English   Español   Français  


Pour recevoir ce bulletin avec regularité, merci d’envoyer un e-mail avec le sujet "Subscribe"


Nouvelles - liens


  • Versione Italiana
  • Archive des bulletins prècedents
  • Headlines de l'apostolat social


  • Pages web des Conférences Régionales


  • Jesuits in Africa
  • Jesuits in Canada and USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Mirada Global online review

    politics, economy, culture and religion from a Latin American perspective. More »


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • PDF

    Vol. XVII, No. 29 18 décembre 2013

    A la Curie

     

    Evangelii Gaudium. Pendant les semaines en cours, le Père Général et ses consulteurs sont en train d'approfondir les thèmes de l'exhortation apostolique du Pape François Evangelii Gaudium lors des réunions quotidiennes matinales. Ils analysent le texte chapitre par chapitre, cherchant à identifier les grandes lignes et les messages du document dans le but de découvrir les références, les reflets et les implications que l'exhortation du Pape peut avoir pour l'engagement de la Compagnie.

     


    Nominations

     

    Le Père Général a nommé:

     

    -          Le Père John J. Cecero, de la Province de Maryland, Provincial de la Province de New York (NYK). Le Père Cicero, jusqu'ici recteur de Spellman Hall, Bronx, est né en 1958, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1976 et a été ordonné prêtre en 1989. 

     

    -          Le Père Robert M. Hussey, Provincial de la Province de Maryland (MAR). Le Père Hussey, jusqu'ici supérieur de la communauté des jésuites de Eastern North Caroline de Raleigh, est né en 1961, est entré dans la Compagnie de Jésus en 1989 et a été ordonné prêtre en 2000. 

     


    Dans les Provinces

     

    ASIE-PACIFIQUE : Pour la défense de l'environnement en 2013

    La Conférence Jésuite d'Asie-Pacifique (JCAP) a publié un rapport qui donne une vue d'ensemble des enjeux cruciaux de l'environnement : démarches de conscientisation, événements, choix politiques et innovations dans la région Asie-Pacifique. Intitulé Environment Outlook 2013, le rapport se base sur l'agir des Jésuites et de leurs collaborateurs pour une réconciliation avec la création, visible par des visites sur le terrain et au niveau de l'engagement des Provinces de la Compagnie, des instituts et écoles, dans cette partie du monde au cours des derniers mois. Pour le Père Pedro Walpole, S.J., coordonnateur JCAP pour la Réconciliation avec la Création, le rapport encourage la critique de sa propre approche des divers secteurs, garantit le suivi des initiatives et met en lumière en quels domaines les diverses Provinces reçoivent un appel particulier auquel répondre. La réconciliation avec la création fut un engagement prioritaire de la Conférence ces trois dernières années. Pendant cette période, au dire du P. Walpole, les réponses aux questions écologiques ont augmenté sensiblement, en particulier de la part des scolastiques, qui prêtent de plus en plus d'attention au traitement des déchets, de l'énergie, de l'eau et des autres ressources. Les écoles également inscrivent la réconciliation avec la création à leur programme, stimulant la prise de conscience et la circulation des informations auprès de tous, personnel, professeurs et étudiants. En matière d'éducation des jeunes, une série de « cours de développement durable » font leur apparition. Pour consulter le rapport : http://sjapc.net/content/environment-outlook-2013 .

     

    INDE : Jubilé d'or de l'Indian Social Institute

    La première semaine de décembre, l'Indian Social Institute (ISI) a célébré son cinquantième anniversaire. Les 5 et 6 décembre un séminaire national s'est tenu à Bangalore sur le thème: «Découvrir de nouvelles voies pour un développement intégral», conclu par une célébration religieuse le soir du 6 décembre. La session inaugurale du séminaire fut présidée par le Père Edward Mudavassery, Provincial des jésuites d'Asie Méridionale et le discours d'ouverture a été prononcé par Syeda Hameed, membre du Comité de planification. Une vingtaine de rapports scientifiques ont été présentés au séminaire ouvrant un débat sur le développement revisité, notamment : développement, main d'œuvre et emploi ; genre et développement ; droits de l'homme et développement ; société civile et développement ; priorités écologiques et gestion des ressources naturelles ; enfance et développement. Une centaine d'universitaires et de militants provenant de tout le pays ont participé au programme. Un documentaire sur l'Indian Social Institute a également été présenté, réalisé par Gopal Menon. L'Indian Social Institute de Delhi (ISI-D) a été fondé en 1951 comme réponse de la Compagnie de Jésus aux aspirations et aux besoins de la nation indienne nouvellement indépendante. En 1993, le centre de formation de Bangalore a été reconnu comme entité ONG (organisation non-gouvernementale) indépendante, consacrée à trois principales activités: formation, sensibilisation, recherche et publication. Les secteurs prioritaires de l'Institut sont : droits de l'homme, égalité des sexes, moyens de subsistance, laïcité et problèmes écologiques.

