English   Español   Français  


Pour recevoir ce bulletin avec regularité, merci d’envoyer un e-mail avec le sujet "Subscribe"


Nouvelles - liens


  • Versione Italiana
  • Archive des bulletins prècedents
  • Headlines de l'apostolat social


  • Pages web des Conférences Régionales


  • Jesuits USA
  • Noticias de la CPAL-SJ
  • Jesuits in Europe
  • Jesuits in Asia Pacific
  • Jesuits in South Asia


    Mirada Global online review

    politics, economy, culture and religion from a Latin American perspective. More »


    Dispatches from JRS

    a twice monthly news bulletin from the JRS International Office |More»


    In All Things

    the editorial blog from America magazine | More »


    Thinking Faith

    the online journal of the British province | More »


    Eureka Street

    public affairs, international relations, the arts and theology; from Australia | More »


    Ecology amd Jesuits in Communication

    Seeks to sustain a greater awareness of Jesuit people in ecology and advocacy efforts
    | More »


  • Nouvelles

     


    Le Père General encourage le travail en réseau dans l’enseignement supérieur jésuite
    (20-Feb-2017)

    Le Père General Arturo Sosa a exhorté les jésuites œuvrant dans le domaine de l'enseignement supérieur à recourir au travail en réseau, afin de devenir plus efficace dans leurs ministères. S'adressant aux membres de la Faculté de Théologie de Vidyajyoti à Delhi le 18 février, le Père General a affirmé : « la 36ème Congrégation Générale invite ardemment les jésuites à la collaboration et au travail en réseau comme une manière de procéder pour être efficace dans notre mission aujourd'hui ». Il a indiqué que les jésuites

    s'occupent de plus de 200 facultés de philosophie et de théologie, ainsi que d'autres institutions d'éducation supérieure à travers le monde. « Prenant sérieusement l'invitation de la Congrégation Générale », a-t-il dit, « je voudrais insister pour que vous effectuiez un travail en réseau avec toutes les autres institutions de l'enseignement supérieur en Asie du sud. Ce serait la meilleure manière d‘améliorer la collaboration parmi les institutions jésuites ». Lire davantage (en anglais)...


    Love the Stranger - Statement of California and Oregon Provincials on Immigration
    (03-Feb-2017)

    February 1, 2017

    Dear Brothers and Friends,

    We write to express our dismay at how the national conversation about immigration has taken a sharp and harshly xenophobic turn under the new administration. There is no doubt that the most recent executive order flatly contradicts a fundamental obligation of our Judeo-Christian tradition: "love the stranger, for you were once strangers in Egypt (Dt. 10, 19)" and "I was a stranger and you made we welcome (Mt. 25, 37)". Pope Francis has also been clear: we are called "see a ray of hope...in the eyes and hearts of refugees and those who have been forcibly displaced," and to serve immigrants and refugees however we can. By contrast, the President's Executive Order callously sends large numbers even of women and children back to the horrors of war, starvation, massive repression and even death.

    We recently returned from the 36th General Congregation, which declared, "in the face of attitudes hostile to displaced persons [including refugees and migrants] our faith invites the Society of Jesus to promote everywhere a more generous culture of hospitality." As members of a global religious order that works to form men and women of conscience and compassion, we unequivocally denounce the Trump Administration's Executive Order as an affront to our mission, an assault on American and Christian values, and a repudiation of our humanity. No area of the country has benefited more from the contributions of immigrants than the West. We raise our individual and collective voices against the harsh and inhumane policies of the current administration, which thinks nothing of building a wall and slamming the door in faces of the world's most vulnerable people.

    In these challenging days, we renew our commitment to be bridge-builders between people of differing political views while also standing firmly for the values of the Gospel and of our Catholic Social Teachings.

    Prayerfully yours in Christ,

    Scott Santarosa, S.J. (Provincial, Oregon Province)
    Michael Weiler, S.J. (Provincial, California Province)


    Message du P. Général pour la Journée mondiale des réfugiés 2017
    (14-Jan-2017)

    Rome

    Tout d'abord, je tiens à vous dire combien je suis content et ému de partager avec vous ces moments d'échange, de réflexion et de prière.

