été, auquel participent 27 étudiants provenant de 24 pays. C'est pour eux une occasion importante d'approfondir leur formation sur un des thèmes brûlants de l'astrophysique moderne et de la cosmologie d'observation : la chimie de l'univers. Le cours se déroule comme toujours en alternant enseignements théoriques et travaux pratiques, où les étudiants s'exercent à être « créateurs » d'univers théoriques, en réalisant des modèles évolutifs de la chimie de l'univers. L'objectif de cette initiative bisannuelle de l'Observatoire du Vatican est d'offrir à un groupe d'étudiants méritants, qui ont achevé leurs études universitaires, une occasion privilégiée d'approfondir certains thèmes de leurs études en astronomie et de nouer dans un contexte international de nouvelles amitiés professionnelles avec des professeurs et des étudiants. Il est bon de rappeler que, parmi les critères de sélection des candidats, l'Observatoire accorde une préférence aux étudiants venant de pays en voie de développement et, pour beaucoup d'entre eux, c'est leur première occasion de participer à des cours internationaux. Les professeurs de cette année sont des anciens élèves des cours d'été de l'Observatoire.


    Les 400 ans de la mort de Matteo Ricci

    Exposition itinérante. Vingt panneaux sur les apports scientifiques de Ricci et leur réception dans la Chine des Ming (la dynastie chinoise des temps de Ricci), : cartographie, astronomie , mathématiques, a été présentée pour la première foi au Centre Sèvres des Jésuites de Paris dans les mois passé. Cette exposition souligne que ce fut là une rencontre entre deux grandes traditions également riches et complexes à un moment donné de l'histoire : la fin du XVI, début de XVII siècles.  

     

    Rome : un nouveau timbre. L'Université Pontificale Grégorienne a incité la Poste de l'Ordre Militaire Souverain de Malte à imprimer un timbre commémoratif consacré à la figure de son illustre « ancien élève », le Père Matteo Ricci, à l'occasion du 400ème anniversaire de sa mort. Le timbre, sorti le 30 avril, avec la valeur nominale de 2,50 € et un tirage de 12000 exemplaires (chaque feuille contient douze timbres), reproduit le tableau classique peint par Emmanuel Yu Wen-Hui et conservé à l'église du Gesù. Rappelons que l'Ordre militaire souverain de Malte a le droit international d'émettre des timbres, mais ceux-ci ne sont pas acceptés par la plupart des pays du monde pour l'usage postal.

     

    « Portrait d'un jésuite : Matteo Ricci ». L'Institut Ricci de Macao a publié sous ce titre un bref portrait de Matteo Ricci. C'est un recueil d'essais présentés à l'Institut de Macao au cours des célébrations du 400ème anniversaire de la mort du missionnaire. Les auteurs en sont le Père Gianni Criveller et le Docteur Guillén Nunes. Cette publication veut être la première d'une série d'études sur l'histoire des jésuites en Chine que va promouvoir l'Institut Ricci de Macao.  La collection se nommera Jesuitas Publication Series et présentera les grandes figures du passé, comme Alexandre Valignano, Melchior Carneiro et Tomas Pereira. Chaque volume sortira en anglais et en chinois. Les publications pourront être commandées à l'adresse suivante : jeronimo@riccimac.org.

     


    Nouveau sur SJWEB

    Un podcast avec le Père Paterne Mombe de l'Afrique de l'Ouest vient d'être nommé coordinateur d'AJAN, le Centre jésuite africain de lutte contre le Sida, à Nairobi.