     

    INDE : Assurance pour les migrants

    Le Xavier Institute of Management and Research (XIMR) à Mumbai a imaginé une solution financière originale pour venir en aide aux populations tribales qui migrent à Mumbai, capitale financière de l'Inde. Le projet, préparé en collaboration avec le Chotanagpur Migrant Tribal Development Network (CMTD) et le centre social de la Compagnie à Mumbai, Seva Niketan, devrait venir en aide à plus de 20 000 immigrés tribaux qui vivent à Mumbai provenant de Jharkhand, Chhattisgarh, Orissa et du Bengale occidental. « Nous mettons sur pied un projet pilote qui encourage l'épargne mensuelle et la promotion d'une assurance sanitaire et médicale pour les familles, » a déclaré le P. Paul Vaz, S.J., directeur de XIMR dans un communiqué de presse. Le cadre porteur du projet sera les banques et les compagnies d'assurances et de soins de santé. « On part du postulat que les moyens de subsistance des gens au bas de la pyramide s'améliorent lorsque ces derniers accèdent au crédit », a déclaré le Père Vaz.

     

    ITALIE : Distinction octroyée au Père Zucol

    L'administration municipale de Sarnonico a conféré la citoyenneté honoraire à son concitoyen le Père Lino Zucol, âgé de 97 ans, missionnaire en Inde du Sud depuis 1948. Né à Sarnonico (Trente) le 8 février 1916, le Père Zucol a été ordonné prêtre le 9 mars 1940 et il est entré dans la Compagnie de Jésus en 1943. Il est parti pour l'Inde en avril 1948, où il a toujours travaillé pour les pauvres et pour l'évangélisation. Dans la jeune Inde indépendante, il a enseigné à construire des maisons résistantes aux pluies de mousson, à creuser des puits, à cultiver caoutchouc, mangue, poivre, café. Il s'est employé à promouvoir le droit à l'éducation, aux soins médicaux et à la propriété contre l'exploitation par les puissants. "La force de la mission du Père Lino se mesure d'après les chiffres, qu'il ne se lasse pas de répéter, explique la conseillère municipale de Sarnonico, Nadia Tecini : 7000 maisons construites pour les chrétiens, création de plus de 30 paroisses, 600 religieuses des Sœurs des pauvres, Congrégation qu'il a fondée avec la sœur allemande Petra Moanigmann, plusieurs dizaines d´écoles ouvertes et bien d'autres choses, tout cela grâce aux dons parvenus d'Italie, d'Allemagne et de Suisse". Pour le Père Lino le travail ne manque pas et, à 97 ans bien sonnés, il travaille avec l'enthousiasme d'un jeune homme. Nadia Tecini poursuit: « tout le monde en Inde l'aime et tous les matins devant sa maison les personnes font la queue pour lui demander les choses les plus diverses : une maison, une chèvre, une machine à coudre et il essaie toujours de satisfaire tout le monde".

     

    JAPON: "Lorsque Bergoglio m'a dit: Pars!"