    Ce moment est un signe important des efforts de la Compagnie de Jésus pour, avec ses quelques forces, accompagner les réfugiés dans leurs angoisses et leurs espérances, ici en Italie et partout dans le monde. Comme vous le savez, je viens d'Amérique Latine, un continent qui compte des millions de réfugiés et migrants pour les mêmes raisons que nous venons d'entendre dans les émouvants témoignages d'Asiz, Dhurata, Mortezza, Mirvat et Edelawit.

    J'ai vécu de près des situations similaires à la frontière entre la Colombie et le Venezuela où j'ai vécu pendant dix ans avant d'être appelé à Rome. J'ai connu des familles entières contraintes à tout quitter pour sauver leur vie, menacée par la violence injuste qui s'est emparée de nos sociétés. J'ai connu des enfants-soldats, des jeunes enrôlés de force pour participer à des guerres bien loin de leurs désirs, de leurs pensées et de leurs rêves. J'ai connu aussi des familles très généreuses, tant de familles, qui ont accueilli fraternellement des personnes à la recherche d'une nouvelle vie. J'ai connu des écoles, des enseignants, des communautés chrétiennes disposées à donner un coup de main aux migrants, à leur arrivée. Tout comme j'ai vu les difficultés de l'Etat à reconnaître le drame humain des réfugiés et offrir des opportunités de travail et de développement personnel. J'ai connu de près les abus physiques commis par les forces de police et les trafiquants, et la souffrance humaine.

    C'est pourquoi, je partage de tout cœur les efforts d'accompagnement entrepris auprès de ces jeunes réfugiés, et j'encourage toutes les actions visant à garantir la protection de ces enfants et adolescents, à protéger leur vie et leurs espérances, et celle des enfants enrôlés de force par les trafiquants pour les convertir en baby-passeurs.

    Il est nécessaire de promouvoir un mouvement de citoyens qui fasse pression sur les Etats et les gouvernements d'Europe et d'ailleurs, pour créer des couloirs d'accueil sûrs et légaux pour les enfants et les adolescents forcés à quitter leurs maisons, leurs pays et, très souvent aussi leurs familles pour se construire un avenir ailleurs. L'absence de ce type de circuit ajoute de nouveaux dangers au parcours des migrants et augmente le sentiment d'injustice chez ceux qui ont dû fuir leur patrie. L'absence d'une protection adéquate, d'un accès aux visas humanitaires et de politiques d'intégration sociale efficaces alimente un des plus grands fléaux de notre époque: le trafic d'êtres humain. Comme nous l'avons entendu dans les témoignages.

    Le développement politique de l'Europe a créé une multitude d'institutions publiques pour protéger les droits des personnes, en particulier ceux des enfants et des jeunes. Le nombre accru des flux migratoires est un défi pour ces institutions qui doivent pouvoir garantir protection et sécurité à toutes les personnes qui, chaque jour, viennent frapper aux portes des pays européens et doivent être intégrées et non exclues. Les citoyens d'Europe, enfants d'une culture qui revendique les droits de l'homme en signe de progrès humain et social, sont invités par les migrants à approfondir leur conscience, humaine et politique, pour exiger des gouvernements et des Etats la création d'un système d'accueil organisé, avec des structures adéquates et correctement réparties sur le territoire, qui puissent garantir aux migrants un accueil humain, commençant par accorder à chacun une attention personnelle, spécialement auprès des plus jeunes.

    Créer des conditions d'accueil humaines pour les personnes qui arrivent, leur donner la possibilité de se refaire une vie, et aux jeunes de pouvoir rêver à un avenir et de pouvoir le réaliser, avec des efforts également de leur part, devrait être motif d'orgueil pour l'Europe et pour tous les pays qui reçoivent des migrants.

    Chers amis et chères amies, nous voici réunis ici aujourd'hui en cette Eglise del Gesù pour faire mémoire de tant de migrants et réfugiés qui luttent pour une vie humaine digne, je vous invite à multiplier vos efforts afin que nos sociétés deviennent des espaces d'accueil sincère pour ceux qui sont obligés d'émigrer et en souffrent.

    De tout cœur, merci.
    Arturo Sosa, S.I.

     


    Nouvelles du jour Archives