    Renzo De Luca est né dans la ville de Larroque en Argentine, en 1963. Il est entré dans la Compagnie de Jésus en 1981 et quatre ans plus tard, il a été envoyé au Japon. Il est aujourd'hui directeur du Musée des vingt-six martyrs de Nagasaki, le plus important musée chrétien du pays, qui conserve entre autres des lettres originales de Saint François Xavier. Peu de gens savent que ce fut l'ex-provincial des Jésuites en Argentine et recteur du Collège San Miguel, Jorge Mario Bergoglio, qui envoya De Luca au Japon. "Au début, lorsque j'ai demandé de partir en mission en Extrême-Orient, j'étais convaincu que Bergoglio refuserait", avoue en souriant P. Renzo dans une longue interview à l'Osservatore Romano. "A l'époque, continue-t-il, il était mon directeur spirituel et un jour il m'a dit: 'Renzo, tu as demandé de partir pour le Japon?'. J'ai répondu par l'affirmatif. Il a alors répliqué: 'As-tu seulement idée de ce qui t'attend?'. J'ai pensé qu'il n'était pas d'accord. Mais c'était une sorte de test".  En ce qui concerne sa mission au Japon, il ajoute: "je pense que rester ici est une façon de continuer la mission que Bergoglio m'a inspirée. De plus, je vois un lien idéal entre le Pape François et le premier jésuite ici au Japon. Saint François Xavier consentit qu'un japonais, nommé Laurent, entre dans la Compagnie de Jésus. Qu'il fut japonais était en soi un geste révolutionnaire. De surcroit Laurent était âgé et aveugle et il ne parlait pas espagnol. Une absurdité à l'époque. Mais ce qui intéressait Xavier c'était l'esprit de cette personne - c'était un grand prédicateur  - et non pas ses conditions physiques, autrement dit l'apparence. Voilà, je crois que Bergoglio a la même approche envers son prochain. François Xavier alla à l'encontre des conventions de la Compagnie de Jésus de l'époque; de même Bergoglio parvient à apporter à l'Eglise des changements inattendus". Quand on lui demande s'il a rencontré le Père Bergoglio depuis, il répond: "Oui, une fois, en 1987. J'espère le revoir à nouveau. Peut-être même ici!". 

     

    PHILIPPINES : les Jésuites mettent au point une trousse de survie

    Tandis que les jésuites aux Philippines continuent à distribuer des secours aux victimes du typhon Haiyan (appelé là-bas « Yolanda »), des chercheurs de leur Université de Davao (Philippines méridionales) préparent une trousse de survie qui aidera les gens à rester en vie plus longtemps, chaque fois que se produiront à nouveau de semblables catastrophes. Forte de l'expérience acquise à la suite du typhon Haiyan et des autres événements dramatiques survenus précédemment, la faculté d'ingénierie de l'Université de Davao a mis au point une trousse de survie comprenant une lampe à énergie solaire, un chargeur pour téléphone portable et un purificateur d'eau. L'Université a été fondée par les jésuites en 1948. «Une des leçons principales que nous avons tirées de Yolanda et Pablo (le typhon qui a ravagé l'archipel des Visayas en 2012) est que, lorsque la région est touchée par une forte tempête, eau et électricité s'interrompent », a dit Lourdesita Sobrevega-Chan, responsable du département de recherches de l'Université. « C'est pourquoi nos ingénieurs ont testé des panneaux solaires et préparé une trousse de survie pour 24h comprenant tout ce qui est nécessaire pour survivre aux suites d'un typhon ». L'Agence locale des secours des Jésuites aux Philippines, Simbahang Lingkod ng Bayan (SLB) s'est appuyée sur l'Université de Davao, relayée par des écoles locales, comme centre de collecte et de distribution des dons reçus. Un communiqué du SLB a remercié « tous ceux qui, de façon bénévole, ont partagé leurs ressources par des dons et un soutien logistique, nous ont dédié leur temps et continuent à nous soutenir dans notre mission».

     

    UKRAINE : La présence des jésuites

    Les Jésuites actuellement en Ukraine sont dix seulement. Malgré ce petit nombre, ils se consacrent à de nombreuses activités au service de l'Eglise locale. À la fin du mois d'octobre, ils ont ouvert leur propre page web (www.jesuits.org.ua), où ils partagent des informations, rédigent un blog et diffusent une culture « Jésuite » sur Internet. Les Jésuites de Lviv sont engagés dans le processus de formation des autres ordres religieux de l'Eglise grecque-catholique d'Ukraine. Ils organisent des retraites ignatiennes, des conférences et des réunions et travaillent dans le domaine de la direction spirituelle. En novembre, les jésuites en formation ont organisé deux conférences. Le P. Andriy Zelinskyy S.J., actuellement en thèse de doctorat en sciences politiques à l'Université Kiev-Mohyla Academy à Kiev, a pour sa part, organisé et animé une conférence à l'Université sur le thème : « Perspectives de l'intégration de l'Ukraine en l'Europe : espoirs et défis », à laquelle ont participé le primat de l'église catholique grecque d'Ukraine, sa Béatitude Svyatoslav, le Nonce apostolique, un membre responsable de la délégation européenne pour l'Ukraine, des personnalités politiques et des représentants de la société civile

     

     

    COMMUNICATION

    Nous vous souhaitons à tous, chers lecteurs et amis,

    un Joyeux Noël et une Bonne et Sainte Année, riche de joie et de paix.

    Et nous vous informons que le prochain numéro

    du Service Électronique d'Information

    sortira vers la mi-janvier.

    À partir de février le bulletin reprendra son rythme bimensuel.